Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 110001587
ZONE HUMIDE A MEREVILLE

(n° régional : 91390003)

Commentaires généraux

La zone humide de Méréville est située dans la vallée de la Juine, à quelques kilomètres au sud de la ville d'Etampes. Elle s'inscrit au sein d'un contexte paysager de coteaux calcaires et de fonds de vallée humide, très marécageux dans ce secteur. Elle comprend le parc du Château de Méréville qui présente encore des formations végétales naturelles, ou parfois entretenues par fauche mécanique, ainsi qu'un secteur laissé à l'abandon au nord.

Le lit majeur de la Juine est ici constitué de tourbes sur une épaisseur moyenne de 3 à 4 mètres, pouvant atteindre par endroit 18 m de profondeur. Les formations végétales y sont variées : végétation de bordure d'étang ou de rivière, prairies humides plus ou moins enfrichées, roselières et boisement humides plus ou moins tourbeux.

C'est au niveau de ces derniers que se trouve la Fougère des marais (Thelypteris palustris), espèce protégée au niveau régional et qui constitue la richesse floristique du site, menacée par la fermeture de ces boisements.

Les Orthoptères relevés dans le parc sont pour la plupart liés aux milieux xéro-thermophiles qu'ils trouvent ici en bordure Ouest de la zone, sur les coteaux calcicoles. A noter cependant la présence du Conocéphale gracieux (Ruspolia nitidula), espèce déterminante protégée au niveau régional et inféodée aux endroits marécageux, fossés, prairies humides ou même pelouses mésophiles denses en Graminées hautes.

Le parc du Château constitue également une zone de tranquillité pour plusieurs oiseaux, toutefois relativement communs pour la région.

Cette zone humide, longtemps menacée par les projets d'aménagements de propriétaires successifs a été récemment achetée par le Conseil Général de l'Essonne et fera l'objet d'une gestion adaptée qui devrait permettre à une flore spécifique des milieux tourbeux de se développer. De tels milieux sont par ailleurs à préserver dans ce secteur de la vallée de la Juine où l'urbanisation est plutôt menaçante.

Géologie :

Alluvions modernes de la Juine.

Commentaires sur la délimitation

La limite Ouest de la ZNIEFF marque le passage vers des coteaux calcicoles, la limite nord une artificialisation des milieux.