Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 110001222
MASSIF DE FONTAINEBLEAU

(n° régional : 77186121)

Commentaires généraux

PRÉSENTATION

La massif de Fontainebleau est, à juste titre, mondialement connu. Il constitue le plus ancien exemple français de protection de la nature.

Situé à une soixantaine de kilomètres au sud de Paris, le massif de Fontainebleau s’étend, aux confins du Gâtinais et de la Brie, entre les vallées de la Seine, du Loing et de l’Ecole, sur les départements de la Seine-et-Marne et de l’Essonne.

Malgré un dénivelé modeste de 104 mètres, le relief de la forêt est varié et parfois spectaculaire. Ce relief, se présente sous la forme d'alignements de buttes gréseuses alternant avec les vallées sèches ou plaines lorsqu'elles sont plus étendues. Les pentes sont presque toujours courtes et relativement abruptes. Elles sont souvent couvertes de "chaos" de grès.

La partie septentrionale de la forêt se compose d'une succession des terrasses fluviatiles de la Seine qui constitue de vastes zones plates dont le paysage diffère sensiblement des ambiances du reste du massif.

Qualifiée de "carrefour biogéographique" la forêt de Fontainebleau possède des conditions de sols, d'humidité et d'expositions très variées. Cette singularité permet la présence de groupements végétaux et animaux d'affinités diverses (atlantique, méditerranéenne, continentale et sub-montagnarde), dont la combinaison est rare en forêt de plaine.

A ce titre, la forêt est réputée pour sa remarquable biodiversité animale et végétale. Ainsi, elle abrite la faune d'arthropodes la plus riche d'Europe (3.300 espèces de coléoptères, 1.200 de lépidoptères) ainsi qu'une soixantaine d'espèces végétales protégées. Beaucoup de ces espèces sont rares dans la plaine française et en limite d'aire géographique. Le massif est aussi célèbre pour sa diversité paysagère; platières gréseuses, chaos de grès, landes, pelouses calcaires et sablo-calcaires, chênaies pubescentes, hêtraies... Cette mosaïque de milieux fut immortalisée par les peintres naturalistes de Barbizon.

Victime de son succès et de la proximité de l'agglomération parisienne, une pression touristique importante ainsi que des activités de loisirs (chasse, cyclotourisme, escalade...) s'exercent aujourd'hui sur le massif...

MÉTHODOLOGIE UTILISÉE POUR LA DÉSIGNATION DE LA ZNIEFF :

Afin de justifier la désignation d’une znieff de type 1 à l’échelle du massif de Fontainebleau, l’étude s’est appuyée sur le postulat que chaque parcelle forestière du massif était susceptible d’accueillir en son sein au moins deux espèces déterminantes znieff de type 1.

Une unité de référencement : la parcelle forestière

L’utilisation de la parcelle forestière comme unité de référence pour le renseignement des données a plusieurs intérêts, dont le principal est de fournir une information avec un degré de précision suffisant pour un site d’une telle superficie. Par ailleurs, cette unité est communément utilisée par les acteurs et usagers du milieu forestier, que ce soit les naturalistes pour leurs campagnes de prospection, ou encore les gestionnaires qui se basent sur ce niveau d’échelle pour mettre en place des mesures de gestion.

Récupération des données

L’ANVL a sollicité les différentes structures et personnes (associations naturalistes, établissements publics, naturalistes confirmés, communauté scientifique) ayant, soit par des études, soit par de simples prospections naturalistes, contribuées à l’enrichissement des connaissances du massif. Un pas de temps de 10 ans a été fixé pour la date de récolte de la donnée afin de répondre aux exigences du CSRPN d’Ile-de-France.

Constitution d’une base de données

Chaque donnée intégrée dans la base possède au minimum comme information :

- Le nom de l’espèce (nom scientifique, et code nom TAXREF) ;

- Le statut de l’espèce (znieff de type 1, type 2 etc.) ;

- Une localisation à la parcelle ;

- Le contributeur de la donnée ;

- L’année de son observation ;

- Des remarques éventuelles sur la localisation précise de l’espèce, son écologie, etc.

Traitement des données

Les opérations de traitement des données ont consisté à supprimer les doublons et les éventuelles synonymies à l’échelle parcellaire afin d’obtenir un renseignement précis de la diversité spécifique, et du nombre d’espèces déterminantes znieff de type 1.

Représentation cartographique

Une cartographie du massif a été générée informant du nombre d’espèces déterminantes znieff de type 1 sur chaque parcelle. A ce document principal viennent s’ajouter des cartes de représentation des principaux groupes taxonomiques rencontrés sur le massif de Fontainebleau.

La liste d'espèces présentes au sein de la znieff sera mise à jour au fur et à mesure de la compilation de nouvelles données.

CONSULTATION DES DONNÉES

L’Association des Naturalistes de la Vallée de Loing détient la base de données ayant servi à la désignation de la znieff du massif de Fontainebleau. Elle détient également les documents cartographiques qui présentent, à la parcelle forestière, la richesse spécifique du massif. Pour consulter ces informations, contacter l’ANVL par courriel à anvl@anvl.fr ou bien par téléphone au 01.64.22.61.17.

Commentaires sur la délimitation

Le massif de Fontainebleau s’étend, aux confins du Gâtinais et de la Brie, entre les vallées de la Seine, du Loing et de l’Ecole, sur les départements de la Seine-et-Marne et de l’Essonne.

Le périmètre intègre la forêt domaniale de Fontainebleau, la forêt domaniale des Trois-Pignons et la forêt départementale de la Rochette.

La délimitation de la znieff de type 1 massif de Fontainebleau intègre plusieurs anciennes znieff de type 1 qui sont :

-Bois de Bellevue

-Bois des Pommeraies

-Bois Gautier

-Champ minette

-Gorge aux loups, rocher boulin,

-Gorges et platières d'Apremont

-Juniperaie de Baudelut

-La Boissière

-La glandée

-La Malmontagne

-La Table du Roi

-Le Laris qui parle, sucremont, la feuillardière

-Le long rocher

-MARE A BAUGE

-MARE A PIAT

-Mare aux cerfs

-MARE AUX EVEES

-MARE AUX FEES

-MARE AUX PIGEONS

-MARE AUX SANGLIERS

-MARE DE BELLE-CROIX

-MARE DE FRANCHARD

-MARES DES COULEUVREUX

-MARES D'OCCIDENT

-Mont Rouget et vallée chaude

-Montoir de Recloses

-Petit Mont Chauvet, Rocher de Bouligny

-PLAINE DE CHANFROY

-Plaine de Chanfroy, tour de la vierge, rocher de la reine

-Plaine de la haute-borne et platières des béorlots

-PLAINE DE MACHERIN

-PLATIERES DES GORGES DU HOUX Mont Fessas

-POLYGONE (TERRAIN MILITAIRE) gorge aux merisiers

-Promenade de Samois et Bois la Dame

-RESERVE BIOLOGIQUE DE LA TILLAIE

-RESERVE BIOLOGIQUE DU GROS-FOUTEAU

-Rocher canon

-Rocher de la vallée ronde et mare aux joncs

-Rocher Saint-Germain, Cabaret Masson, Vallée de la Solle

-Rochers de la Vignette - Le Brillier

-VALLEE DE JAUBERTON, CLOS DU ROI

-Vieux rayons