V.2.1. - Biocénose des sables détritiques bathyaux à Gryphus vitreus (SDB)

Typologie des biocénoses benthiques de Méditerranée

Facteurs abiotiques

Etage : Bathyal
Nature du substrat : Sable organogène (cailloux, débris coquillers) et/ou vase riche en gravier
Répartition bathymétrique : Entre 200 et 700 m de profondeur
Situation : Mer ouverte, large
Hydrodynamisme : Faible en grande majorité
Salinité : 38
Température : 13°C
Lumière : Absence de lumière
Régime trophique : Oligotrophe

Caractéristiques stationnelles

La biocénose des sables détritiques bathyaux à Gryphus vitreus se caractérise par une abondance du brachiopode Gryphus vitreus. Elle se rencontre au pied des bancs rocheux du plateau continental de Provence (Banc du Magaud ; Fredj, 1964) ou aux bords des canyons (e.g. Fredj, 1964 ; Reyss, 1964 ; Vassière et Carpine, 1964 ; Vassière et Fredj, 1964 ; Falconetti 1980 ; Fabri et Pedel, 2012). Ces fonds peuvent être constitués d’un sédiment contenant de petits morceaux de substrats durs (cailloux, débris coquillers, etc.) compacté par une fraction fine (jusqu’à 60%) (Vaissière et Fredj, 1964 ; Emig, 1985). Cette biocénose peut être rencontrée à l’interface entre l’étage circalittoral et l’étage bathyal (Vaissière et Fredj, 1964 ; Emig, 1985). La richesse spécifique et le nombre d’individus de la biocénose des sables détritiques bathyaux à Gryphus vitreus sont plus élevés que dans les biocénoses voisines : détritique côtier, détritique du large et vase profonde (Emig, 1985).
Gryphus vitreus renseigne sur les conditions hydrodynamiques de la zone. Les différences de typologie et de l’hydrodynamisme qui en découle, influencent les densités de Gryphus vitreus et créent une diversité d’habitats.
L’étude de cette biocénose au niveau de la pente continentale de Provence et de Corse a permis de déterminer deux profils. Le profil I est représenté par une pente continue avec une inclinaison entre 5 et 14°. Le profil II, lui, est une succession, au-delà du bord continental étroit, d’une zone plus ou moins large de débris coquilliers, puis à nouveau d’une faible pente continue avec une inclinaison comprise entre 2 et 16°. Cinq zones d’abondance ont été répertoriées sur ces deux profils :
- la zone 1 (120 – 140 m) et la zone 5 (155 – 250 m) avec moins de 10 individus au mètre carré (indiv. m-²) et un courant atteignant 0,5 - 1 nœud
- la zone 2 (135 – 150 m) et la zone 4 (150 – 200 m) avec 20 à 100 indiv. m-² et un courant atteignant 1 - 1,5 nœuds
- la zone 3 (125 – 200 m), qui a la plus grande densité comprise entre 200 et 700 indiv. m-² et un courant atteignant 1,5 - 2 nœuds.
La direction du courant influence également la répartition bathymétrique de Gryphus vitreus et donc la répartition spatiale de cette biocénose. Trois types ont été déterminés : le type A correspond à un courant oblique à la pente continentale, le type B correspond à un courant parallèle à la pente continentale et le type C correspond à un courant perpendiculaire à la pente continentale (Figure 1) (Emig, 1989b, c).



Figure 1 : Distribution des zones de densités de Gryphus vitreus pour les trois modèles A, B et C en fonction des profils I et II. CS = Circalittoral ; BM = Biocénose des vases bathyales ; Zones 1 à 5 : Biocénoses des sables détritiques bathyaux à Gryphus vitreus.

Les études réalisées à l’aide de dragues, ont permis l’identification de nombreuses espèces associées à cette biocénose (Fredj, 1964 ; Vaissière et Fredj, 1964 ; Reyss, 1964 ; Emig, 1985, 1989a, b et c ; Falconetti, 1980). Les récentes campagnes MedSeaCan et CorSeaCan, réalisées à l’aide d’un ROV, n’ont pas permis une identification précise des espèces présentes dans cette biocénose car les fonds l’accueillant n’ont pas été filmés d’assez près ou n’ont simplement pas été filmés (Fourt et Goujard, 2012 ; Fourt et al., 2013).

Variabilité

La variabilité de cette biocénose repose sur des différences de densité de Gryphus vitreus dues à des différences topographiques et hydrodynamiques.

Dynamique

Aucunes informations trouvées.

Espèces caractéristiques

Gryphus vitreus est l’espèce caractéristique de ce faciès.

Espèces associées

Dans les dragages effectués par Vaissière et Fredj (1964) au niveau du canyon des Stœchades, de nombreux Hyalinoecia tubicola, Placostegus tridentatus, Sclerasterias richardi ont été retrouvés. Cidaris cidaris est un échinoderme très fréquemment rencontré avec Gryphus vitreus (Vaissière et Carpine, 1964 ; Vaissière et Fredj, 1964). Dendrophyllia cornigera a été observé durant ces études avec les fonds à brachiopodes regroupant les Gryphus vitreus. Durant les campagnes MedSeaCan et CorSeaCan, des débris de Dendrophyllia cornigera ont été observés sur des fonds détritiques pouvant accueillir les Gryphus vitreus.
Les dragages réalisés au canyon de Planier, aux îles d’Hyères et tout autour de la Corse par Emig (1985) ont permis d’identifier notamment Cadulus jeffreysi (mollusque) comme espèce associée à cette biocénose.

Principaux critères de reconnaissance

Des fonds sableux organogènes (débris de coquilles, cailloux) ou des vases riches en gravier, entre 200 et 700 m de profondeur, avec une abondance de Gryphus vitreus.

Habitats associés ou en contact

Biocénose des fonds détritiques envasés (DE) (IV.2.1.)
Biocénose du détritique côtier (DC) (IV.2.2.)
Biocénose des fonds détritiques du large (DL) (IV.2.3.)
Biocénose de la roche du large (RL) (IV.3.5.)
Biocénose des vases bathyales (V.1.1.)

Confusions possibles

Aucunes informations trouvées.

Répartition géographique

Cette biocénose des sables détritiques bathyaux à Gryphus vitreus (SDB) a été signalée dans la région Provence, du banc de Magaud à Saint-Raphaël et dans le canyon des Stœchades (Fredj, 1964 ; Vaissière et Carpine, 1964 ; Vaissière et Fredj, 1964 (région A1)), au rech du Cap (Catalogne), au rech de Lacaze-Duthiers (Reyss, 1964) et en Corse (Emig, 1985, 1989b, c). Durant les campagnes MedSeaCan et CorSeaCan, Gryphus vitreus n’a pas été rencontré en tant que faciès. L’espèce a été vue essentiellement sur des roches dans les canyons de Centuri, de Saint Florent, de l’île Rousse, de Calvi, de Galéria, de Cargèse et d’Ajaccio (Fourt et al., 2013). Dans les canyons de Porto et de Valinco, l’espèce a été observée dans des thanatocoenoses à Neopycnodonte zibrowii (Sartoretto, 2012).

Structure et fonctions

Aucunes informations trouvées.

Intérêt pour la conservation

Cette biocénose accueille de nombreuses espèces faisant la transition entre circalittoral profond et bathyal. Sa conservation permettrait de maintenir cette diversité. L’état actuel de cette biocénose est mal connu du fait du manque d’études et parce qu’elle n’a pas été rencontrée lors des récentes campagnes sur les canyons. On pourra alors mieux envisager des mesures de conservation et de préservation.

Menaces potentielles

Gryphus vitreus ne pourrait pas recoloniser l’habitat en cas de changement soudain et important de granulométrie et/ou d’hydrodynamisme. Un envasement trop important est néfaste pour Gryphus vitreus (Emig, 1989a). Le chalutage est également une menace importante pour ce faciès.

Tendance évolutive

Dans les années 1980, les populations de Gryphus vitreus étaient bien développées dans toute la Méditerranée (Falconetti, 1980). Après un épisode d’envasement rapide et récent, comme à Marseille par exemple, ces populations ont fortement régressé (Emig, 1987). Aucune étude récente n’a été effectuée sur cette biocénose. Actuellement, l’état et l’évolution de cette biocénose sont inconnus (Fabri et Pedel, 2012).

Auteur(s)

Laura PALOMBA

Relecteur(s)

Jean VACELET et Pierre CHEVALDONNÉ

Bibliographie

Michez N., Dirberg G., Bellan-Santini D., Verlaque M., Bellan G., Pergent G., Pergent-Martini C., Labrune C., Francour P., Sartoretto S., 2011. Typologie des biocénoses benthiques de Méditerranée, Liste de référence française et correspondances. Rapport SPN 2011 - 13, MNHN, Paris, 50 p. (Source)

Carpine, C. (1964). Contributions à l’étude bionomique de la Méditerranée occidentale (Côte du Var et des Alpes-Maritimes, côte occidentale de Corse). Fascicule 3 : La Côte de l’Esterel, de la pointe des Lions à la pointe de l’Aiguille (régions A2). Bulletin de l’institut Océanographique, Monaco, 63 (1312 A et B)

Emig, C.C. (1985). Distribution et synécologie des fonds à Gryphus vitreus (Brachiopoda) en Corse. Marine Biology, 90 (1), 139-146.

Emig, C.C. (1987) Offshore brachiopods investigated by submersible. Journal of Experimental Marine Biology and Ecology, 108 (3), 261-273.

Emig, C.C. (1989a). Observations préliminaires sur l’envasement de la biocénose à Gryphus vitreus (Brachiopoda), sur la pente continentale du Nord de la Corse (Méditerranée). Origines et conséquences. Comptes Rendus de l’Académie des Sciences Paris, 309 (3), 337-342.

Emig, C.C. (1989b). Distribution bathymétrique et spatiale des populations de Gryphus vitreus (brachiopode) sur la marge continentale (Nord-Ouest Méditerranée). Oceanologica acta, 12 (2), 205-209.

Emig, C.C. (1989c). Distributional patterns along the Mediterranean continental margin (Upper Bathyal) using Gryphus vitreus (Brachiopoda) densities. Palaeogeography, Palaeoclimatology, Palaeoecology, 71 (3), 253-256.

Fabri, M.C. et Pedel, L. (2012). Biocénoses des fonds meubles du bathyal et de l’abyssal / SRM MO. http://doi.org/10.13155/34117

Falconetti, C. (1980). Bionomie benthique des fonds situés à la limite du plateau continental du banc du Magaud (îles d'Hyères) et de la région de Calvi (Corse). Thèse d’état, Université de Nice, 270 p.

FOURT M., GOUJARD A., 2012. Rapport final de la campagne MEDSEACAN (Têtes des canyons méditerranéens continentaux) novembre 2008 – avril 2010. Partenariat Agence des aires marines protégées – GIS Posidonie, GIS Posidonie publ. 218p.+ annexes.

 Fourt, M., Goujard, A. & Bonhomme, D. 2013. Traitement des données acquises dans le cadre de la campagne « CORSEACAN » (têtes des canyons méditerranéens corses). Phase 2 – Boite 10. Agence des aires marines protégées, GIS Posidonie. 129 pp.

 Fourt, M., Goujard, A. & Bonhomme, D. 2013. Traitement des données acquises dans le cadre de la campagne « CORSEACAN » (têtes des canyons méditerranéens corses). Phase 2 – Boite 11. Agence des aires marines protégées, GIS Posidonie. 112 pp.

 Fourt, M., Goujard, A. & Bonhomme, D. 2013. Traitement des données acquises dans le cadre de la campagne « CORSEACAN » (têtes des canyons méditerranéens corses). Phase 2 – Boite 12. Agence des aires marines protégées, GIS Posidonie. 170 pp.

 Fourt, M., Goujard, A. & Bonhomme, D. 2013. Traitement des données acquises dans le cadre de la campagne « CORSEACAN » (têtes des canyons méditerranéens corses). Phase 2 – Boite 13. Agence des aires marines protégées, GIS Posidonie. 233 pp.

Fredj, G. (1964). Contributions à l’étude bionomique de la Méditerranée occidentale (Côte du Var et des Alpes-Maritimes, côte occidentale de Corse). Fascicule 2 : La région de Saint-Tropez : du cap Taillat au cap de Saint-Tropez (région A 1). Bulletin de l’institut Océanographique, Monaco, 63 (1311 A et B)

La Rivière, M., Michez, M., Aish, A., Bellan-Santini, D., Bellan, G., Chevaldonné, P., Dauvin, J.C., Derrien-Courtel, S., Grall, J., Guérin, L., Janson, A.L., Labrune, C., Sartoretto, S., Thibau,t T., Thiébaut, E. et Verlaque, M. (2016). Evaluation de la sensibilité des habitats benthiques de Méditerranée aux pressions physiques. Rapport SPN 2015-70. MNHN. Paris, 101 p.

REYSS D., 1964. Observations faites en soucoupe plongeante dans deux vallées de la mer Catalane : le rech du Cap et le rech Lacaze-Duthiers. Bull. Inst. Océanogr. Monaco, 63, 1308 : 1-8.

VAISSIERE R., FREDJ G., 1964. Contributions à l’étude bionomique de la Méditerranée occidentale (Côte du Var et des Alpes maritimes - côte occidentale de Corse) Fasc.5 : Etude photographique préliminaire de l’étage bathyal dans la région de Saint-Tropez (ensemble A). Bull. Inst. océanogr. Monaco, 64, n° 1323, 70p., 8 fig., 40 pl., 1 carte.

Vaissière, R. et Carpine, C. (1964). Contribution à l’étude bionomique de la Méditerranée occidentale (côte du Var et des Alpes Maritimes—côte occidentale de Corse). Fascicule 4 : Compte rendu de plongées en soucoupe plongeante SP 300 (région A1). Bulletin de l’institut Océanographique, Monaco, 63 (1314), 1-19.