FR4201801 - Massif du Donon, du Schneeberg et du Grossmann

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : Mai 2021.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 28/11/19 (à partir de la base : octobre 2019)

Organisme(s) responsable(s) de la gestion du site
Office National des Forêts - Direction Régionale Alsace Cité Administrative 14, rue du Maréchal Juin 67084 STRASBOURG CEDEX Oeuvres de Notre Dame pour le compte de la ville de Strasbourg
Document d'objectifs
Aucun document d'objectif
Mesures de conservation
Les sites du Schneeberg et du Donon font l'objet de la part de l'Office National des Forêts d'une gestion Grand Tétras en respect de la directive Grand Tétras (1991).
La mise en oeuvre de la directive "Tétras" implique dans les zones d'action prioritaires à caractère de réserve des règles sylvicoles. Ces règles visent à recréer ou maintenir un biotope favorable à l'espèce.  Le statut de réserve biologique est prévu sur une série individualisée  ; le traitement se fera en fûtaie jardinée par bouquets ou en fûtaie irrégulière par parquets. Les bouquets et parquets sensibles (places de chant, hivernage et élevage des nichées) sont cartographiés, et matérialisés sur le terrain.
Sur le massif du Donon, un enclos de 53 ha a été crée  afin de diminuer la pression du grand gibier (sanglier notamment) sur les biotopes de vie du Grand Tétras.

Le site de la tourbière de la Maxe ne fait l'objet d'aucune intervention de la part de l'O.N.F. que ce soit pour des travaux ou des aménagements.

Pour la forêt domaniale du Donon, un plan d'aménagement devrait être approuvé courant 1998. Il comprend : une RBD "Tourbières", des sites d'intérêts écologiques particuliers (falaise, îlots de vieillissement...), une série de production-protection avec un groupe futaie régulière-régénération naturelle progressive et un groupe futaie irrégulière.

Pour la forêt domaniale d'Engenthal, l'aménagement forestier (1995-2009) prévoit une seconde série traitée de façon à conserver le caractère subnaturel des biotopes à "Tétras". Elle se décline en trois groupes : le premier de 100 ha sera constitué de peuplements productifs traités en futaie irrégulière par parquets ; le deuxième  de 91,42 ha sera constitué de peuplements productifs irréguliers, traités en futaie jardinée par bouquest ; le troisième  de 90,20ha sera constitué de zones à protégées (formations de crêtes, éboulis, tourbières) classées en attente.
Pour ces trois groupes, les recommandations pour la protection du Tétras dans les Vosges seront appliquées.

La forêt domaniale de Lutzelhouse fait l'objet d'un aménagement traditionnel (1992-2011). Les peuplements sont conduits en futaie régulière et comprennent : 39% de Sapin pectiné, 26% de Douglas, 20% d'Epicea commun, 11% de Hêtre, 2% de Pin sylvestre, 1% de Chêne sessile et 1% de Mélèze d'Europe.

La forêt domaniale de Haslach fait l'objet d'un plan d'aménagement forestier qui assure la pérennité du couvert forestier, condition nécessaire à la conservation de la mousse Dicranum viride.

La forêt indivise des sept communes est traitée en fûtaie régulière. La reconquête de cette ancienne vaste surface de pacages communaux s'est faite notamment par plantations d'Epicéa allochtone.

Un projet de réserve biologique foestière est en cours en vue de la conservation du Grand Tétras, sur une surface de 95,9 ha.

Les forêts communales de Strasbourg et Westhoffen sont des chênaies productives, mais leur mode de gestion convient aux besoins du Grand Murin.