Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 110001553
COTEAU DE LA GRANDE MAISON

(n° régional : 91318002)

Commentaires généraux

Le coteau de la Grande Maison surplombe le village de Janville-sur-Juine. Majoritairement boisé, il héberge au niveau du rebord de plateau, au sud du site, des groupements typiques de platières gréseuses. Les affleurements des sables de Fontainebleau sur les pentes exposées au nord, nord-est et nord-ouest, ainsi que les colluvionnements de calcaire permettent la différenciation de formations végétales diversifiées.

6 espèces végétales supérieures dont une protégée au niveau régional ainsi que deux Bryophytes déterminantes sont recensées sur le site.

Les dalles de grès qui affleurent permettent localement la création de mares temporaires, milieux tout à fait particuliers et très localisés en Ile-de-France. Une espèce très rare caractérise les eaux temporaires de ces mares : le Jonc à inflorescence globuleuse (Juncus capitatus, protégée au niveau régional).

Quand une légère couche de sable est présente, des espèces pionnières, de sables humides en particulier, se développent, à savoir les rares Moenchie dressée (Moenchia erecta) et Renoncule des marais (Ranunculus

paludosus).

Dans les secteurs de pelouses plus évoluées, sur substrat calcaire ou sablo-calcaire se trouvent le Genêt ailé (Genista sagittalis, assez rare) et le Silene à oreillettes (Silene otites, assez rare), deux autres espèces déterminantes.

Enfin, les dernières espèces déterminantes sont localisées au niveau des boisements : la Campanule à feuilles de pêcher (Campanula persicifolia, rare) dans les ourlets et pré-bois clairs ainsi que deux Bryophytes : arbilophozia

barbata, espèce rare des grès frais et ombragés, et Dicranum majus, mousse très rare des vieilles forêts.

La platière proprement dite est très colonisée par la Callune, puis les Bouleaux qui limitent les potentialités d'accueil pour des espèces pionnières. C'est la menace principale qui pèse sur les habitats et espèces déterminants. Sa proximité avec les cultures intensives du plateau la rend d'autant plus fragile.

Le coteau est relativement fréquenté au sud, un chemin la traversant de part et d'autre. Cette fréquentation ne semble pas particulièrement menaçante pour les habitats, elle permet même localement le maintien des formations herbacées et des espèces pionnières.

Commentaires sur la délimitation

La délimitation se fait au sud par les cultures ; sur le reste de la ZNIEFF par les habitations ou les milieux artificialisés (centre équestre à l'ouest, habitat dispersé à l'est et ville au nord), ainsi que par les courbes de niveaux.