Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

FR8201732 - Tourbières du Luitel et leur bassin versant

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : décembre 2019.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 28/11/19 (à partir de la base : octobre 2018)

Type de protection aux niveaux national et régional
Type RECOUVREMENT DU SITE FR8201732
(par ce type de protection)
Type de chevauchement RECOUVREMENT DU SITE FR8201732
(par la zone protégée)
Arrêté de protection de biotope, d’habitat naturel ou de site d’intérêt géologique 4% Non précisé 2%
Arrêté de protection de biotope, d’habitat naturel ou de site d’intérêt géologique 4% Tourbière de l'Arselle
Forêt non domaniale bénéficiant du régime forestier 100% Non précisé Non précisé
Réserve naturelle nationale 6% Lac Luitel
Site inscrit selon la loi de 1930 23% Partiel 23%
Type de protection au niveau international
Aucune information disponible
Commentaires
1. Objectifs principaux

Le site concerné est confronté à deux principaux problèmes liés à l'eau : aspect qualitatif pour le lac Luitel et aspect quantitatif pour la tourbière du col ainsi que les petites tourbières intra-forestières. 

Le lac Luitel est soumis à une perturbation qualitative : pollution par le sel de déneigement utilisé principalement sur la route départementale d'accès à la station de Chamrousse. Cette perturbation a déjà provoqué une modification importante des populations d'algues phytoplanctoniques.

L'objectif principal de gestion du lac est donc la définition, puis la mise en œuvre de méthodes permettant de réduire, voire de supprimer les entrées d'eau salée dans le lac. Une dérivation expérimentale a été mise en place ; si sa mise en œuvre a eu un effet, il importe de poursuivre et d'approfondir la réflexion en impliquant tous les acteurs et en sollicitant toutes les compétences.

La tourbière du col, ainsi que les petites tourbières intra-forestières sont visées par une perturbation quantitative du bilan de l'eau. L'abandon de l'activité pastorale, la progression de la forêt sur le bassin versant, soit naturellement, soit du fait de la politique de reboisement menée dans les années 1960, ont nettement modifié les apports d'eau dans la tourbière, entraînant une colonisation de celle-ci par l'épicéa et une certaine banalisation de la flore présente sous le couvert des épicéas (une coupe de ces arbres a d'ailleurs été entreprise en 2004). 

L'objectif principal de gestion de la tourbière du col et des petites tourbières intra-forestières est donc une amélioration du déficit du bilan hydrique, par réduction des pertes et augmentation des apports liés au versant.
Pour mener à bien cet objectif, une étude hydrologique a été initiée par le gestionnaire du site, à l'aide de piézomètres manuels. Elle se poursuit par une étude géophysique et hydrologique.

2. Objectifs secondaires 

- la protection des amphibiens (problématique d'écrasement par les voitures sur la RD 111 et la RD 113 lors de la migration nuptiale),
- la conservation d'espèces rares de tourbières (Lycopode inondé, Scheuchzérie des marais, lépidoptères nocturnes…), 
- la conservation et la protection physique des milieux tourbeux (limiter la pénétration et le piétinement du public qui détruit les milieux).


PRINCIPES DE GESTION (à mettre en œuvre avec les acteurs locaux) :
- Assurer l'écoulement des eaux de salage hors de la cuvette du lac Luitel,
- Eliminer les apports de sel et de métaux lourds provenant de la route d'accès à Chamrousse,
- Maintenir le niveau d'alimentation du lac Luitel,
- Assurer l'équilibre du bilan hydrique des petites tourbières intra-forestières et de celles du Luitel par une gestion sylvicole des versants mieux adaptée.