Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages
III.5.1. - Herbier à Posidonia oceanica (= Association à Posidonia oceanica)

Typologie des biocénoses benthiques méditerranéennes de la Convention de Barcelone

Description

Posidonia oceanica (Linnaeus) Delile est une Phanérogame Magnoliophyte marine, endémique de Méditerranée. Elle constitue des formations caractéristiques désignées sous le terme d’ « herbiers » entre la surface et 30 à 40 mètres de profondeur. La structure de cette plante permet de distinguer une partie épigée, correspondant aux faisceaux foliaires (de 30 à 80 cm de hauteur en moyenne), et une partie endogée, véritable terrasse sous-marine : la matte. Cette matte, constituée par le lacis des rhizomes, des racines et du sédiment qui colmate les interstices, spécifique des herbiers à Posidonia oceanica, présente une croissance verticale qui peut atteindre 1 mètre par siècle. Ces herbiers, véritables prairies sous-marines, correspondent à l’un des principaux climax méditerranéens.

Etage

Infralittoral

Substrat

Meubles (sables grossiers à envasés), durs (roche en place, éboulis)

Répartition bathymétrique

0.5 m à 40 m

Situation

Mer ouverte, exceptionnellement en milieu lagunaire

Hydrodynamisme

Variable

Salinité

Normale (minimum 36 PSU) à hyperhaline (43 PSU)

Température

9 à 29°C

Principaux critères de reconnaissance

L'herbier à Posidonia oceanica représente plus du quart des biotopes photophiles de l'infralittoral en Méditerranée. Ces formations sont présentes sur tous les types de substrats même si les plus grands herbiers se développent sur substrat meuble où ils constituent des mattes de plusieurs mètres d'épaisseur. Sensible à la dessalure, Posidonia oceanica disparaît au débouché des fleuves, dans les lagunes saumâtres et à proximité du détroit de Gibraltar. Même si le nombre et la longueur des feuilles présentent une variation saisonnière, cette espèce est présente toute l'année.

Espèces caractéristiques/indicatrices

Les espèces associées à l'herbier à Posidonia oceanica se répartissent dans trois compartiments (assemblages) :
Les espèces vivant dans l'épaisseur de la matte (endofaune) : Polychètes (Mediomastus capensis, Nereis irrorata, Lumbriconereis paradoxa, Pontogenia chrysocoma), Mollusques (Modiolus phaseolinus, Hiatella arctica, Lima hians, Venus verrucosa), Crustacés (Upogebia deltaura, Callianassa minor, Leptochelia)
Les espèces vivant à la base des faisceaux foliaires (sous strate sciaphile) : Algues (Peyssonnelia, Udotea petiolata) ; Foraminifère (Miniacina miniacea) ; Echinodermes (Paracentrotus lividus, Sphaerechinus granularis, Holothuria tubulosa, Echinaster sepositus) mollusque (Pinna nobilis), ascidie (Halocynthia papillosa).
Les espèces vivant au niveau des feuilles (phyllosphère) : Algues calcaires encroûtantes (Hydrolithon, Pneophyllum), Algues dressées (Giraudya), Hydraires (Monotheca posidoniae, Sertularia perpusilla), Bryozoaires (Electra posidoniae), Gastéropodes (Rissoa spp., Bittium reticulatum), Crustacés (Idotea hectica, Achaeus cranchii, Pisa nodipes), poissons (Sarpa salpa, Symphodus ocellatus, Symphodus rostratus).

Habitats associés ou en contact

L'herbier à Posidonia oceanica fait généralement suite, en profondeur, à la biocénose des sables vaseux de mode calme (III.2.3.) ou à la biocénose des sables fins de haut niveau (III.2.1.) et à la biocénose des algues infralittorales (III.6.1.). La matte peut être érodée par l'hydrodynamisme, les courants creusent alors des chenaux intermattes dont le peuplement est particulier et correspond à un aspect de la biocénose des sables grossiers et fins graviers sous influence de courants de fond (III.3.2.).

Confusions possibles

Aucune confusion possible. Les autres herbiers sous-marins sont constitués par une espèce de plus petite taille (Cymodocea nodosa), qui disparaissent en hiver et ne présentent pas de véritables mattes.

Intérêt pour la conservation

L'herbier à Posidonia oceanica est considéré comme l'écosystème le plus important de la Méditerranée tant au niveau de son extension que du rôle qu'il joue (i) au niveau écologique (production primaire élevée en partie exportée vers d'autres écosystèmes, oxygénation des eaux, pôle de biodiversité), (ii) au niveau sédimentaire (stabilisation des fonds et protection des plages contre l'érosion), (iii) au niveau économique (zone de frayère, de nurseries, habitat temporaire ou permanent pour de nombreuses espèces d'intérêt commercial). Il constitue également un excellent indicateur de la qualité globale du milieu naturel.

Tendances et menaces

Par leur position en bordure du littoral, les herbiers à Posidonia oceanica sont directement soumis aux diverses activités anthropiques. Compte tenu de la vitesse de croissance très lente de cette plante, les destructions sont souvent irréversibles à l'échelle humaine.

Les principales régressions observées sont liées aux aménagements littoraux (recouvrement, modifications des courants et des apports sédimentaires, augmentation de la turbidité), à la plaisance (ancrage), et à l'exploitation des ressources vivantes (chaluts, fermes aquacoles). Une nouvelle menace potentielle est apparue depuis quelques années, par la compétition entre Posidonia oceanica et l'algue introduite Caulerpa taxifolia.

Gestion et statut de conservation

L'herbier à Posidonia oceanica bénéficie d'un cadre législatif spécifique :
En France (inscription sur la liste des espèces protégées par arrêté du 19 Juillet 1988 ; biocénose à préserver dans le code de l'urbanisme par décret du 20 Septembre 1989),
En Espagne (Région Catalane en 1991 ; Région de Valencia en 1992)
En Europe (Habitat prioritaire de la Directive «Habitats-faune-flore» en 1992)
Il faut également mentionner le Plan d'Action pour la Conservation de la Végétation Marine en Méditerranée, adopté en Octobre 1999, par les pays contractants à la Convention de Barcelone, qui prévoit la mise en place de législations nationales destinées à protégées Posidonia oceanica et les formations (herbiers) qu'elles constituent.

La gestion de l'herbier à Posidonia oceanica demande la mise en place de plans de gestion ciblés de toutes les zones sensibles :
Maîtrise de la qualité des eaux ;
Interdiction des mouillages forains et mise en place d'équipements dans les sites de concentration de bateaux ;
Interdiction de tout chalutage sur l'ensemble de l'herbier, maîtrise de l'effort de pêche, limitation aux activités de pêche non destructrices de l'habitat ;
Respect de l'interdiction d'aménagement sur les herbiers et limitation à leur proximité ;
Forte sensibilisation des populations utilisatrices ou visiteuses de l'herbier ;
Mise en place de réseaux de surveillance des herbiers.

Faciès et associations

La dynamique des herbiers à Posidonia oceanica est fortement influencée par toute une série de facteurs abiotiques (hydrodynamisme, morphologie sous-marine, lumière, salinité, température, nutriments) et biotiques (compétition vis à vis d'autres macrophytes, brouttage par des espèces herbivores, essentiellement le poisson Sarpa salpa et l'oursin Paracentrotus lividus). Deux structures sont particulièrement intéressantes :
- L'écomorphose des récifs-barrières, qui se met en place dans des fonds de baies abritées, et
- L'écomorphose de l'herbier tigré, identifiée pour la première fois autour des îles Kerkennah en Tunisie.

Auteurs de la fiche

G. PERGENT

Bibliographie

PNUE, PAM, CAR/ASP, 2006. Classification des biocénoses benthiques marines de la région Méditerranéenne. CAR/ASP, Tunis, 13 p. (Source)

PNUE, PAM, CAR/ASP, 2006. Liste de référence des types d’habitats pour la sélection des sites à inclure dans les inventaires nationaux de sites naturels d’intérêt pour la conservation. CAR/ASP, Tunis, 4 p. (Source)

 PNUE, PAM, CAR/ASP, 2007. Manuel d’interprétation des types d'habitats marins pour la sélection des sites à inclure dans les inventaires nationaux de sites naturels d’intérêt pour la Conservation. Pergent G., Bellan-Santini D., Bellan G., Bitar G. et Harmelin J.G. eds., CAR/ASP publ., Tunis, 199 p. (Source)

ALCOVERO T., DUARTE C.M., ROMERO J., 1995. Annual growth dynamics of Posidonia oceanica : Contribution of large-scale versus local factors to seasonality. Mar. Ecol. Prog. Ser., 120 : 203-210.

BOUDOURESQUE C.F. JEUDY DE GRISSAC A., (ed.) 1983 - International workshop on Posidonia oceanica beds. 1. Porquerolles. 1983 Marseille : G.I.S. Posidonie. - 454 p.

BOUDOURESQUE C.F., AVON M., PERGENT-MARTINI C., 1993 - Qualité du milieu marin : indicateurs biologiques et physico-chimiques. Marseille : GIS Posidonie.- 293 p.

BOUDOURESQUE C.F., MEINESZ A., 1982 - Découverte de l’herbier de Posidonie. Cahier Parc national de Port-Cros, 4 : 79 p.

BOUDOURESQUE C.F., MEINESZ A., 1989. The second Symposium international on Posidonia oceanica beds 2. Ischia. 1985 Marseille : G.I.S. Posidonie : 321 p.

BOUDOURESQUE C.F., MEINESZ A., LEDOYER M., VITIELLO P., 1994. Les herbiers à phanérogames marines in Les biocénoses marines et littorales de Méditerranée, Synthèses, menaces et perspectives Bellan-Santini D., Lacaze J.C., Poizat C. ed. Collection Patrimoine naturels 19, MNHN : 246p.

CINELLI F., FRESI E., LORENZI C., MUCEDOLA A., 1995. La Posidonia oceanica. Rivista Maritima, Roma : 271 pp.

FRANCOUR P., 1990 - Dynamique de l'écosystème à Posidonia oceanica dans le parc national de Port-Cros. Analyse des compartiments matte, litiere, faune vagile, échinodermes et poissons. Th. Doct. de l'Universite Paris 6. -373 p.

GIRAUD G., 1977. Contribution à la description et à la phénologie quantitative des herbiers de Posidonia oceanica (L.) Del. Th. Docteur de Spécialite, Oceanologie : Univ. Aix-Marseille 2.- 150 p.

HARMELIN J.G., 1964. Etude de l’endofaune des mattes d’herbiers de Posidonia oceanica delile. Rec. Stn. mar. Endoume, 35(51) : 43-106.

LEDOYER M., 1968. Ecologie de la faune vagile des biotopes méditerranéens accessibles en scaphandre autonome (région de Marseille principalement) II. Données analytiques sur les herbiers de phanérogames. Rec. Trav. Stn. mar. Endoume, 41 (57) : 135-164.

MARBA N., DUARTE C.M., CEBRIAN J., GALLEGOS M.E., OLESEN B., SANDJENSEN K., 1996. Growth and population dynamics of Posidonia oceanica on the Spanish Mediterranean coast : Elucidating seagrass decline. Marine Ecology Progress Series, 137(1-3) : 203-213.

MAZZELLA L., BUIA M., GAMBI M.C., LORENTI M., RUSSO G.F., SCIPIONE M.B., ZUPO V., 1992. Plant-animal trophic relationships in the Posidonia oceanica ecosystem of the Mediterranean Sea : a review. In “Plant-Animal Interactions in the Marine Benthos” D.M. John, S.J. Hawkins & J.H. Price (Eds.), Clarendon Press, Oxford : 165-188.

PASQUALINI C., 1997 - Caractérisation des peuplements et types de fonds le long du littoral corse (Méditerranée, France). Thèse de doctorat Université de Corse 1-190.

 PERES J.M., PICARD J., 1964. Nouveau manuel de bionomie benthique de la Méditerranée. Rec Trav. Stat. Mar. Endoume, 31 (47) : 1-137.

PERGENT G., PERGENT-MARTINI C., 1995. Dynamique et évolution de l’herbier à Posidonia oceanica en Méditerranée. G. bot ital, 129 (1) : 206-229.

PERGENT G., PERGENT-MARTINI C., BOUDOURESQUE C. F., 1995. Utilisation de l’herbier à Posidonia oceanica comme indicateur biologique de la qualité du milieu littoral en Méditerranée. Etat des connaissances. Mésogée, 54 : 3-27.

PERGENT G., PERGENT-MARTINI C., BUIA M.C., GAMBI M.C., 2000. Proceedings Fourth International Seagrass Biology Workshop Eds., SIBM Genova Publishers : 443p

ROS J.-D., ROMERO J., BALLESTEROS E., GILI J.-M., 1985. Diving in blue water. The benthos. :233-295. In: Western Mediterranean, Margalef, R. Ed. Pergamon Press.

UNEP, 1990. Livre rouge “Gérard Vuignier” des végétaux, peuplement et paysages marins menacés de Méditerranée. UNEP/IUCN/ GIS Posidonie. UNEP, MAP Technical Reports, 43 : 1-250.

WILLSIE A., 1987 - Structure et fonctionnement de la macrofaune associée à la matte morte et d'herbier vivant de Posidonia oceanica (L.) Delile : influence des facteurs abiotiques et biotiques. Thèse Doct. Univ. Aix-Marseille II : 1-647.