Logos SINP

FR8201732 - Tourbières du Luitel et leur bassin versant

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : mai 2017.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 09/12/16 (à partir de la base : septembre 2015)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR8201732

Compilation : 31/12/1995

Mise à jour : 30/11/2006

Appelation du site : Tourbières du Luitel et leur bassin versant

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/12/1998
  • pSIC : dernière évolution du contour : 30/06/2007
  • SIC : publication au JOUE : 12/12/2008
  • ZSC : arrêté en vigueur : 31/05/2010
Texte de référence
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 5,85694 (E 5°51'24'')
  • Latitude : 45,08944 (N 45°05'21'')
Superficie : 309 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 1 262 m.
  • Max : 1 646 m.
  • Moyenne : 1 457 m.
Régions biogéographiques :
Alpine : 100%

REGION : RHÔNE-ALPES
DEPARTEMENT : Isère (100%)
COMMUNES : Séchilienne, Vaulnaveys-le-Haut.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts de résineux 94%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 6%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 0%

Autres caractéristiques du site

Il y a 50 000 ans, l'ensemble de la région était occupé par des glaciers würmiens qui rabotaient les massifs, creusaient les vallées, alternant des périodes d'avancée et de recul.
Dans le secteur du Luitel, le glacier de la Romanche présentait une difluence (" bras ") qui passait par le col Luitel. Il a creusé dans la roche plusieurs dépressions, qui ont été envahies par les eaux lors de la fonte du glacier (moins 20 000 ans), formant alors des lacs comme le Luitel. L'ensemble a été ensuite lentement colonisé par la végétation.

La dépression du Col Luitel est issue du surcreusement d'une langue glaciaire bloquée par un verrou de roche dure. Cette dépression remplie d'eau et le microclimat très dur qui règne alors au Col ont entraîné l'établissement d'un paysage arctique aboutissant à la juxtaposition de nombreux stades d'évolution de groupements de tourbières parsemées de pins à crochet rabougris rarissimes à cette altitude. Des tourbières intra-forestières très réduites se sont formées dans les dépressions au même moment. Elles ont peu à peu été colonisées par la pessière. 
Le choix du bassin versant comme enveloppe du site est lié à la préservation de la qualité de l'eau et donc du milieu récepteur (tourbières).

Qualité et importance

Sur ce site peu étendu, est présent un spécimen appartenant aux rares tourbières à sphaigne typiques des Alpes françaises en situation aussi méridionale.

Les groupements tourbeux, les plantes rares et protégées, la richesse en mousse, en algues et en champignons, la diversité des libellules confèrent à ce site un intérêt écologique exceptionnel.

Situé à une altitude moyenne de 1450 mètres, le site comprend deux écocomplexes tourbeux principaux : le lac Luitel, lac tourbière limnogène minérotrophe, et la tourbière du col, tourbière limnogène ombrotrophe bombée. Ces deux tourbières ont la même origine et le même âge, mais l'une d'entre elles, la tourbière du col, de moindre profondeur, a "vieilli" beaucoup plus rapidement. Ceci permet d'observer au même endroit de nombreux stades dynamiques différents.

Par ailleurs, de petites tourbières intra-forestières sont présentes sur les versants boisés qui dominent le lac Luitel.

Au niveau de la faune et de la flore, les tourbières du Luitel et des versants présentent un certain nombre d'espèces typiques que l'on rencontre exclusivement dans les tourbières. 

Sur ce site ont été inventoriés : 

-- du point de vue de la flore : 
- 246 espèces végétales, dont 4 espèces protégées au niveau national et 4 protégées au niveau régional.
- 81 espèces de bryophytes, dont 17 espèces de sphaignes.
- 55 espèces de lichens.
- 366 espèces de champignons.

-- du point de vue de la faune : 
- 69 espèces de vertébrés (oiseaux compris), dont le Lézard vivipare et le Triton alpestre.
- de nombreuses espèces d'invertébrés, notamment des lépidoptères nocturnes. Ainsi, la tourbière du Luitel est un site remarquable pour sa richesse en Hétérocères, très comparable à certains biotopes montagnards et froids du Doubs, du Jura ou de Haute-Savoie [ex. : Cosmotriche lunigera forme lobulina, Lithomoia rectilinea, Panthea coenobita].
- 16 espèces de libellules.

A l'intérieur du site, le lac Luitel a été classé réserve naturelle dès 1961 pour 6 ha : c'est la première réserve naturelle créée en France. Il a ensuite fait l'objet d'une requalification au titre de la loi du 10 juillet 1976 (décret du 3 avril 1991) et sa surface a été portée à 17 ha incluant en particulier la tourbière bombée du col Luitel.

Vulnérabilité

1. Régime hydrique
- du point de vue qualitatif, l'état de conservation de ces tourbières nécessite des apports d'eaux non polluées et peu minéralisées : il faut donc éviter tout apport d'eau chargée en chlorure de sodium et métaux lourds.
- du point de vue quantitatif, il est essentiel de maintenir un bilan hydrique favorable (les pertes en eau doivent être inférieures ou égales aux apports).

2. Eviter un piétinement important.

3. La colonisation de certains secteurs, notamment les tourbières bombées, par des végétaux non typiques des tourbières comme l'épicéa nécessite la mise en place d'actions de gestion adaptées en vue de la conservation de ces milieux.

Désignation

1. Objectifs principaux

Le site concerné est confronté à deux principaux problèmes liés à l'eau : aspect qualitatif pour le lac Luitel et aspect quantitatif pour la tourbière du col ainsi que les petites tourbières intra-forestières. 

Le lac Luitel est soumis à une perturbation qualitative : pollution par le sel de déneigement utilisé principalement sur la route départementale d'accès à la station de Chamrousse. Cette perturbation a déjà provoqué une modification importante des populations d'algues phytoplanctoniques.

L'objectif principal de gestion du lac est donc la définition, puis la mise en œuvre de méthodes permettant de réduire, voire de supprimer les entrées d'eau salée dans le lac. Une dérivation expérimentale a été mise en place ; si sa mise en œuvre a eu un effet, il importe de poursuivre et d'approfondir la réflexion en impliquant tous les acteurs et en sollicitant toutes les compétences.

La tourbière du col, ainsi que les petites tourbières intra-forestières sont visées par une perturbation quantitative du bilan de l'eau. L'abandon de l'activité pastorale, la progression de la forêt sur le bassin versant, soit naturellement, soit du fait de la politique de reboisement menée dans les années 1960, ont nettement modifié les apports d'eau dans la tourbière, entraînant une colonisation de celle-ci par l'épicéa et une certaine banalisation de la flore présente sous le couvert des épicéas (une coupe de ces arbres a d'ailleurs été entreprise en 2004). 

L'objectif principal de gestion de la tourbière du col et des petites tourbières intra-forestières est donc une amélioration du déficit du bilan hydrique, par réduction des pertes et augmentation des apports liés au versant.
Pour mener à bien cet objectif, une étude hydrologique a été initiée par le gestionnaire du site, à l'aide de piézomètres manuels. Elle se poursuit par une étude géophysique et hydrologique.

2. Objectifs secondaires 

- la protection des amphibiens (problématique d'écrasement par les voitures sur la RD 111 et la RD 113 lors de la migration nuptiale),
- la conservation d'espèces rares de tourbières (Lycopode inondé, Scheuchzérie des marais, lépidoptères nocturnes…), 
- la conservation et la protection physique des milieux tourbeux (limiter la pénétration et le piétinement du public qui détruit les milieux).


PRINCIPES DE GESTION (à mettre en œuvre avec les acteurs locaux) :
- Assurer l'écoulement des eaux de salage hors de la cuvette du lac Luitel,
- Eliminer les apports de sel et de métaux lourds provenant de la route d'accès à Chamrousse,
- Maintenir le niveau d'alimentation du lac Luitel,
- Assurer l'équilibre du bilan hydrique des petites tourbières intra-forestières et de celles du Luitel par une gestion sylvicole des versants mieux adaptée.

Documentation

ETUDES RECENTES

LAC LUITEL - ROUTE ET POLLUTION SALEE - DERIVATION :
BARRAUD, C., 2000. Régime hydrologique et flux de minéraux solubles sur le versant oriental du Luitel. Mémoire de maîtrise, Institut de Géographie Alpine, Grenoble, 82p.. 
BONNEFON - CRAPONNE, E., MANNEVILLE, O., 2001. Etude de l'impact de la pollution par les sels de déneigement sur la tourbière du lac Luitel. Bio - accumulation des sels de déneigement dans les sphaignes (rapport des campagnes menées entre mai et septembre 2001). Rapport, Université Joseph Fourier, Grenoble,50p..
DRUART, J.C. et LAVAL, G., 2003. Le phytoplancton du lac du Luitel (Isère), Années 2000-2002. INRA-Thonon, Rapport SHL 228.2003, 14 p. + annexes
HUSTACHE, E., 2002. Etude du comportement hydrologique et hydrochimique du lac tourbière Luitel durant la période de dérivation. Rapport de DEA, Institut de Géographie Alpine, Grenoble, 147p..
NEDJAI, R., ROVERA, G., 2001. Approche du bilan hydrologique et fluctuations des teneurs en NaCl du lac Luitel. Rapport, Institut de Géographie Alpine, Grenoble, 56p..
NEDJAI, R., 2003. Impact de la dérivation du ruisseau d'alimentation de la tourbière lacustre sur le fonctionnement hydrologique et hydrochimique (rapport de la 3è phase). Rapport, Institut de Géographie Alpine, Grenoble, 28p..
NEDJAI, R., 2005 - Hydrologie et hydrochimie de la tourbière lacustre du lac Luitel. Rapport, Institut de Géographie Alpine, Grenoble, 25p..
POGNAT, C., MANNEVILLE, O., 2001. Etude de l'impact de la pollution par les effluents routiers sur la tourbière du lac Luitel. Bio - accumulation des sels de déneigement et des métaux lourds dans les végétaux cryptogames (mars à octobre 2000). Université Joseph Fourier, Grenoble, rapport, 50p.
RENAUDIN, V., 1999. La tourbière du lac Luitel en Isère : un écosystème perturbé ?. Rapport de DEA, Institut de Géographie Alpine, Grenoble, 87p..
ROVERA, G., NEDJAI, R., 1999. La tourbière du Luitel. Contribution à un diagnostic de pollution des eaux par le chlorure de sodium. Etude des caractéristiques physico - chimiques des eaux et premier bilan des flux de NaCl. Rapport, Institut de Géographie Alpine, Grenoble, 47p..

LAC LUITEL - ROUTE ET AMPHIBIENS  - ETUDE :
HUSTACHE, E., 2004. Etude amphibiens. Dispositif de protection : Barrières-pièges. Rapport, 15p..

TOURBIERE DU COL - COLONISATION PAR L'EPICEA - FONCTIONNEMENT DE LA TOURBIERE :
GONZALEZ, S., 2000. Etat des lieux de la dynamique de colonisation de la tourbière bombée. Rapport de maîtrise, Université Joseph Fourier, Grenoble, 26p.. + annexes.
MANDEL, J., 2002. Installation d'un réseau de piézomètres sur la tourbière bombée de la RN du lac Luitel. Rapport de maîtrise, Université Joseph Fourier, Grenoble, Rapport, 39p..
HUSTACHE, E., 2004. Etude hydrologique de la tourbière du col. Approche piézomètrique, 57p..


SUIVI D'ESPECES - INVENTAIRES

BERMES, P., 2001.Comptage de Scheuchzérie des marais (Scheuchzeria palustris L.). Mémoire de maîtrise, Université Joseph Fourier, 38p..
ROSALIA, 2000. Contribution à l'inventaire des Insectes de la Réserve Naturelle du Luitel (38). 1ère partie : Lépidoptères et Hyménoptères. Rapport, 35p..
ROSALIA, 2000. Contribution à l'inventaire des Insectes de la Réserve Naturelle du Luitel (38). 2ème partie : Coléoptères, Hétéroptères et Plécoptères. Rapport, 20p..
CHAVOUTIER, J., HUGONNOT, V., UNTEREINER, A., Contribution à la connaissance des bryophytes de la Réserve Naturelle du Lac Luitel (Isère, France). A paraître, 8p.


BIBLIOGRAPHIE

	ASTA,J., 1970- Etude lichénologique des différents étages de végétation dans la région de Grenoble. Thèse 3ème Cycle Bio Vég., Univ. Scient. et Med., Grenoble I, 167 p. (Luitel : p. 81-86).
	BAÏER, P., 1952- Notes algologiques : une tourbière de montagne en Dauphiné, "Le Luitel".77e Congrès Soc. Sav., Grenoble, 349-352.
	BAÏER, P., 1957- Une tourbière en Dauphiné : "Le Luitel". Extrait des mémoires publiés par la Soc. Bot. Fr. (1956-1957), 3-19.
	BECKER, J., 1952- Etude palynologique des tourbes flandriennes des Alpes françaises. Mémoires du Service de la Carte Géologique d'Alsace et de Lorraine. Imprimerie de l'Université, Strasbourg, n°11.
	BOUDJEMADI, K. et BROUAT, C. 1995- Cartographie de la flore et de la végétation ,de la tourbière du Col LUITEL. Rapport stage ENGREF. Conservatoire Botanique de Gap - Charance ,21 p., annexes, cartes.
	CAMBRES, G., 1959- Etude écologique et floristique de la tourbière du lac Luitel. Mém. D.E.S. en botanique, Fac.Sc. de Grenoble, I- Texte principal 88 p. manusc. II-Photos et planches.
	CEMAGREF Grenoble, 1986- Projet d'aménagement de la Réserve Naturelle du Lac Luitel. Doc. interne, 9 p.+ annexes.
	CERREP Grenoble, 1982- La tourbière du Lac Luitel. Etude de la végétation naturelle. Etude hydrobiologique. D.D.A. Isère, 21 p. dact.
	CERREP Grenoble, 1986- Aménagement de la Réserve du Lac Luitel. Etude du dispositif antipollution. Conseil Général de l'Isère. Doc. interne, 11 p.+ annexes.
	CORA, 1999 - La faune du Lac Luitel et de sa périphérie (oiseaux, mammifères, reptiles, amphibiens, libellules).
	DEBELMAS, J., 1954 - Le Lac Luitel est-il menacé ? Etude préliminaire du site, de la flore et de la faune. Bull. Soc. Et. Biol., nouv. série, n°2, oct., 72-78.
	DEGRANGE, Ch et SEASSAU, M.D., 1970- Odonates de quelques hautes tourbières et étangs à sphaignes du Dauphiné. Trav. Lab. Hydrobiol., 61, 89-106.
	FABULET, P.Y. et LATHUILLIERE, L., avec l'aide de VILLARET, J.C., 1993- Cartographie de la flore et de la végétation de la tourbière du Lac Luitel. Rapport stage ENGREF. Conservatoire Botanique de Gap-Charance, 23 p., annexes, cartes.
	GARCIN, R., 1995. Inventaire mycologique de la Réserve Naturelle du Luitel.
	GILOT, J. - C., 1972. La cembraie de Chamrousse. Doc. Cart. Vég. Alpes, X, 25-41.
	GOBERT, J.- Une tentative de protection : Le Lac Luitel dans le massif de Belledonne (Isère). Grenoble.
	JOLY, R., 1960- Contribution à la connaissance du peuplement d'un lac de tourbière, le lac Luitel (Isère). Ann. Ecole Nat. E. et F., Nancy, 17, 417-508.
	MANNEVILLE, O. et BAÏER, P., 1993 - Etude floristique et écologique de la tourbière des Creusates (St-François de Sales, Savoie). Comparaison avec les tourbières à sphaignes des Alpes du Nord françaises. Rev. Ecol. Alp., Grenoble, II, 1-23.
	OFFICE NATIONAL DES FORETS, 1971 Aménagement forestier de la forêt communale de Séchilienne pour une durée de 30 ans (1970-1999); Arrêté ministériel du 30 Novembre 1971 
	WEGMÜLLER, S., 1977 - Pollenanalytische Untersuchungen zur spät- und postglazialen Vegetationsgeschichte des Französischen Alpen (Dauphiné). Verlag Paul Haupt, Bern, 41-48.
	WIART J., 1984- Flore et végétation de la tourbière du Col Luitel. Rapport pour le Ministère de l'Environnement, D.D.A. Isère, 78 p.+ cartes et annexes.