Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 110001531
PELOUSES DU FOURNEAU

(n° régional : 91293001)

Commentaires généraux

Situé au milieu de cultures, ce boisement de type chênaie-charmaie calcicole présente des ouvertures herbacées d'un intérêt phyto-écologique très fort.

Les pelouses n'occupent qu'une très faible superficie de la zone, ce sont surtout les ourlets qui offrent un grand nombre d'espèces déterminantes. On y observe ainsi un cortège floristique tout à fait exceptionnel pour le département de l'Essonne.

4 espèces protégées au niveau régional sont présentes, à savoir l'Inule hérissée (Inula hirta, R), le Grémil bleu pourpre (Lithospermum purpureocaeruleum), le Peucédan cervaire (Peucedanum cervaria) et le Trèfle rougeâtre (Trifolium rubens). Ces trois dernières espèces sont très rares en Ile-de-France.

Le cortège d'espèces s'enrichit avec des espèces rares telles que la Phalangère rameuse (Anthericum ramosum, R)ou le Millepertuis des montagnes (Hypericum montanum, R)

La seule espèce déterminante liée aux pelouses est la Campanule agglomérée (Campanula glomerata, R). Elle est cependant accompagnée d'Orchidées assez rares telles que l'Orchis singe (Orchis simia) et l'Acéras homme-pendu (Aceras anthropophora).

Enfin, une ronce très rare se développe au sein de la fruticée, il s'agit de la Ronce blanchâtre (Rubus canescens). C'est une nouvelle station pour cette espèce qui n'avait pas été revue récemment.

Les données relatives à l'entomofaune traduisent bien la faible superficie de pelouses ouvertes. Les seules espèces déterminantes se trouvent parmi les Lépidoptères avec notamment le Fluoré (Colias alfacariensis) et le Demi-Deuil (Melanargia galathea), deux espèces vulnérables mais cependant très communes.

Une grande partie des espèces déterminantes est encore présente en 1999 , mais les surfaces intéressantes sont considérablement envahies par les arbustes. C'est la principale menace qui pèse sur ce site très tranquille.

Géologie

Feuille Etampes. Alluvions de l'Essonne.

Commentaires sur la délimitation

On se limite aux habitats intéressants (ourlets calcicoles) en utilisant les chemins quand cela est possible.