6410-1 - Prés humides oligotrophiques sur sols paratourbeux basiques, collinéens et continentaux du Nord et de l'Est

Liste hiérarchisée et descriptifs des habitats des Cahiers d'habitats

Caractéristiques stationnelles

Étages planitiaire et collinéen.
Climat à tendance continentale.
Topographie en dépression de vallée fluviale.
Roches mères de type alluvions carbonatées, dépôts glaciaires ou marnes.
Sols hydromorphes argileux ou paratourbeux à nappe phréatique élevée (gley).
Influences biotiques nulles à extensives (fauchage, pâturage occasionnel).

Variabilité

Diversité essentiellement fonction des systèmes prairiaux et de leur climat général :
- en climat collinéen : pré à Fétuque roseau et Molinie bleue [Festuco arundinaceae-Molinietum caeruleae], présentant des variations hygrophile à Valériane dioïque (Valeriana dioica) et Populage des marais (Caltha palustris) [sous-association valerianetosum dioicae] et méso-hygrophile de niveau supérieur à Avoine pubescente (Avenula pubescens) et Danthonie décombante (Danthonia decumbens) [avenuletosum pubescentis] ;
- en plaine de climat continental : pré à Violette élevée et Inule à feuilles de saule [Violo elatioris-Inuletum salicinae], présentant des variations plus oligotrophique à Sanguisorbe officinale (Sanguisorba officinalis) et Laîche bleuâtre (Carex panicea) [sous-association sanguisorbetosum officinalis] et mésotrophique à Renoncule rampante (Ranunculus repens) et Pâturins [ranunculetosum repentis] ;
- en plaine de climat subatlantique-subcontinental : pré à Sélin à feuilles de carvi et Jonc à fleurs obtuses [Selino carvifoliae-Juncetum subnodulosi], très peu connu sur le plan global et sur le plan de ses variations (une variante à espèces prairiales a été reconnue).

Physionomie, structure

Habitat typiquement prairial à hautes herbes vivaces sociales, riche en espèces oligotrophiques dont des Dicotylédones souvent très fleuries.
Bonne structuration entre une strate supérieure à Molinie bleue (Molinia caerulea) souvent dominante, Succise des prés (Succisa pratensis), Genêt des teinturiers (Genista tinctoria)… et une strate inférieure à petites Laîches…
Optimum de floraison tardi-vernal à pré-estival.

Confusions possibles

Aucune.

Dynamique

Spontanée :
La dynamique naturelle se fait vers le boisement par les Saules, précédant une forêt alluviale à Aulne glutineux (Alnus glutinosa),
Frêne commun (Fraxinus excelsior) et Ormes (Ulmus minor, U. laevis).

Liée à la gestion :
L’arrêt de l’entretien par la fauche aboutit à un appauvrissement de la flore, les petites espèces sensibles à la concurrence des espèces sociales disparaissant.

Habitats associés ou en contact

Pré à Fétuque roseau et Molinie bleue : indéterminés.
Pré à Violette élevée et Inule à feuilles de saule : essentiellement en mosaïque avec la prairie hygrophile de fauche à Oenanthe à feuille de silaüs (Oenanthe silaifolia) et Séneçon aquatique (Senecio aquaticus) [Senecio aquatici-Oenanthetum mediae, Code Corine : 37.21] ou contact supérieur avec la prairie mésohygrophile à Colchique d’automne et Fétuque des prés [Code UE : 6510].
Pré à Sélin à feuilles de carvi et Jonc à fleurs obtuses : prairie hygrophile de fauche à Oenanthe à feuille de silaüs et Séneçon aquatique [Senecio aquatici-Oenanthetum mediae, Code Corine : 37.21].

Répartition géographique

Pré à Fétuque roseau et Molinie bleue : Jura central inférieur entre 350 et 550 m.
Pré à Violette élevée et Inule à feuilles de saule : grandes vallées continentales de Champagne crayeuse (Aube, Seine, Marne).
Pré à Sélin à feuilles de carvi et Jonc à fleurs obtuses : charnière du domaine atlantique et du domaine continental vers la Picardie (moyenne vallée de la Somme, Oise), le Valois et peut-être une partie de la Champagne.

Valeur écologique et biologique

Habitat au moins en partie de valeur nationale avec :
-une espèce protégée au niveau national ; Violette élevée ;
-des espèces protégées en régions Picardie (Gaillet boréal, Inule à feuilles de saule, Gentiane pneumonanthe, Gentiana pneumonanthe, Ophioglosse commune, Laîche puce, Carex pulicaris, Laîche à deux étamines, C. diandra, Parnassie, Parnassia palus-tris, Saule à feuilles de romarin, Salix rosmarinifolia, Orchis incarnat, Dactylorhiza incarnata, Orchis négligé, D. praetermissa) et Champagne-Ardenne (Orchis négligé, Saule à feuilles de romarin, Ail anguleux, Allium angulosum, Gesse des marais, Lathyrus palustris).

États de conservation

États à privilégier :
Privilégier les formes les plus oligotrophiques.
Autres états observables :
Formes mésotrophiques enrichies en espèces prairiales banales.

Tendances et menaces

Habitat semblant globalement peu menacé, à l’exception du pré à Sélin à feuilles de carvi et Jonc à fleurs obtuses menacé par les plantations de peupliers (vouées à l’échec) et la dynamique naturelle.

Potentialités intrinsèques de production

Habitat prairial à hautes herbes vivaces, soumis à un fauchage et occasionnellement à un pâturage ; fourrage médiocre et de faible valeur pastorale.

Axes de recherche

Études phytosociologiques complémentaires sur le Pré à Selin et Jonc à fleurs obtuses.
Suivi de différents modes de gestion.

Fiche du cahier d'habitats (format pdf)
Bibliographie

Bensettiti F., Boullet V., Chavaudret-Laborie C. & Deniaud J. (coord.), 2005. « Cahiers d’habitats » Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d’intérêt communautaire. Tome 4 - Habitats agropastoraux. Volume 2. MEDD/MAAPAR/MNHN. Éd. La Documentation française, Paris, 487 p. + cédérom. (Source)