Logos SINP

FR5412020 - Marais et estuaire de la Seudre, île d'Oléron

Site de la directive "Oiseaux"

Base de référence : septembre 2017.

Identification du site

Type : A (ZPS)

Code du site : FR5412020

Compilation : 30/06/2000

Mise à jour : 31/10/2003

Appelation du site : Marais et estuaire de la Seudre, île d'Oléron

Dates de désignation / classement :

  • ZPS : Premier arrêté : 06/07/2004
  • ZPS : Dernier arrêté : 06/07/2004
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : -1,08333 (W 1°04'59'')
  • Latitude : 45,78028 (N 45°46'49'')
Superficie : 13 970 ha.
Pourcentage de superficie marine : 22 %
Altitude :
  • Min : 0 m.
  • Max : 4 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%

REGION : POITOU-CHARENTES
DEPARTEMENT : Charente-Maritime (78%)
COMMUNES : Arvert, Bourcefranc-le-Chapus, Breuillet, Chaillevette, Château-d'Oléron, Dolus-d'Oléron, Éguille, Étaules, Grand-Village-Plage, Gua, Marennes, Mornac-sur-Seudre, Nieulle-sur-Seudre, Saint-Just-Luzac, Saint-Pierre-d'Oléron, Saint-Sulpice-de-Royan, Saint-Trojan-les-Bains, Saujon, Tremblade.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Rivières et Estuaires soumis à la marée, Vasières et bancs de sable, Lagunes (incluant les bassins de production de sel) 45%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 30%
Forêts mixtes 5%
Forêts de résineux 5%
Marais salants, Prés salés, Steppes salées 5%
Mer, Bras de Mer 4%
Zones de plantations d'arbres (incluant les Vergers, Vignes, Dehesas) 2%
Dunes, Plages de sables, Machair 2%
Autres terres arables 1%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 1%

Autres caractéristiques du site

Ce site est un remarquable complexe estuarien centre-atlantique intégrant le cours inférieur de la Seudre ainsi que quelques petits marais du sud de l'île d'Oléron. L'essentiel du site est occupé par des prairies hydrophiles à mésophiles des dépressions plus ou moins inondées correspondant à d'anciens marais salants aujourd'hui abandonnés. Un dense réseau de fossés et de chenaux multiplie les interfaces entre le milieu terrestre et le milieu aquatique où circule encore de l'eau salée.
Site remarquable sur les plans écologiques - marais salé à sub-saumâtre, voir sub-doux à l'extrême sud-est du site, non encore totalement endigué - , botanique - nombreuses communautés végétales originales- et faunistique. Des surfaces en marais doux sont situées aussi plus en amont. sur le pourtour du site, se trouvent des secteurs bocagers, comprenant notamment des frênes têtards et des petits bois.

Qualité et importance

Si l'on considère toutes les espèces d'oiseaux nicheurs, migrateurs et hivernants, ce ne sont pas moins de 17 espèces de l'annexe I qui sont présentes.
Les marais et l'estuaire de la Seudre constitue une zone d'alimentation et de reproduction de centaines de couples d'ardéidés. Les espèces suivantes de rapaces sont particulièrement abondantes sur le site où ils s'alimentent et se reproduisent : Milan noir, Busard des roseaux et Busard cendré. Les secteur est particulièrement favorable pour la nidification des Echasses et des Avocettes.
Les vasières de la partie estuarienne de la ZPS sont des sites d'alimentation pour les limicoles de passage et hivernants, ainsi que les bernaches et diverses espèces plus marines (sternes, laridés).

Vulnérabilité

Diverses évolutions menacent l'avenir du site ; certaines participent d'un processus d'intensification dans l'usage du milieu tel que l'endiguement des derniers prés salés "vivants" ou la réaffectation des bassins de salines abandonnées à des activités conchylicoles intensives ; d'autres au contraire sont les conséquences d'une forte déprise, comme l'abandon du pâturage extensif des prairies ou le non entretien de certains réseaux hydrauliques.