Logos SINP

FR2600959 - Milieux forestiers du Châtillonnais avec marais tufeux et sites à sabot de Vénus

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : septembre 2017.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 09/12/16 (à partir de la base : septembre 2015)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR2600959

Compilation : 31/05/1998

Mise à jour : 17/02/2014

Appelation du site : Milieux forestiers du Châtillonnais avec marais tufeux et sites à sabot de Vénus

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/12/1998
  • pSIC : dernière évolution : 30/09/2014
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 26/11/2015
  • ZSC : premier arrêté : 29/10/2014
  • ZSC : Dernier arrêté : 28/07/2016
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 4,75167 (E 4°45'06'')
  • Latitude : 47,78583 (N 47°47'08'')
Superficie : 3 332 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 260 m.
  • Max : 416 m.
  • Moyenne : 338 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : BOURGOGNE
DEPARTEMENT : Côte-d'Or (100%)
COMMUNES : Essarois, Leuglay, Recey-sur-Ource, Vanvey, Villiers-le-Duc, Voulaines-les-Templiers.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 80%
Forêts de résineux 8%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 5%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 3%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 2%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 1%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 1%

Autres caractéristiques du site

Le site est situé dans  un vaste plateau de calcaires du Jurassique, plus ou moins sec, légèrement incliné vers le Nord-Ouest. Les quelques cours d'eau ont un faible débit et disparaissent dans les calcaires en laissant à l'aval, des vallées sèches creusées en des temps plus humides.

Qualité et importance

La forêt recèle un nombre important de plantes montagnardes peu courantes pour la région, adaptées aux conditions de sols (éboulis, suintements ), de climat (versants abrupts ombragés), et d'éclairement procurés par les feuillus qui permettent l'installation du Sabot de Vénus. De nombreuses espèces protégées au niveau national et régional y sont recensées (20 (annexe 2) espèces d'intérêt communautaire, 46 espèces protégées nationalement et 18 espèces protégées régionalement).
Présence d'une flore de marais à tuf très riche.
La faune est largement représentée par les mammifères (Chat sauvage, cerf, Martre, Chauve-souris...), par des oiseaux à forte valeur patrimoniale (Chouette de Tengmalm, Cicogne noire, Pic mar...), mais aussi des insectes rares et menacés (Damien du frêne, Cordulie à corps fin...)
A noter la présence de petits ruisseaux à Ecrevisse à pieds blancs.

Vulnérabilité

Les stations à Sabot de Vénus sont encore sujettes à la cueillette et l'arrachage par les locaux.

Les  pelouses, éboulis et marais sont des milieux instables qui évoluent rapidement vers un embuissonnement défavorable aux espèces à forte valeur patrimoniale actuellement présentes.

Au niveau des boisements s'observe localement le remplacement des peuplements feuillus par des résineux ; le Pin sylvestre est en effet très dynamique dans le Châtillonnais et colonise certains secteurs de marais où il joue un rôle de drain en provoquant un assèchement accéléré.

Le boisement ou les cultures à gibier dans les pelouses en enclave dans les massifs sont à l'origine de la disparition des milieux sensibles.

L'abandon des pratiques de pâturage des marais favorise l'embuissonnement. L'évolution est cependant actuellement relativement lente dans le Molinion et la situation est stable dans le Caricion davallianae.