Logos SINP

FR2600961 - Massif forestier du Mont Beuvray

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : septembre 2017.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 09/12/16 (à partir de la base : septembre 2015)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR2600961

Compilation : 31/05/1995

Mise à jour : 17/02/2014

Appelation du site : Massif forestier du Mont Beuvray

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/04/2002
  • pSIC : dernière évolution : 30/04/2002
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 07/12/2004
  • ZSC : premier arrêté : 07/06/2011
  • ZSC : Dernier arrêté : 07/06/2011
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 4,03306 (E 4°01'59'')
  • Latitude : 46,91944 (N 46°55'09'')
Superficie : 1 004 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 442 m.
  • Max : 821 m.
  • Moyenne : 680 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : BOURGOGNE
DEPARTEMENT : Nièvre (75%)
COMMUNES : Glux-en-Glenne, Larochemillay.

DEPARTEMENT : Saône-et-Loire (25%)
COMMUNES : Saint-Léger-sous-Beuvray.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts de résineux 47%
Forêts caducifoliées 45%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 5%
Pelouses sèches, Steppes 1%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 1%
Forêt artificielle en monoculture (ex: Plantations de peupliers ou d'Arbres exotiques) 1%

Autres caractéristiques du site

Le mont Beuvray est le troisième sommet de Bourgogne et du Morvan et culmine à 821 m.
Il se caractérise par sa compacité, la variété de ses expositions et quelques fortes pentes. Le socle volcanique (Ouest, Est et Nord) des limons et sables fins recouvrent la plupart du temps les systèmes de blocs qui émergent par endroit. La partie granitique (Sud) est recouverte de plusieurs mètres d'épaisseurs d'arènes et peut donner lieu à des éboulis de blocs. L'apaisseur des matériaux est inégale.
Particulièrement arrosé, le massif est un véritable chateau d'eau, point de départ de nombreux ruisseaux centrifuges.
La présence de ces cours d'eau, l'altitude, la profondeur et l'acidité des sols déterminent la strucre de la végétation et la répartition des habitats acidiphiles à acidiclines.

Qualité et importance

Le Mont Beuvray est un vaste massif forestier à base de Hêtre qui culmine à 821 mètres d'altitude. Le site archéologique de Bibracte occupe une partie de son sommet.
La hêtraie qui couvre une partie importante du Mont Beuvray est très caractéristique du Haut-Morvan. On y trouve en particulier le Seneçon de Fuchs (Senecio fuschii), le Sureau rouge (Sambucus racemosa), la Laitue de Plumier (Cicerbita plumeri)...
Sur les éboulis grossiers des versants s'est développée une Tiliaie-érablaie.
Une aulnaie marécageuse occupe les endroits les plus humides. Elle recense en particulier l'Impatience-ne-me-touchez-pas (Impatiens noli-tangere) protégée en Bourgogne.
Des petits lambeaux de pelouses et de landes des sols sableux acides et à caractère montagnard occupent toutes les situations géographiques. On y rencontre la Jasione des montagnes (Jasione laevis), et la Spargoute printannière (Spergula morisonii) protégées régionalement.
De petits ruisseaux sillonnent le massif. Ils se caractérisent par des habitats typiques des basses montagnes granitiques qui ont conservé dans ce site leur état naturel et une bonne qualité physico-chimique et biologique des eaux. L'Ecrevisse à pieds blancs (Austropotamobius pallipes) et le Chabot (Cottus gobio) y sont recensés.

Vulnérabilité

Ce site comme les nombreux massifs forestiers du Morvan présentent une vulnérabilité au problème d'artificialisation des peuplements (sylviculture monospécifique à base de résineux (Douglas, Epicéas). Cela est relativement limité sur ce site du fait de la propriété importante du parc sur ce site, de son statut de site classé, de la gestion par l'ONF avec un plan d'aménagement récent et conforme aux objectifs du site Natura 2000.
Les pelouses et landes sont des milieux exigeant une relative luminosité et qui tendent à se fermer naturellement par manque d'entretien.
L'Ecrevisse à pieds blancs et les poissons d'intérêt communautaire recensés sont des espèces exigeantes en eau claire, vive et bien oxygénée. Toute modification de la qualité de l'eau peut leur être préjudiciable.
Une activité de fouilles archéologique se poursuit sur ce site gallo-romain majeur ; elle peut ponctuellement détruire des habitats d'intérêt européen.
Associée à cette richesse archéologique et au paysage remarquable, une fréquentation touristique importante a lieu en saison sur ce site, essentiellement au sommet ou dans les parcours balisés. La gestion de cette fréquentation sera un des objectifs du site.