Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

A4 - Roche et autres substrats durs circalittoraux

Circalittoral rock and other hard substrata

Classification des habitats EUNIS

Descriptif officiel

Circalittoral rock is characterised by animal dominated communities (a departure from the algae dominated communities in the infralittoral zone). The circalittoral zone can itself be split into two sub-zones; upper circalittoral (foliose red algae present but not dominant) and lower circalittoral (foliose red algae absent). The depth at which the circalittoral zone begins is directly dependent on the intensity of light reaching the seabed; in highly turbid conditions, the circalittoral zone may begin just below water level at mean low water springs (MLWS). The biotopes identified in the field can be broadly assigned to one of three energy level categories: high, moderate and low energy circalittoral rock (used to define the habitat complex level). The character of the fauna varies enormously and is affected mainly by wave action, tidal stream strength, salinity, turbidity, the degree of scouring and rock topography. It is typical for the community not to be dominated by single species, as is common in shore and infralittoral habitats, but rather comprise a mosaic of species. This, coupled with the range of influencing factors, makes circalittoral rock a difficult area to satisfactorily classify; particular care should therefore be taken in matching species and habitat data to the classification.

Descriptif en français

Les fonds rocheux circalittoraux sont caractérisés par des biocénoses dominées par les animaux (une différence par rapport aux biocénoses dominées par des algues dans l’infralittoral). Le circalittoral se subdivise en deux sous‐zones : le circalittoral côtier (algues rouges foliacées présentes mais non dominantes) et le circalittoral du large (algues rouges foliacées absentes). La profondeur à laquelle commence le circalittoral dépend directement de l’intensité de lumière qui atteint le fond de la mer. Dans des conditions de forte turbidité, le circalittoral peut commencer juste en dessous du niveau moyen des basses eaux de printemps. Les habitats identifiés sur le terrain peuvent être répartis selon l’un des trois niveaux d’hydrodynamisme : roche soumise à un hydrodynamisme fort, modéré ou faible, du circalittoral (utilisé pour définir le niveau de complexité de l’habitat). Les caractéristiques de la faune varient énormément et dépendent principalement de l’action des vagues, de la force des courants de marée, de la salinité et de la turbidité de l’eau, du degré d’abrasion et de la topographie de la roche. Souvent, la biocénose n’est pas dominée par une seule espèce comme elle l’est souvent dans les habitats côtiers et de l’infralittoral, mais elle est plutôt constituée d’une mosaïque d’espèces. Cette caractéristique, ajoutée à la gamme des facteurs énumérés ci‐dessus, rend difficile la classification des habitats rocheux du circalittoral. Il faut donc faire particulièrement attention lorsque l’on attribue une classe d’habitat à un ensemble d’espèces et à des données sur le milieu.

Lien vers la fiche du site EUNIS
Bibliographie

Connor, D.W., Allen, J.H., Golding, N., Howell, K.L. Lieberknecht, L.M., Northen, K.O. & Reker, J.B. 2004. The Marine Habitat Classification for Britain and Ireland. Version 04.05 (internet version: www.jncc.gov.uk/MarineHabitatClassification). Joint Nature Conservation Committee, Peterborough (Source)