6230-8 - Pelouses acidiphiles subatlantiques à nord-atlantiques

Liste hiérarchisée et descriptifs des habitats des Cahiers d'habitats

Caractéristiques stationnelles

Étages planitiaire à montagnard.
Situations topographiques variées selon les conditions géomorphologiques des substrats, les pentes permettant souvent à ces pelouses d’échapper à la fertilisation.
Expositions variées.
Roches mères acides : grès, granite, schistes, sables décalcifiés…
Sols acides oligotrophes, rankers ou sols bruns acides.
Influences biotiques extensives.

Variabilité

Variabilité essentiellement fonction d’un gradient climatique, secondairement selon les facteurs édaphiques :
- en climat subatlantique planitiaire à collinéen : pelouse à Gaillet des rochers et Fétuque capillaire [Galio saxatilis-Festucetum tenuifoliae], présentant des variations type et plus méso-hygrophiles à Succise des prés (Succisa pratensis) et Épiaire officinale (Stachys officinalis), ainsi que des formes géographiques (occidentale planitiaire, occidentale montagnarde, orientale planitiaire) ;
- en climat subatlantique montagnard : pelouse à Méum fausse athamanthe et Centaurée noire [Meo athamantici-Centaureetum nigrae] ; cette association pourrait s’avérer complexe, la sous-association helianthemetosum obscuri pouvant se rattacher à l’Arnicetum montanae, les autres se rattachant alors à un Meo athamantici-Centaureetum nigrae plus limité.

Physionomie, structure

Pelouses basses dominées par des touffes de graminées en brosse (Fétuques) et parsemées de fines herbes couchées : Gaillet des rochers (Galium saxatile), Polygale à feuilles de serpolet (Polygala serpyllifolia)…

Confusions possibles

Pelouse à Gaillet des rochers et Fétuque capillaire : souvent confondue avec la pelouse à Gaillet des rochers et Fétuque rouge [Galio saxatilis-Festucetum rubrae ; Violion caninae, Code UE : 6230*] venant sur substrats un peu plus neutres.

Dynamique

Spontanée :
Pelouses s’inscrivant dans des séries potentielles de chênaieshêtraies collinéennes subatlantiques [Ilici aquifolii-Quercenion petraeae, Code UE : 9120] et montagnardes [Luzulo luzuloidis-Fagion sylvaticae, Code UE : 9110].
Évolution possible vers des landes méso-xérophiles [Ulici minoris-Ericetum cinereae, Calluno vulgaris-Ericetum cinereae, Calluno vulgaris-Vaccinietum vitidis-idaeae ; Code UE : 4030] quand la pression biotique se réduit.

Liée à la gestion :
Pelouses oligotrophiques sensibles à la fertilisation, même modérée, qui les fait dériver vers des prairies mésotrophiques du type à Luzule des champs et Crételle à crête (Cynosurus cristatus) [Luzulo campestris-Cynosuretum cristati ; Achilleo millefolii-Cynosurenion cristati, Code Corine : 38.1] dans des séries végétales herbagères dites aussi « provoquées ».

Habitats associés ou en contact

Ourlets acidiphiles [Potentillo sterilis-Conopodietum majoris, ourlets à Teucrium scorodonia ou à Vicia orobus].
Landes sèches : Ulici minoris-Ericetum cinereae et Calluno vulgaris-Ericetum cinereae [Ulicion minoris, Code UE : 4030] peut-être Calluno vulgaris-Vaccinietum vitidis-idaeae [Genisto pilosae-Vaccinion uliginosi, Code UE : 4030].
Parfois prés oligotrophiques mésohygrophiles à Succise des prés et Épiaire officinale.

Répartition géographique

Pelouse à Gaillet des rochers et Fétuque capillaire : nord-ouest à nord de la France, Morvan.
Pelouse à Méum fausse athamanthe et Centaurée noire : décrite de l’étage montagnard des Hautes-Fagnes belges, éventuelle présence en France à préciser (Vosges -).

Valeur écologique et biologique

Pelouses de valeur régionale : pas d’espèce protégée ou menacée au plan national.
En région Nord/Pas-de-Calais, la Danthonie décombante, la Pédiculaire des forêts (Pedicularis sylvatica) et le Nard raide sont protégés, alors que celui-ci et le Gaillet des rochers le sont en Picardie.

États de conservation

États à privilégier :
Privilégier les formes les plus oligotrophiques.
Autres états observables :
Formes légèrement eutrophisées.

Tendances et menaces

La pelouse à Gaillet des rochers et Fétuque capillaire est certainement en voie de régression, principalement sous l’effet de la fertilisation ; elle se maintient bien dans les paysages de landes, eux-mêmes quelque peu relictuels dans certaines régions, et dans certaines prairies accidentées que la fertilisation n’atteint pas dans leur totalité.

Potentialités intrinsèques de production

Systèmes traditionnellement pâturés par des bovins.

Axes de recherche

Évaluation de l’impact du pâturage.
Présence et répartition géographique de la pelouse à Méum fausse athamanthe et Centaurée noire à préciser en France.

Fiche du cahier d'habitats (format pdf)
Bibliographie

Bensettiti F., Boullet V., Chavaudret-Laborie C. & Deniaud J. (coord.), 2005. « Cahiers d’habitats » Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d’intérêt communautaire. Tome 4 - Habitats agropastoraux. Volume 2. MEDD/MAAPAR/MNHN. Éd. La Documentation française, Paris, 487 p. + cédérom. (Source)