Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 110001400
ETANGS DE HOLLANDE / SAINT-HUBERT ET ABORDS

(n° régional : 30360001)

Commentaires généraux

La chaine des étangs de Hollande /Saint-Hubert est un site écologique remarquable, sur lequel pas moins de 55 espèces déterminantes ont pu être observées depuis 1990.

Le site présente en particulier un intérêt ornithologique majeur et exceptionnel pour la région Ile-de-France. Site de nidification, halte lors des passages migratoires ou encore lieu de résidence, ce site est particulièrement accueillant pour l’avifaune et un grand nombre d’espèces rares et menacées y trouvent refuge.

Les roselières étendues sur l’ensemble du site abritent de nombreuses espèces en période de reproduction, et notamment le Blongios nain, dont 1 à 3 couples ont été observés sur le site (l’effectif régional étant estimé à 20 à 30 couples).

Après 1980, c’est un total de 248 espèces d'oiseaux observées sur la chaine des étangs et les alentours immédiat, dont 51 sont considérées comme remarquables.

Pour les nicheurs, nous citerons plus particulièrement, en plus du Blongios nain, la Locustelle luscinioïde, le Phragmite des joncs, la Bouscarle de Cetti et le Râle d'eau,

Pour les migrateurs et hivernants, nous retiendrons le Balbuzard pêcheur, le Butor étoilé et la Grande Aigrette. Signalons également des observations de plus en plus régulières du Bihoreau gris, dont la nidification sur ce site demeure possible.

Par ailleurs, pourvus de nombreuses roselières en partie inondées, les étangs de Hollande/Saint-Hubert sont particulièrement favorables à la reproduction naturelle du brochet Esox luscius, espèce vulnérable protégée nationale.

Parmi les amphibiens et reptiles recensés sur le site, nous citerons la Rainette verte, le Triton marbré, le Triton alpestre ainsi que le Lézard vivipare.

Particulièrement riche, la dimension odonatologique sera essentiellement représentée par la Grande Aeschne, l’Aeschne printanière, l’Agrion mignon, l’Agrion joli, l’Agrion de Vander linden, la Libellule fauve…

Parmi les coléoptères, citons l'Anchomène dorsal et le Cybister à côtés bordés (protégée régionale).

Concernant les lépidoptères, l’intérêt portera essentiellement sur l’Ecaille chinée (Annexe II de la Directive Habitats) et le Double feston, protégé régional.

Le site compte également plusieurs espèces d’orthoptères remarquables comme le Criquet marginé, le Conocéphale des roseaux, la Decticelle Bariolée ainsi que le Criquet ensanglanté.

Les étangs de Saint-Hubert constituent des zones de refuge, d’hibernation et d’alimentation pour de nombreux mammifères comme le Cerf élaphe, l'Hermine, le Putois d'Europe et la martre, tous déterminants pour les Znieff de type II, mais dont la présence mérite d'être mentionnée. Parmi les chiroptères, nous citerons particulièrement la Barbastelle, qui fréquente le site et dont les données régionales demeurent anecdotiques.

Pour ce qui est de la flore, il est important également de noter qu'il existe un important cortège de 31 espèces déterminantes qui ont été vues par le passé, mais non revues après 1990. Certaines n'ont pas été revues depuis plus d'un siècle. Il s'agit notamment d'espèces plutôt caractéristiques des milieux oligotrophes.

Alisma gramineum (PN) / 1904 (H.E. JEANPERT)

Anagallis minima / 1984 (RUMELHART M.)

Baldellia ranunculoides (PR) / 1895 (M. BELEZE)

Carex davalliana / 1895 (M. BELEZE)

Carex laevigata (PR) / 1984 (Feuillas)

Cicendia filiformis / 1895 (M. BELEZE) /1984 (RUMELHART M.)

Dactylorhiza viridis (PR) / 1879 (A. BAUTIER)

Damasonium alisma (PN) / 1904 (H.E. JEANPERT)

Elatine hydropiper / 1911 (H.E. JEANPERT)

Genista anglica / 1986 (Feuillas)

Gypsophila muralis / 1896 (M. BELEZE)

Hottonia palustris / 1824 (J.L. THUILLIER)

Hypericum helodes (PR) / 1895 (M. BELEZE)

Illecebrum verticillatum (PR) / 1895 (M. BELEZE)

Juncus pygmaeus (PR) / 1895 (M. BELEZE)

Juncus tenageia / 1986 (Feuillas)

Limosella aquatica / 1895 (M. BELEZE)

Moenchia erecta / 1897 (M. BELEZE)

Montia fontana / 1896 (M. BELEZE)

Myriophyllum alterniflorum (PR) / 1884 (E.G. CAMUS)

Oenanthe peucedanifolia / 1986 (Feuillas)

Pedicularis sylvatica (PR) / 1897 (M. BELEZE)

Petroselinum segetum / 1986 (Feuillas)

Pilularia globulifera (PN) / Années 1990 (Ph. JAUZEIN)

Potamogeton coloratus / 1986 (Feuillas)

Pulicaria vulgaris / 1986 (Feuillas)

Ranunculus tuberosus / 1986 (Feuillas)

Rhynchospora fusca (PR) / 1984 (Feuillas)

Sagina subulata (PR) / 1935 (M. GUINET)

Schoenoplectus supinus / 1895 (M. BELEZE)

Veronica acinifolia / 1984 (Feuillas)

A noter également un insecte déterminant non revu depuis 1990:

Endromis versicolora / 1983 (ROCHAT D.)

Commentaires sur la délimitation

Sur l'ensemble du secteur, 3 Znieff de type I étaient définies auparavant, dont une Znieff "boisement en aval des étangs de Hollande", en contrebas de la digue sur la Commune de Saint Léger en Yvelines. Il a été envisagé de regrouper toutes ces znieff en une seule, incluant donc les Étangs proprement dits et environ 1 km de vallon du Ru des Ponts Quentin. A ce grand site devait s’ajouter la Znieff de l’Étang Rompu situé tout au bout.

Finalement, la Znieff présentée ne concerne que la partie strictement liée aux grands étangs : Etangs de Hollande, de Bourgneuf, de Corbet, de Pourras et de Saint -Hubert.

Le périmètre du site est calé sur des chemins et routes situés au plus proche du bord des étangs, mais intégrant un bois situé en berge sud inscrit en RBD (Bois de Pourras).

Enfin, sur la base de loisir, les bâtiments ainsi que la plage ont été exclus du périmètre, tout comme la zone d'eau délimitée pour la baignade.