Logos SINP

FR2600988 - Hêtraie montagnarde et tourbières du haut Morvan

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : décembre 2017.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR2600988

Compilation : 31/05/1995

Mise à jour : 18/02/2014

Appelation du site : Hêtraie montagnarde et tourbières du haut Morvan

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/04/2002
  • pSIC : dernière évolution : 30/04/2002
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 07/12/2004
  • ZSC : premier arrêté : 07/06/2011
  • ZSC : Dernier arrêté : 07/06/2011
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 4,01556 (E 4°00'56'')
  • Latitude : 47,00333 (N 47°00'11'')
Superficie : 1 039 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 480 m.
  • Max : 855 m.
  • Moyenne : 675 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : BOURGOGNE
DEPARTEMENT : Nièvre (82%)
COMMUNES : Arleuf, Fâchin, Glux-en-Glenne.

DEPARTEMENT : Saône-et-Loire (18%)
COMMUNES : Roussillon-en-Morvan, Saint-Prix.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts de résineux 56%
Forêts caducifoliées 28%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 7%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 3%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 2%
Cultures céréalières extensives (incluant les cultures en rotation avec une jachère régulière) 1%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 1%
Pelouses alpine et sub-alpine 1%
Forêt artificielle en monoculture (ex: Plantations de peupliers ou d'Arbres exotiques) 1%

Autres caractéristiques du site

Le site couvre une superficie de plus de mille hectares. Il est centré sur les deux massifs boisés du Mont Preneley et du Haut-Folin (lequel héberge le point culminant du Morvan à 901 m d'altitude) et est majoritairement forestier (à 85%). En plus de la remarquable variété d'habitats forestiers qui le compose (hêtraie montagnarde, forêts de versants, forêts riveraines des bords de cours d'eau, forêts humides des fonds de vallons), le site abrite des milieux naturels particulièrement importants, directement liés à l'eau : quatre tourbières plus ou moins bien conservées, des pelouses amphibies de bords d'étangs, et de nombreux cours d'eau caractéristiques des têtes de bassins versants, avec notamment la présence sur le site des sources de la rivière Yonne. Ces habitats naturels humides ou aquatiques hébergent des espèces remarquables telles que l'Ecrevisse à pieds blancs, le Damier de la Succise ou le Chabot de rivière.

Qualité et importance

Ce site est formé de trois ensembles renfermant des milieux diversifiés :
- une vaste zone englobant le Mont Préneley où la forêt de Hêtre, les prairies tourbeuses et les tourbières se partagent l'espace;
- Le Grand Montot occupé par une tourbière, des prairies, landes et forêts tourbeuses au coeur de la forêt du Haut-Morvan;
- Une zone de tourbières, landes et prairies dans l'ensemble boisé du Haut-Folin.

Les tourbières, implantées sur les versants et fonds des vallons marécageux présentent tous les stades dynamiques d'évolution. De nombreuses espèces spécialisées, rares et protégées en Bourgogne sont présentes dont quatre espèces de lycopodes (Lycopode à feuilles de genévrier, inondé, en massue et sélagine). Certaines espèces atlantiques atteignent ici leur limite Est de répartition (Wahlenbergie, Bruyère à quatre angles), d'autres sont des vestiges des dernières glaciations (Canneberge, Linaigrette, Lycopodes, Fadet des tourbières).
Ces tourbières inscrites à l'inventaire des tourbières de France sont des stations complémentaires du réseau présent dans le Massif Central.

Les habitats forestiers sont majoritaires dans le site avec notamment la rare Hêtraie montagnarde à Luzule blanchâtre, rencontrée en Bourgogne seulement dans le Haut Morvan. Au sein des peuplement résineux, se recensent des petites enclaves linéaires de Boulaie à Sphaignes et à Lycopodes, d'Aulnaies tourbeuses à Fougère des marais ou d'Aulnaie-frênaie.

Les quelques pelouses acides développées sur des sols organiques peu épais se caractérisent par une flore à caractére atlantique marquée.

Les prairies humides et tourbeuses en périphérie des tourbières présentent une faune et une flore très variées ( Bécassine des marais, Pédiculaire des marais...).

Les rivières sont des cours d'eau rapides, bien oxygénés colonisés par des groupements végétaux spécialisés à base de Renoncule flottante. La faune aquatique est de grand intérêt (Ecrevisse à pieds blancs, Chabot).

Vulnérabilité

L'utilisation des prairies marécageuses et des zones tourbeuses par l'élevage n'a plus cours. La déprise agricole entraîne un enfrichement préjudiciable à la flore et à la faune des tourbières. De plus, des tentatives de valorisation par la création d'étangs ou la plantation de résineux impliquent des changements radicaux d'affectation et concourent à la disparition des milieux. 

L'évolution naturelle des tourbières, suite à une accumulation de tourbe, ou des prairies marécageuses, conduit à terme à l'atterrissement et au boisement. Les stades jeunes les plus dynamiques régressent et disparaissent de même que les espèces les plus spécialisées.

L'Ecrevisse à pieds blancs et les poissons d'intérêt communautaire recensés sont des espèces exigeantes en eau claire, vive et bien oxygénée. Toute modification de la qualité de l'eau peut leur être préjudiciable.


Ce site, comme les nombreux massifs forestiers du Morvan présente une vulnérabilité importante au problème d'artificialisation des peuplements (sylviculture monospécifique à base de résineux).