Logos SINP

FR2200395 - Collines du Laonnois oriental

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR2200395

Compilation : 31/01/1996

Mise à jour : 11/12/2013

Appelation du site : Collines du Laonnois oriental

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/03/1999
  • pSIC : dernière évolution : 30/09/2010
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 18/11/2011
  • ZSC : premier arrêté : 26/03/2015
  • ZSC : Dernier arrêté : 26/03/2015
Texte de référence
Arrêté de création du 26 mars 2015 portant décision du site Natura 2000 Collines du Laonnois oriental (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 3,72361 (E 3°43'24'')
  • Latitude : 49,52722 (N 49°31'37'')
Superficie : 1 376 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 73 m.
  • Max : 200 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%

REGION : PICARDIE
DEPARTEMENT : Aisne (100%)
COMMUNES : Bièvres, Bruyères-et-Montbérault, Chamouille, Chérêt, Chermizy-Ailles, Chevregny, Colligis-Crandelain, Courtrizy-et-Fussigny, Eppes, Festieux, Goudelancourt-lès-Berrieux, Laval-en-Laonnois, Martigny-Courpierre, Mauregny-en-Haye, Monampteuil, Montaigu, Montchâlons, Monthenault, Neuville-sur-Ailette, Nouvion-le-Vineux, Orgeval, Parfondru, Presles-et-Thierny, Royaucourt-et-Chailvet, Saint-Erme-Outre-et-Ramecourt, Saint-Thomas, Trucy, Urcel, Veslud, Vorges.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 53%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 15%
Pelouses sèches, Steppes 11%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 9%
Forêt artificielle en monoculture (ex: Plantations de peupliers ou d'Arbres exotiques) 7%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 4%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 1%

Autres caractéristiques du site

Ensemble de coteaux, vallées et plateaux calcaires réalisant un échantillonnage à caractère endémique, exemplaire et représentatif des potentialités d'habitats remarquables des collines du Laonnois oriental, choisis selon leur complémentarité médioeuropéenne, montagnarde et méridionale. Il constitue un réservoir exceptionnel de diversité d'habitats et de flore sans équivalents en plaine, propre au Laonnois, une petite région froide très originale sur le plan climatique. La variété des substrats(sables acides à neutroclines, calcaires et sablocalcaires, nappes perchées basique retenue par l'argile de Laon ou acide des sables thanétiens) combinée à une géomorphologie tourmentée de la bordure septentrionnale orientale du tertiaire parisien, à une exploitation agricole traditionnelle de "petite montagne", ont permis une différenciation d'habitats remarquables.
Parmi les habitats les plus originaux figurent les pelouses endémiques xéro-montagnardes à Aster amellus et xéro-thermo-continentales de l'Helienthemo obscuri-Prunelletum grandiflorae, les pelouses xériques thermophiles en limite d'aire absolue du xerobromion (Fumano procubentis-Caricetum humilis) et des série dynamiques calcicoles qui leur sont liées (Céphalentéro-Fagion sylvaticae type "Laonnois", Quercion pubescenti-petraeae), avec divers ourlets, fourrés, prébois, riches en orchidées, d'affinités biogéographique médioeuropéenne très marquées, les prairies à molinie et les bas marais tourbeux alcalins ou acides avec leurs phases pionnières, les habitats landicoles, les forêts froides de pente à Cardamine heptaphylla ou hygrophiles à Leucojum vernum, etc...

Qualité et importance

Cette diversité de systèmes et d'habitats induits de nombreux intérêts spécifiques :
- Floristiques, avec une très grande diversité de la flore par conjonction des cortèges phytogéographiques et variété édaphique, notamment pour les cortèges calcicoles montagnard et thermophile, exceptionnelle flore protégée (54 taxons), très nombreuses plantes rares ou menacées, nombreuses limites d'aires et aires disjointes,
- Entomologique notamment Odonates, Orthoptères et Lépidoptères avec une espèce de la Directive, Lycena dispar, 
- Ornithologiques (guilde forestière et pelousaire, ...), 
- Herpétologiques (la richesse du site en amphibiens et reptiles est indéniable, avec notamment la présence du Triton crêté),
- Mammalogiques (chauve-souris avec cinq espèces de la Directive).
- Malacologiques, avec la présence de deux espèces de la Directive (Vertigo moulinsiana et Vertigo angustior).

Vulnérabilité

L'abandon généralisé des pratiques traditionnelles, précipitant et multipliant l'embroussaillement et le boisement des pelouses calcaires, le drainage et la sylviculture intensive d'essences exotiques ont considérablement dégradé la structure et la qualité de cet ensemble.  Cependant les actions de gestion écologique et de sensibilisation des acteurs locaux  menées cette dernière décennie ont permis globalement de stopper cette tendance à la dégradation des habitats au sein du site, voire de l’inverser.