1220-2 - Végétation des revers internes des cordons de galets

Liste hiérarchisée et descriptifs des habitats des Cahiers d'habitats

Caractéristiques stationnelles

Altitude très faible : de la limite des plus hautes mers à 1 m, pente faible à nulle.
Substrat de galets plus ou moins grossiers, plus ou moins stabilisés, recouverts d’une pellicule sablo-organique.
Substrat exceptionnellement baigné par les vagues au moment des très fortes marées hautes, mais encore fortement soumis à l’influence marine.

Variabilité

Variabilité écologique :
- variabilité liée à un substrat plus ou moins enrichi en matière organique provenant des laisses de mer : Douce-amère maritime (Solanum marinum), Silène montana (Silene montana) ; association à Douce-amère maritime et Silène montana (Solano marini-Silenetum montanae) ;
- variabilité liée à la présence d’une pellicule sablo-organique superposée aux galets : Avoine élevée (Arrhenatherum elatius), Silène montana ; association à Avoine élevée et Silène montana (Sileno maritimae-Arrhenatheretum elatioris).

Physionomie, structure

Végétation herbacée basse à moyenne, ouverte, dominée par les espèces vivaces, dont le recouvrement est parfois important.
Cet habitat présente un développement en ceintures parallèles à la partie sommitale du cordon de galets.

Confusions possibles

Aucune.

Dynamique

Spontanée :
Il s’agit d’un habitat observable toute l’année, mais présentant son optimum de la fin du printemps à l’automne.
Au cours des tempêtes hivernales, les vagues peuvent franchir la crête des cordons de galets en contribuant à un rajeunissement régulier du substrat.
Cet habitat peut toutefois présenter une dynamique vers les fourrés arrière-littoraux à Argousier (Hippophaë rhamnoides) ou à Ajonc d’Europe (Ulex europaeus), dans les parties les plus internes et abritées.

Habitats associés ou en contact

Contacts inférieurs :
- végétation des hauts de cordons de galets (fiche : 1220-1) ;
- dépressions saumâtres inondables entre les cordons de galets ;
- végétations annuelles pionnières à Salicornes (UE : 1310) ;
- prés salés atlantiques (UE : 1330).

Contacts supérieurs :
- dunes à Hippophaë rhamnoides (UE : 2160) ;
- mosaïques avec les végétations des Saginetea maritimae (UE : 1310 pro parte) et présence de fragments de Koelerion albescentis ou des Helianthemetea (UE : 2130) ;
- existence de faciès à lichens et Thyms (Thymus spp.).

Répartition géographique

Cet habitat est présent sur les grèves de galets des côtes du nord de la France au Finistère.

Valeur écologique et biologique

Les espèces du cortège floristique ne présentent pas un degré de rareté élevé.

États de conservation

États à privilégier :
Maintien en l’état des végétations de la partie interne des grèves de galets.

Autres états observables :
Dans les zones fréquentées, présence de formes floristiquement appauvries et à faible recouvrement.

Tendances et menaces

Fréquentation générant un piétinement défavorable au maintien de cet habitat. La servitude de passage du chemin des douaniers se fait souvent au détriment de cet habitat.
Urbanisation littorale : aires de stationnement, bâtiments. Vulnérabilité vis-à-vis de l’artificialisation et de la modification de la dynamique sédimentaire des littoraux par constructions d’enrochements ou d’épis.
Exploitations industrielles de galets. Embroussaillement ponctuel.
Dégradation trophique par artificialisation et eutrophisation des sites (décharges, dépôts organiques…).

Axes de recherche

Compléments d’inventaires sur la synchorologie et meilleure connaissance de la typologie des végétations de pelouses et de prairies subprimaires, actuellement les plus menacées sur les côtes de la Manche orientale.

Fiche du cahier d'habitats (format pdf)
Bibliographie

 Bensettiti F., Bioret F., Roland J. & Lacoste J.-P. (coord.), 2004. « Cahiers d’habitats » Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d’intérêt communautaire. Tome 2 - Habitats côtiers. MEDD/MAAPAR/MNHN. Éd. La Documentation française, Paris, 399 p. + cédérom. (Source)