Logos SINP

FR7200760 - Massif de la Rhune et de Choldocogagna

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR7200760

Compilation : 30/11/1995

Mise à jour : 13/07/2016

Appelation du site : Massif de la Rhune et de Choldocogagna

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/03/1999
  • pSIC : dernière évolution : 30/09/2016
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 12/12/2017
  • ZSC : premier arrêté : 07/08/2014
  • ZSC : Dernier arrêté : 07/08/2014
Texte de référence
Arrêté de création du 07 août 2014 portant décision du site Natura 2000 Massif de la Rhune et de Choldocogagna (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : -1,62028 (W 1°37'13'')
  • Latitude : 43,31667 (N 43°19'00'')
Superficie : 5 385 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 3 m.
  • Max : 900 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%

REGION : AQUITAINE
DEPARTEMENT : Pyrénées-Atlantiques (100%)
COMMUNES : Ascain, Biriatou, Sare, Urrugne.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 66%
Forêts caducifoliées 25%
Forêts mixtes 5%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 2%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 2%

Autres caractéristiques du site

Basse et moyenne montagne. Habitats sur éboulis, grès et basalte.
Les pourcentages de couverture des habitats restent approximatifs.

Qualité et importance

Variété des pentes et des expositions permettant la présence d'habitats secs à très humides.
Importante dépression tourbeuse abritant de nombreuses plantes rares.

Vulnérabilité

Fermeture des milieux en cas d'abandon de la pâture.
Dégradation des milieux sur pente et/ou tourbeux en cas de surfréquentation (visiteurs ou bétail).
Perte des habitats des insectes saproxyliques par disparition à moyen terme des arbres à cavités.