Logos SINP

FR4100167 - Pelouses et rochers du pays de Sierck

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR4100167

Compilation : 30/11/1995

Mise à jour : 31/08/2008

Appelation du site : Pelouses et rochers du pays de Sierck

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/07/2003
  • pSIC : dernière évolution : 31/07/2003
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 07/12/2004
  • ZSC : premier arrêté : 17/03/2008
  • ZSC : Dernier arrêté : 17/03/2008
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 6,36083 (E 6°21'38'')
  • Latitude : 49,45278 (N 49°27'10'')
Superficie : 683 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 180 m.
  • Max : 320 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : LORRAINE
DEPARTEMENT : Moselle (100%)
COMMUNES : Apach, Contz-les-Bains, Kirsch-lès-Sierck, Merschweiller, Montenach, Rettel, Sierck-les-Bains.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 53%
Autres terres arables 27%
Pelouses sèches, Steppes 7%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 7%
Prairies ameliorées 3%
Forêt artificielle en monoculture (ex: Plantations de peupliers ou d'Arbres exotiques) 1%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 0%
Zones de plantations d'arbres (incluant les Vergers, Vignes, Dehesas) 0%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 0%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 0%

Autres caractéristiques du site

Sur l’ensemble du périmètre du site des Pelouses et Rochers du Pays de Sierck, ce sont 15 habitats naturels d’intérêt communautaire qui ont été distingués. 
L’habitat 6210 – Pelouses sèches (prioritaire car très grande richesse en orchidées) constitue l’enjeu majeur du site. Il représente plus de 50 ha. Il ne faudrait toutefois pas négliger des habitats bien moins représentés en surface mais très originaux : les sources d’eaux dures - 7220 et de tourbière alcaline associée – 7230, qui abrite une flore spécifique et remarquable. La particularité géologique du site de Sierck-les-Bains permet d’abriter des habitats très particuliers, acidoclines, de très faible superficie (2330, 4030, 6120, 8150, 8220, 8230, 8210). 

Les milieux ouverts (pelouses et éboulis) nécessitent un programme de restauration conséquent afin d’enrayer leur disparition.

Qualité et importance

Le site Natura 2000 est localisé à l’extrême Nord de la Moselle, au Pays des Trois Frontières. Le site des « Pelouses et Rochers du Pays de Sierck » est en fait un site « éclaté » se composant de 5 secteurs distincts et possédant chacun ses propres caractéristiques. Le site en lui-même représente une superficie de 683 hectares. Les secteurs décrits sont les suivants :
-	Pelouse du Hammelsberg et Forêt du Bois d’Hufelz : sur les communes d’Apach et de Merschweiller qualifié de « Hammelsberg ».
-	Le Stromberg à Contz-les-Bains qualifié de « Stromberg ».
-	Réserve Naturelle des Sept Collines et bois communaux à Montenach et l’Altenberg de Sierck-les-Bains qualifié de « Les Sept Collines » 
-	La Buxaie du Palmbusch à Rettel qualifié de  « Le Palmbusch ».
-	Les sites à Quartzite de Sierck-les-Bains qualifié de « Les Quartzites ».
Ce site éclaté présente une grande diversité de milieux naturels et de contextes écologiques : pelouses à orchidées, lisières, formations à buis, et en zones humides : plaine alluviale et tourbières sur calcaire. 

Vulnérabilité

L’habitat de pelouse est menacé d’embroussaillement à court terme. 

L’embroussaillement conduit à la disparition de l’habitat de pelouse et des cortèges floristiques et faunistiques associés. Différents facteurs peuvent l’expliquer :

•	Origine tertiaire de la pelouse : Sur certaines zones, la pelouse est d’origine tertiaire (c’est-à-dire qu’elle a déjà subi des phases de culture), le sol y est donc profond et favorable à l’installation des arbustes.
•	Cloisonnement et connexion : Actuellement les liaisons entre les différents secteurs de pelouse d’un même site ne peuvent plus être entretenues faute de moyens financiers. Pour maintenir les habitats de pelouse les plus typiques du site, il est essentiel de récupérer des liaisons fonctionnelles.
•	Interface pelouse/boisement : Certains secteurs de pelouse sont bordés par des boisements. L’ambiance forestière est donc importante, d’autant que des bosquets arbustifs ou arborescents sont présents à l’intérieur du site. L’influence du manteau forestier directement au contact des pelouses a plusieurs conséquences  (ombrage, modification des modulations thermiques, enrichissement du sol).
•	Interface pelouse/culture : Le passage d’engins lourds (tassement du sol), ainsi que la pulvérisation de produits phytosanitaires (création de zones de sol nu) peuvent conduire à des modifications des conditions stationnelles mais également défavoriser certaines espèces végétales ou animales des pelouses.
•	Dynamique naturelle de fermeture : Les pelouses du site Natura 2000 possèdent une dynamique naturelle. Du fait de la qualité nourricière des sols sur Muschelkalk ; les pelouses évoluent très rapidement vers une fruticée pré-forestière en l’absence de tout entretien. Les secteurs du Hammelsberg et des Sept Collines étaient des sites qui étaient exploités par pâturage autrefois. L’abandon de ces pratiques a très largement favorisé la dynamique naturelle des habitats qui rend cette menace actuellement très forte.


Il en résulte un habitat de pelouse fortement embroussaillé que l’absence de financement ne permet actuellement pas d’entretenir et encore moins de restaurer. L’absence de financement pour une gestion adéquate et régulière a conduit à la fermeture complète de l’habitat dans certains secteurs. Actuellement l’état de conservation de cet habitat est jugé moyen à mauvais. 

Cette absence de gestion régulière a conduit à la disparition d’habitat de pelouse (6210) sur les sites suivants :
-	RNN de Montenach : perte de –1,7 ha,
-	Site d’Apach : perte de -0,3 ha
-	Site de Contz-les-Bains : perte de -0,17 ha