Logos SINP

FR8201760 - Crêts du Pilat

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR8201760

Compilation : 31/12/1995

Mise à jour : 11/07/2013

Appelation du site : Crêts du Pilat

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/04/2002
  • pSIC : dernière évolution : 30/12/2006
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 12/12/2008
  • ZSC : premier arrêté : 21/10/2014
  • ZSC : Dernier arrêté : 21/10/2014
Texte de référence
Arrêté de création du 21 octobre 2014 portant décision du site Natura 2000 Crêts du Pilat (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 4,58002 (E 4°34'48'')
  • Latitude : 45,37850 (N 45°22'42'')
Superficie : 1 831 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 732 m.
  • Max : 1 432 m.
  • Moyenne : 1 161 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : RHÔNE-ALPES
DEPARTEMENT : Loire (100%)
COMMUNES : Bessat, Colombier, Doizieux, Graix, Pélussin, Roisey, Saint-Appolinard, Thélis-la-Combe, Valla-en-Gier, Véranne.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 50%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 17%
Forêt artificielle en monoculture (ex: Plantations de peupliers ou d'Arbres exotiques) 14%
Pelouses sèches, Steppes 7%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 6%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 3%
Forêts de résineux 2%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 1%
Cultures céréalières extensives (incluant les cultures en rotation avec une jachère régulière) 0%
Prairies ameliorées 0%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 0%

Autres caractéristiques du site

Ultime prolongement septentrional des Cévennes, le massif du Pilat est un belvédère de granite, de gneiss et de micaschistes.

Qualité et importance

Le site Natura 2000 FR 8201760 « Crêts du Pilat » est situé sur 10 communes de la Loire (en région Rhône-Alpes).

La partie sommitale des crêts qui culmine à 1432 mètres (Crêt de la Perdrix) est occupée par des landes et des pelouses montagnardes, auxquelles s'ajoutent des "chirats", nom local donné aux éboulis de granit, des hêtraies et quelques petites tourbières disséminées au sein de la lande.

Identifié dans les 3 chartes successives du Parc naturel régional du Pilat comme site naturel et paysager à fort enjeu, la partie sommitale du massif a fait l'objet depuis les années 1990 de plusieurs interventions destinées à restaurer et maintenir des milieux naturels et des vues paysagères (dégagement du Pic des trois dents, mise en place d'une estive " brebis " pour le maintien des landes, programme de conservation des hêtraies) afin de préserver les espèces importantes sur le site (pour la plupart liées à des milieux ouverts). 
La mise en place du site Natura 2000 reprend les objectifs de ces actions, sachant que le principal enjeu est le maintien des zones ouvertes, qui ont fortement régressé en raison :
- de l'abandon des pratiques agricoles, notamment d'estives (avant guerre).
- de la plantation de forêts au XIXème siècle (semenciers favorisant l'expansion naturelle de la forêt).
- de la tendance évolutive naturelle de boisement.
- du décapage de la terre de bruyère (en cours d’abandon), qui favorise la germination des graines de pin sylvestre.

Les projets d’implantation d’antennes ou d’infrastructures de loisirs peuvent potentiellement constituer un risque pour la préservation des habitats du site Natura 2000.

Vulnérabilité

- Risque d'abandon des pratiques agricoles entraînant la disparition des prairies naturelles.
- Risque de fermeture des milieux ouverts de landes et pelouses sommitales face à la tendance évolutive naturelle de boisement.
- Dysfonctionnement hydraulique et disparition suite au boisement naturel des milieux tourbeux.
- Décapage de la terre de bruyère (activité en cours d'abandon), qui favorise la germination des graines de Pin sylvestre.
- Potentiellement, risque de projet d'implantation d'antennes ou d'infrastructures de loisirs.