Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 110001554
VALLEE DE LA CHALOUETTE ET SES AFFLUENTS

(n° régional : 91000009)

Commentaires généraux

Les limites de la ZNIEFF permettent de prendre en compte l'ensemble des espaces et espèces remarquables. La ZNIEFF inclut tous les secteurs d’intérêt écologique et les milieux connexes qui jouent un rôle reconnu in situ auprès de la faune. Cette ZNIEFF regroupe principalement des habitats liés aux pelouses calcicoles et aux boisements. Elle rassemble aussi des habitats humides (étangs, mares et boisements humides) et des habitats « prairiaux » (prairies, friches…).

L’intérêt de la ZNIEFF concerne les coteaux de la Vallée de la Chalouette et de plusieurs vallons secs. Ces espaces rassemble un réseau de pelouses dont plusieurs d’entre elles sont en bon état de conservation (cortège diversifié et typique, espèces patrimoniales). Les pelouses les plus intéressantes et les plus riches au niveau floristique et faunistique ont été classées en ZNIEFF de type 1.

Au sein de cette ZNIEFF, les pelouses se rencontrent à plusieurs stades d’évolution.

Les formations végétales les mieux représentées sont les pelouses méso-xérophiles et mésophiles. Elles abritent plusieurs espèces protégées au niveau régional : la Cardoncelle molle (Carduncellus mitissimus), la Laîche de Haller (Carex halleriana), l'Ophrys petite-araignée (Ophrys sphegodes subsp. araneola). Ces plantes protégées s’accompagne de nombreuses plantes remarquable (assez rares à très rares).

Ces pelouses sont aussi favorables au développement de nombreux insectes, notamment les papillons, les criquets et les sauterelles, dont plusieurs espèces sont déterminantes. Parmi ces dernières plusieurs sont protégées : l'Azuré des Coronilles (Plebejus argyrognomon), la Petite Violette (Clossania dia), la Mante religieuse (Mantis religiosa).

Ces habitats pelousaires abritent trois Coléoptères inscrits en Liste Rouge.

Les pelouses pionnières restent localisées à certains secteurs (carrières notammment). Elles hébergent des espèces rares dont certaines déterminantes comme le Micrope dressé (Bombycilaena erecta).

De même, les pelouses sablo-calcaire et les affleurements rocheux sont rares. Ces habitats accueillent également des espèces animales et végétales remarquables dont l'Hutchinsie (Hornungia petraea), plante pionnière rare et protégée au niveau régional.

Localement, la richesse des pelouses est menacée par la fermeture des pelouses. L’ourlification par le brachypode est alors importante et se traduit par un appauvrissement floristique. De même, il subsiste des pelouses relictuelles au sein de certaines clairières, de bords de chemins ou de cultures.

Les milieux forestiers concernent principalement des boisements calcicoles (chênaie-Charmaie, Chênaie sessiliflore-Hêtraie…), des pré-bois calcicoles qui accueillent localement (selon l’exposition) des plantes remarquables dont certaines protégées comme l'Actée en épi (Actaea spicata), l’Asaret d'Europe (Asarum europaeum) ou la Pyrole à feuilles rondes (Pyrola rotundifolia).

Les habitats humides se localisent au fond de la Vallée de la Chalouette. La plupart des habitats sont spécifiques des zones humides. Parmi les plantes remarquables citons la Fougère des marais (Thelypteris palustris), espèce protégée au niveau régional qui s’observe au niveau de ceinture végétale de quelques plans d’eau et au niveau d’un boisement tourbeux (habitat peu fréquent en Essonne).

Commentaires sur la délimitation

Les limites de la ZNIEFF permettent de prendre en compte l'ensemble des espaces et des espèces remarquables. Cette unité inclut la Vallée de la Chalouette et les deux vallée sèches connexes. Elle englobe également quelques pâtures et des cultures (très rarement) qui sont utilisées pour le déplacement de la faune.

Le périmètre de la ZNIEFF est délimité selon les contours des boisements, des prairies et des cultures. Le contour de la zone est établi de manière à exclure les zones fortement anthropiques (habitations, bâtiments, zones d’activités, complexes sportifs notamment) et dans la mesure du possible les axes de déplacement (routes, autoroutes). Lorsque le périmètre de la ZNIEFF s’appuie sur des routes ou des autoroutes, la bande de roulement (asphalte) est exclue de la ZNIEFF. Les bermes et les accotements sont inclus dans le périmètre de la ZNIEFF.