Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 110001633
ETANGS DE BOTTEAUX

(n° régional : 91017001)

Commentaires généraux

Les étangs de Botteaux s'inscrivent au sein d'un espace dominé par l'exploitation de l'argile. La ZNIEFF est constituée de deux étangs entourés de petits boisements et de friches apportant une forte diversité écologique au site.

Les bordures des étangs abritent des formations végétales variées, notamment dans certains secteurs inaccessibles au pêcheurs ou très peu fréquentés et en bon état de conservation : des cariçaies et des zones à Roseaux y sont favorables à la faune, et plus particulièrement à la Rainette verte (Hyla arborea), protégée nationale et déterminante qui trouve ici son habitat de prédilection : lisières, mares entourées d'arbres, arbustes ou buissons. C'est actuellement, avec les étangs de Baleine et de Brûle-Doux, une des seules stations connues pour cette espèce en Essonne.

2 autres espèces déterminantes ont été recensées :

- une espèce des milieux aquatiques : le Myriophylle verticillé (Myriophyllum verticillatum), rare en Ile-de-France.

- la Libellule fauve (Libellula fulva), inféodée aux étangs et mares ouverts et intraforestiers.

En terme d'avifaune, le Phragmite des joncs, espèce déterminante, a été observé sans toutefois que sa reproduction soit prouvée, la taille des phragmitaies paraissant de plus un peu réduite pour son accueil.

Des milieux pionniers sur argiles sableuses sont présents en bordure des étangs, au niveau de pentes douces, malheureusement fortement piétinées par les pêcheurs, ils pourraient être favorables à l'installation d'une flore typique et souvent rare en Essonne, si la rudéralisation n'était pas si importante localement.

Les secteurs de landes et de pelouses sur argile sableuse abritent quelques espèces végétales intéressantes pour le

secteur, notamment l'Ajonc d'Europe (Ulex europaeus), la Jasione des montagnes (Jasione montana), et la Vesce fausse-gesse (Vicia lathyroides), trois espèces assez rares, ainsi que de belles populations de Platanthère des montagnes (Platanthera chlorantha), une orchidée.

Enfin l'avifaune trouve refuge sur ce site diversifié en terme d'habitats qui alterne les stades de végétation haute avec les zones de buissons, landes et pelouses.

Les menaces principales pesant sur la ZNIEFF sont liées à l'activité de pêche, avec l'aménagement des berges localement important, ainsi qu'à la fermeture des milieux de landes et pelouses.

Géologie : Vallées : alluvions modernes, bordées au S-E de craie à silex surmontée d'une mince couche de marnes de Meudon (Montien), puis d'argile plastique exploitée pour les briqueteries et enfin d'argile sableuse (Etangs de Botteaux) également exploitée. Parties hautes occupées par les sables grossiers de Breuillet.

Commentaires sur la délimitation

Seuls deux des trois étangs du site ont été retenus dans la ZNIEFF. Le plus occidental est effectivement trop aménagé, les berges sont artificialisées et le développement de la végétation y est très limité.

Ont été intégrées dans la ZNIEFF quelques secteurs de friches et landes à Ajoncs qui apportent une diversité intéressante, sont favorables à l'avifaune et potentiellement riche en insectes.