Logos SINP

FR9301519 - Le Buech

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR9301519

Compilation : 30/11/2005

Mise à jour : 08/11/2017

Appelation du site : Le Buech

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 28/02/2006
  • pSIC : dernière évolution : 28/02/2006
  • SIC : Première publication au JO UE : 19/07/2006
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 19/07/2006
  • ZSC : premier arrêté : 20/11/2012
  • ZSC : Dernier arrêté : 20/11/2012
Texte de référence
Arrêté de création du 20 novembre 2012 portant décision du site Natura 2000 Le Buech (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 5,83389 (E 5°50'02'')
  • Latitude : 44,29667 (N 44°17'48'')
Superficie : 2 426 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 455 m.
  • Max : 1 021 m.
  • Moyenne : 686 m.
Régions biogéographiques :
Alpine : 3%

Méditerranéenne : 96%

REGION : PROVENCE-ALPES-CÔTE-D'AZUR
DEPARTEMENT : Alpes-de-Haute-Provence (13%)
COMMUNES : Mison, Sisteron.

DEPARTEMENT : Hautes-Alpes (87%)
COMMUNES : Aspremont, Aspres-sur-Buëch, Bâtie-Montsaléon, Bersac, Chabestan, Épine, Eyguians, Faurie, Furmeyer, Laragne-Montéglin, Manteyer, Méreuil, Montbrand, Montclus, Montmaur, Montrond, Oze, Ribiers, Roche-des-Arnauds, Saint-Julien-en-Beauchêne, Saléon, Serres, Sigottier, Trescléoux, Veynes.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Galets, Falaises maritimes, Ilots 35%
Forêts caducifoliées 30%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 20%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 10%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 1%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 1%
Autres terres arables 1%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 1%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 1%

Autres caractéristiques du site

Le Buech et ses affluents constituent un réseau de cours d'eau s'étendant sur environ 120 km. Sur le plan géologique, il est constitué de dépôts fluviatiles et fluvio-glaciaires ayant pour origine les apports des anciens glaciers du bassin de la Durance. Il bénéficie d'un climat supra-méditerranéen, sec et ensoleillé, d'affinité provençale. Les rivières qui le composent ont formé d'importants lits, où se sont développés de multiples habitats liés à l'eau ou aux bordures de cours d'eau.

Qualité et importance

Situé à l'interface entre les régions biogéographiques alpine et méditerranéenne, ce secteur bénéficie d'influences variées, générant une forte richesse biologique.

Le site est caractérisé par une bonne représentativité de tous les stades de la dynamique de végétation, depuis les milieux initiaux composés de bancs de graviers nus, en passant par les formations pionnières de colonisation des alluvions et délaissées, les saulaies arbustives et les ripisylves bien constituées. On observe un gradient parmi les habitats, avec des formations d'affinité montagnarde à l'amont (3220, 3230, 3240), progressivement remplacées par des habitats plus méditerranéens à l'aval (3250, 92A0). L'habitat 91E0 (forêts alluviales à aulnes et frênes) présente de beaux développements dans le secteur d'Aspres et dans la vallée du petit Buech. 

Concernant la faune, le site présente un intérêt particulier pour diverses espèces de chauves-souris, fréquentant notamment les ripisylves pour s'alimenter et se déplacer (corridor biologique). Diverses espèces patrimoniales de poissons sont également présentes, ainsi que l'Ecrevisse à pattes blanches. Concernant les insectes, notons la présence de l'Azuré de la Sanguisorbe, papillon rarissime observé près des sources du grand Buech.

La Loutre d'Europe, autrefois présente, n'a plus été observée depuis de nombreuses années et a donc très probablement disparu.

Espèces d'intérêt communautaire potentiellement présentes, à rechercher lors de futurs inventaires : invertébrés (Laineuse du Prunellier), mammifères (Barbastelle).

Vulnérabilité

- arasement des ripisylves
- altérations ponctuelles du lit mineur : extraction de matériaux, décharges sauvages, remblais.
- développement d'espèces exogènes envahissantes, végétales ou animales, notamment de l'Ecrevisse américaine qui concurrence l'Ecrevisse à pattes blanches.