Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 110001519
LA COMBLE

(n° régional : 91359007)

Commentaires généraux

Cette carrière encore en activité est localisée au sud de Maisse, au niveau d'un coteau de la vallée de l'Essonne. Le pourtour de la carrière est dominé par des Pineraies de Pin sylvestre, mêlées au Chêne pubescent, peuplements au sein desquels se forment des stades de pelouses et d'ourlet calcicoles. Les affleurements de sables de Fontainebleau, mêlés aux colluvions calcaires descendant du plateau, permettent le développement d'une flore richement diversifiée.

L'intérêt premier de la carrière vient de son rôle de zone d'habitat particulier qu'elle joue auprès d'une colonie de Guêpier d'Europe qui la fréquente depuis plusieurs années, malgré le maintien de l'activité d'extraction. Ils trouvent par ailleurs sur les rebords de la carrière et dans la vallée de l'Essonne une zone intéressante de recherche de nourriture.

Concernant la flore, 5 espèces déterminantes sont recensées :

- deux espèces rares et protégées au niveau régional : l'Hutchinsie (Hornungia petraea), particulièrement liée aux affleurements sableux mêlés de calcaire, et l'Amélanchier à feuilles ovales (Amelanchier ovalis) dans la chênaie thermophile.

- l'Orobanche de la germandrée (Orobanche teucrii), très rare, présente au niveau de pelouses xérophiles parfaitement entretenues par les lapins ; l'Orchis bouffon (Orchis morio), rare, dans les pelouses plus denses et le rare Limodore à feuilles avortées (Limodorum abortivum), dans les stades d'ourlet calcicole.

La diversité d'habitats est favorable à d'autres espèces peu communes en Ile-de-France : les affleurements sableux accueillent des espèces typiques de milieux particulièrement xériques et pionniers, tel que le Micrope droit (Bombycilaena erecta) ou l'Alysson calicinal (Alyssum alyssoides) ; la Germandrée des montagnes (Teucrium montanum) forme de denses tapis sur les pelouses xérophiles...

Deux Coléoptères déterminants sont également recensés sur le site : le Harpale esclave (Harpalus servus), rare et caractéristique des milieux dunaires, il trouve sur les sables de la carrière un habitat privilégié ; le Leistus à barbe épineuse (Leistus spinibarbis), présent dans les milieux ouverts, espèce en raréfaction.

Les menaces principales, outre les nuisances sonores de l'activité de la carrière, pourtant sans trop d'effet sur la colonie de Guêpier, sont davantage liées à la fermeture des pelouses et ourlets calcicoles, et à l'acidification du sol par les Pins sylvestres largement dominants au nord du site.

La fréquentation se limite au bas de coteau, où passe un GR et ne constitue aucune menace.

Géologie :

Plateau : calcaire d'Etampes sur une couche de grès discontinue.

Pente : sable de Fontainebleau, exploité, recouvert dans la moitié sud de colluvions calcaires.

Commentaires sur la délimitation

Le pourtour de la carrière est occupé par des pelouses sablo-calcaires qui évoluent ensuite vers des stades d'ourlet, puis de pré-bois et bois calcicoles. L'ensemble de ces formations apporte un cortège floristique intéressant, ainsi qu'une diversité d'insectes favorable aux oiseaux, notamment au Guêpier d'Europe. Il est donc important de conserver autour de la carrière une zone "naturelle" plus diversifiée. Les boisements trop denses, souvent envahis par la fruticée, ne sont pas inclus dans la ZNIEFF.