Logos SINP

FR4312016 - Reculées de la haute Seille

Site de la directive "Oiseaux"

Base de référence : octobre 2018.

Identification du site

Type : A (ZPS)

Code du site : FR4312016

Compilation : 31/08/2004

Mise à jour : 26/06/2014

Appelation du site : Reculées de la haute Seille

Dates de désignation / classement :

  • ZPS : Premier arrêté : 06/04/2006
  • ZPS : Dernier arrêté : 23/03/2018
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 5,65806 (E 5°39'29'')
  • Latitude : 46,72778 (N 46°43'40'')
Superficie : 1 420 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 269 m.
  • Max : 548 m.
  • Moyenne : 381 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : FRANCHE-COMTÉ
DEPARTEMENT : Jura (100%)
COMMUNES : Baume-les-Messieurs, Blois-sur-Seille, Château-Chalon, Crançot, Ladoye-sur-Seille, Nevy-sur-Seille.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 40%
Pelouses sèches, Steppes 15%
Forêts mixtes 14%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 10%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 10%
Prairies ameliorées 7%
Zones de plantations d'arbres (incluant les Vergers, Vignes, Dehesas) 4%

Autres caractéristiques du site

Forêts - Habitats rocheux - Cours d'eau - Sources tufeuses - Formations herbacées naturelles et semi-naturelles - Grottes.

Qualité et importance

Le premier plateau jurassien se présente sous la forme d'une surface tabulaire légèrement inclinée et les principales formations géologiques qui le composent sont des calcaires correspondant aux niveaux géologiques du Jurassique moyen et du Lias. En de nombreux endroits, ce plateau est recouvert de formations superficielles d'origines diverses. 

Une particularité de la bordure occidentale de ce plateau (le Revermont) est d'être profondément entaillé par des vallées profondes et étroites appelées "reculées". Se terminant en cul de sac, elles sont bordées par des versants très abrupts et des escarpement rocheux ; elles ont été façonnées par un recul progressif de la tête de vallée à l'intérieur du plateau, par suite d'éboulements des conduits karstiques. Sous climat périglaciaire, ce phénomène a été amplifié par l'action gel - dégel. Au départ de chaque reculée, se situe toujours une grotte ou un réseau souterrain ; là, une exurgence, donne naissance à un cours d'eau qui emprunte ensuite le fond de la vallée.  Les reculées de Ladoye-sur-Seille et Baume-les-Messieurs sont fortement digitées et se prolongent, au sud, par les vallées de la Longe Bief, du Dard et de Saint-Aldegrin et, à l'est, par celles de Juisse et de la Seille qui naît de cet ensemble.

Outre son intérêt floristique, cette reculée présente un très haut intérêt faunistique. Pour ce qui concerne les insectes remarquables, leur diversité reste importante (6 espèces d'intérêt communautaire) bien que la superficie restreinte de certains habitats et leur enfrichement soient défavorables au maintien d'effectifs élevés. Le site est particulièrement intéressant pour l'avifaune rupestre et la falaise constitue un site de nidification pour plusieurs couples de Faucon pélerin. Ce rapace a failli disparaître de France dans les années 1970 et les actions conduites dans le massif jurassien ont assuré son maintien puis son extension vers les autres régions. Son concurrent naturel, le Grand duc d'Europe, niche aussi dans les zones rocheuses du site. Autre espèce remarquable, le Milan royal présente des effectifs nicheurs élevés sur le site, il affectionne ces habitats composés de paysages ouverts, pour la chasse, et de bois, pour la nidification. D'autres rapaces d'intérêt européen sont également présents sur le site, (Bondrée apivore, Milan noir). Il est également intéressant de signaler la présence de la Pie-grièche écorcheur pour laquelle une étude sur 150 ha de la reculée de la Longe-Bief a révélé la présence de 35 couples.


Vulnérabilité

Les principaux enjeux et vulnérabilités ayant trait à la conservation des espèces et des habitats naturels, de la faune et de la flore des Reculées de la Haute Seille sont les suivants :
- le dérangement des espèces d'oiseaux, particulièrement dans les zones de quiétude des secteurs de falaises afin de permettre le bon déroulement des cycles biologiques des espèces rupestres comme le faucon pèlerin ou le hibou grand-duc.
- la disparition des pelouses, tant sommitales que de celles situées dans les pentes, afin d'assurer la pérennisation des habitats d'espèces d'oiseaux de milieux ouverts,
- les proliférations d'algues liées aux apports excédentaires de fertilisants en été.