6410-6 - Prés humides et bas-marais acidiphiles atlantiques

Liste hiérarchisée et descriptifs des habitats des Cahiers d'habitats

Caractéristiques stationnelles

Plaines et collines françaises sous climat eu - à thermo-atlantique.
Situations topographiques souvent en dépression, parfois au niveau de marais « suintants » de pente.
Roches mères acides (granite, gneiss, grès, schistes, sables…).
Sols tourbeux à gley ou anmoor acide.
Éléments majeurs de systèmes prairiaux hygrophiles.

Variabilité

Variabilité essentiellement fonction de facteurs édaphiques, topographiques et climatiques :
- pré à Cirse anglais et Scorsonère humble [Cirsio dissecti-Scorzoneretum humilis], variations typique [sous-association typicum] et à Sélin à feuilles de carvi (Selinum carvifolia) [selinetosum carvifoliae] ; présente une forme occidentale différenciée par la Centaurée noire (Centaurea nigra), une forme « hyper-atlantique » à Peucédan lancéolé (Thysselinum lancifolium) et une forme subcontinentale (Creuse, Morvan…) différenciée par la Centaurée jacée (Centaurea jacea) ;
- pré à Lychnide fleur-de-coucou et Carvi verticillé [Sileno floris-cuculi-Caretum verticillati] : peu variable ;
- bas-marais à Carvi verticillé et Jonc à fleurs aiguës [Caro verticillati-Juncetum acutiflori], variations type [sous-association typicum, avec var. à Mouron délicat, Anagallis tenella, des suintements], à Jonc à fleurs obtuses [sous-association juncetosum subnodulosi, bas-marais de transition édapho-dynamique] ; le Peucédan lancéolé est inféodé à la forme bretonne « hyper-atlantique », alors que la Violette des marais (Viola palustris) indique des conditions méso-climatiques plus froides, d’affinités submontagnardes (Limousin, collines du Bocage normand, Morvan) ; la population basque se différencie aussi quelque peu des populations plus septentrionales ;
- bas-marais à Mouron délicat et Grassette du Portugal [Anagallido tenellae-Pinguiculetum lusitanicae], pauvre en espèces et peu variable.

Physionomie, structure

Végétation moyenne à élevée souvent bien fermée, à aspect de prairie assez dense, à l’exception du marais ponctuel ouvert, de taille très basse, à Mouron délicat et Grassette du Portugal.

Confusions possibles

Le bas-marais à Carvi verticillé et Jonc à fleurs aiguës a parfois été confondu avec la moliniaie landicole [Caro verticillati-Molinietum caeruleae].

Dynamique

Spontanée :
Pré à Cirse anglais et Scorsonère humble : relations dynamiques avec les prés mésotrophiques à Jonc à fleurs aiguës et Cynosure crételle (Cynosurus cristatus) [Junco acutiflori-Cynosuretum cristati, Code Corine : 37.241] ou Oenanthe à feuilles de peucédan (Oenanthe peucedanifolia) et Brome en grappes (Bromus racemosus) [Oenantho peucedanifoliae-Brometum racemosi, Code Corine : 37.21], le bas-marais à Carvi verticillé et Jonc à fleurs aiguës, parfois avec des ourlets acidiphiles (Teucrion scorodoniae) et des prairies mésophiles forestières.
Pré à Lychnide fleur-de-coucou et Carvi verticillé : relations dynamiques avec les prairies mésotrophiques à Fétuque roseau (Festuca arundinacea) et Menthe odorante (Mentha suaveolens) [Mentho suaveolentis-Festucetum arundinaceae, Code Corine : 37.242], à Oenanthe faux-boucage (Oenanthe pimpinelloides) [race à Oenanthe pimpinelloides du Trifolio patentis-Brometum racemosi, Code Corine : 37.21].
Bas-marais à Carvi verticillé et Jonc à fleurs aiguës : dynamique progressive par le boisement vers un fourré à Saules à oreillettes (Salix aurita) et roux-cendré (Salix acuminata) [Salici auritae-Franguletum alni, Code Corine : 44.92] et une Aulnaie à sphaignes [Carici laevigatae-Alnetum glutinosae, Code UE : 91D0] ; dynamique plus ou moins régressive sous l’effet de l’ouverture de la strate de hautes herbes avec passage au suivant.
Bas-marais à Mouron délicat et Grassette du Portugal : relation dynamique avec le précédent selon la pression biotique ou l’ouverture de la strate de hautes herbes.

Liée à la gestion :
Bas-marais à Carvi verticillé et Jonc à fleurs aiguës susceptible de s’assécher par le drainage, de se transformer en prairies plus mésotrophiques par la fertilisation.
Bas-marais à Mouron délicat et Grassette du Portugal : végétation favorisée par des pressions biotiques (piétinement) pas trop intensives dans les bas-marais tourbeux, parfois même dans les landes hygrophiles.

Habitats associés ou en contact

Prairies mésotrophiques à Jonc à fleurs aiguës et Cynosure crételle [Junco acutiflori-Cynosuretum cristati, Mentho suaveolentis-Festucetum arundinaceae, Code Corine : 38.1, 37.242], à Oenanthe à feuilles de peucédan [Oenantho peucedanifoliae-Brometum racemosi, Code Corine. : 37.21] ou à Oenanthe fauxboucage [race à Oenanthe pimpinelloides du Trifolio patentis-Brometum racemosi, Code Corine. : 37.21].
Parfois ourlets acidiphiles (Teucrion scorodoniae) et prairies mésophiles forestières.
Fourré à Saules à oreillettes et roux-cendré [Salici auritae-Franguletum alni, Code Corine. : 44.92].
Aulnaie à sphaignes [Carici laevigatae-Alnetum glutinosae, Code UE : 91D0].

Répartition géographique

Pré à Cirse anglais et Scorsonère humble : assez fréquent en domaine atlantique planitiaire et collinéen, de la Basse-Normandie au nord des Landes de Gascogne, jusque dans le Morvan et le Limousin, sous des formes géographiques bien définies (cf. supra) ; remplacé par le suivant au Pays basque.
Pré à Lychnide fleur-de-coucou et Carvi verticillé : forme territoriale du précédent pour le Pays basque.
Bas-marais à Carvi verticillé et Jonc à fleurs aiguës : domaine atlantique planitiaire et collinéen, de la Basse-Normandie au nord des Landes de Gascogne, jusque dans le Morvan et le Limousin.
Bas-marais à Mouron délicat et Grassette du Portugal : rare association distribuée de la Basse-Normandie au Pays basque.

Valeur écologique et biologique

Prés paratourbeux : valeur écologique et biologique faible.
Bas-marais à Carvi verticillé et Jonc à fleurs aiguës ou à Mouron délicat et Grassette du Portugal : peuvent héberger des espèces protégées inscrites à l’annexe II de la liste nationale (Rossolis) ; le Peucédan lancéolé et la Stellaire des marais (Stellaria palus-tris) sont protégés en région Pays de la Loire, la Narthécie des marais (Narthecium ossifragum) en régions Basse-Normandie et Pays de la Loire.

États de conservation

États à privilégier :
Maintenir la structure de prairie ou de bas-marais, avec, dans ce dernier cas, la mosaïque des micro-habitats, des zones de suintements…

Tendances et menaces

Prés à Cirse anglais et Scorsonère humble et à Lychnide fleur-de-coucou et Carvi verticillé : menacés par la fertilisation (eutrophisation) et l’abandon des pratiques pastorales pouvant induire le retour des mégaphorbiaies.
Bas-marais à Jonc à fleurs aiguës : menacés par le drainage, pouvant être une pratique préalable au boisement artificiel par Peupliers, la fertilisation, l’abandon des pratiques pastorales extensives.

Potentialités intrinsèques de production

Habitat exploité en pâturage bovin extensif et souvent associé à des prairies mésophiles ; habitat ponctuel qui s’insère dans des unités plus larges de gestion.
Fourrage médiocre et de faible valeur pastorale. Il peut s’agir cependant d’un complément alimentaire intéressant en fin d’été, quand les autres ressources sont réduites.
Exploité plutôt pour la litière que pour le foin. Celui-ci est parfois considéré comme étant de mauvaise qualité ; si sa valeur nutritive est équivalente à celle d’un foin de « prairie saine » (arrhénathéraie) dans le courant de l’été (Morvan), l’appétence en est réduite et pose des problèmes pour une valorisation de celui-ci auprès du bétail.

Axes de recherche

Préciser les conditions optimales de gestion.
Type de matériel à utiliser, accès, devenir des produits, période et périodicité, pour la gestion par la fauche ; races à utiliser, période de pâturage... pour la gestion par le pâturage.
Effet du pâturage sur les espèces qui composent la Moliniaie (seuil du surpâturage -).

Fiche du cahier d'habitats (format pdf)
Bibliographie

Bensettiti F., Boullet V., Chavaudret-Laborie C. & Deniaud J. (coord.), 2005. « Cahiers d’habitats » Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d’intérêt communautaire. Tome 4 - Habitats agropastoraux. Volume 2. MEDD/MAAPAR/MNHN. Éd. La Documentation française, Paris, 487 p. + cédérom. (Source)