A2.31 - Estrans vaseux de la partie moyenne des estuaires dominés par des polychètes ou des bivalves

Polychaete/bivalve-dominated mid estuarine mud shores

Classification des habitats EUNIS

Descriptif officiel

Mid estuarine shores of fine sediment, mostly in the silt and clay fraction (particle size less than 0.063 mm in diameter), though sandy mud may contain up to 40% sand (mostly very fine and fine sand). Littoral mud typically forms extensive mudflats, though dry compacted mud can form steep and even vertical structures, particularly at the top of the shore adjacent to saltmarshes. Little oxygen penetrates these cohesive sediments, and an anoxic layer is often present within millimetres of the sediment surface. Most mid estuarine muddy shores are subject to some freshwater influence, though at some locations more or less fully marine conditions may prevail. Mid estuarine muds support rich communities characterised by polychaetes, bivalves and oligochaetes.
Situation: Principally along mid estuarine shores. The mid estuarine communities may also be present in sheltered inlets, straits and embayments which are not part of major estuarine systems, though usually there is some freshwater influence.
Temporal variation: Enteromorpha spp. and Ulva lactuca may form mats on the surface of the mud during the summer months, particularly in areas of nutrient enrichment or where there is significant freshwater influence.

Descriptif en français

Dans la partie moyenne des estuaires, rivages de sédiments fins, surtout des limons et de l’argile (particules d’un diamètre inférieur à 0,063 mm), bien que la vase sableuse puisse contenir jusqu’à 40 % de sable (surtout très fin et fin). Dans la zone intertidale, la vase forme généralement de grandes vasières, mais la vase compactée et sèche peut former des structures escarpées et même verticales, notamment au sommet de rivages adjacents à des marais salés. Peu d’oxygène entre dans ces sédiments cohésifs, et une couche anoxique est souvent présente à quelques millimètres de la surface des sédiments. La plupart des rivages vaseux de la partie moyenne des estuaires subit une certaine influence de l’eau douce, mais à certains endroits des conditions plus ou moins marines peuvent prévaloir. Dans la partie moyenne des estuaires, la vase héberge une riche biocénose caractérisée par des polychètes, des bivalves et des oligochètes.
Situation : Principalement le long des rivages dans la partie moyenne d’estuaires. Cet habitat peut également être présent dans des baies, détroits et bras de mer abrités qui ne font pas partie de systèmes estuariens majeurs, mais qui subissent une certaine influence de l’eau douce.
Variations temporelles : Ulva (anciennement Enteromorpha) spp. et Ulva lactuca peuvent former des tapis à la surface de la vase pendant les mois d’été, en particulier dans les zones riches en nutriments ou soumises à une influence significative de l’eau douce.

Lien vers la fiche du site EUNIS
Bibliographie

Connor D.W., Allen J.H., Golding N., Howell K.L., Lieberknecht L.M., Northen K.O. & Reker J.B., 2004. The Marine Habitat Classification for Britain and Ireland. Version 04.05 (internet version: www.jncc.gov.uk/MarineHabitatClassification). Joint Nature Conservation Committee, Peterborough, 49 p. (Source)