Logos SINP

FR8301068 - Gorges de la Rhue

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : juin 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR8301068

Compilation : 30/11/1995

Mise à jour : 15/02/2014

Appelation du site : Gorges de la Rhue

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/03/1999
  • pSIC : dernière évolution : 31/05/2012
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 07/11/2013
  • ZSC : premier arrêté : 01/09/2015
  • ZSC : Dernier arrêté : 01/09/2015
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 2,65556 (E 2°39'20'')
  • Latitude : 45,36389 (N 45°21'50'')
Superficie : 1 018 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 550 m.
  • Max : 900 m.
  • Moyenne : 700 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : AUVERGNE
DEPARTEMENT : Cantal (100%)
COMMUNES : Champs-sur-Tarentaine-Marchal, Montboudif, Riom-ès-Montagnes, Saint-Amandin, Saint-Étienne-de-Chomeil, Trémouille.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts sempervirentes non résineuses 57%
Forêts caducifoliées 33%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 2%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 2%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 1%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 1%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 1%
Pelouses alpine et sub-alpine 1%
Forêt artificielle en monoculture (ex: Plantations de peupliers ou d'Arbres exotiques) 1%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 1%

Autres caractéristiques du site

Le site s’étend sur deux arrondissements (Mauriac, Saint-Flour), trois cantons (Champs-sur-Tarentaine-Marchal, Condat, Riom-ès-montagnes), et sur six communes (Champs-sur Tarentaine-Marchal, Montboudif, Riom-ès-montagnes, Saint-Amandin, Saint-Etienne-de-Chomeil, Trémouille).

La Rhue s’écoule au Nord du département du Cantal et traverse la région de l’Artense dans sa partie aval. C’est un affluent de rive gauche du cours supérieur de la Dordogne, sa longueur est de 56 kilomètres. Le cours d’eau principal prend sa source dans la chaîne du Sancy à 1210 mètres d’altitude (Puy Merle).

Le site NATURA 2000 est situé dans la partie moyenne du cours d’eau. 

Le site se caractérise par 2 types d’activités humaines : activité forestière dont 60% de forêts publiques, et les activités touristique et de loisir (randonnée, chasse, pêche). Sur le site NATURA 2000, l’économie repose principalement sur l’exploitation forestière (forêts publiques et privées).

L’agriculture est très limitée sur le site (1% de la surface), elle se localise en fond de vallée. 

L’activité industrielle est réduite à quelques barrages et centrales gérée par la SHEM (Société Hydroélectrique du Midi) et EDF (Electricité de France).

Les vulnérabilités du site et de ses richesses naturelles dépendent donc :
    - du maintien et de l’amélioration de la qualité et de la quantité des habitats prioritaires dans les activités forestières de gestion courante,

    - à la sensibilisation à la protection de l’environnement et à la mise en pratique d’une gestion intégrée (création de supports de communications, animation de groupe d’échanges, sorties de découverte, mise en place d’outils visant l’amélioration de la gestion des habitats...) dans le cadre des aménagements et de la pratique des activités de loisirs.

Qualité et importance

Le site présente une diversité exceptionnelle de conditions écologiques concentrée et localisée à la croisée des vallées de la Rhue, la petite Rhue et de la Santoire.

Les enjeux environnementaux sont nombreux sur le site. 

Au total, 8 espèces animales dont la Rosalie des Alpes (espèce prioritaire), et 1 espèce végétale de tout premier plan au niveau européen. 

Ainsi que 14 types d’habitats d’intérêt communautaire dont 4 prioritaires, représentent environ 202 ha sur le site couvrant 1018 ha. 

Les habitats d'intérêt communautaire correspondent à 80 % d'habitats forestiers, 10 % en Landes, 8 % en milieux rocheux (sans enjeu de gestion) et 2% des habitats humides apportant une biodiversité spécifique exceptionnelle (nombreuses espèces végétales remarquables ou protégées).

Vulnérabilité

Le site se caractérisent par 2 types d’activités humaines : activité forestière dont 60% de forêts publiques, et les activités touristique et de loisir (randonnée, chasse, pêche). Sur le site NATURA 2000, l’économie repose principalement sur l’exploitation forestière (forêts publiques et privées).

L’agriculture est très limitée sur le site (1% de la surface), elle se localise en fond de vallée. 

L’activité industrielle est réduite à quelques barrages et centrales gérée par la SHEM (Société Hydroélectrique du Midi) et EDF (Electricité de France).

Les vulnérabilités du site et de ses richesses naturelles dépendent donc :
     - du maintien et de l’amélioration de la qualité et de la quantité des habitats prioritaires dans les activités forestières de gestion courante,
     - à la sensibilisation à la protection de l’environnement et à la mise en pratique d’une gestion intégrée (création de supports de communications, animation de groupe d’échanges, sorties de découverte, mise en place d’outils visant l’amélioration de la gestion des habitats...) dans le cadre des aménagements et de la pratique des activités de loisirs.