Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 110001665
PELOUSES DE L'EGLISE ET DU CHEMIN BLANC

(n° régional : 91629002)

Commentaires généraux

Cette ZNIEFF se subdivise en deux noyaux situés au nord du réseau de pelouses sèches du Gâtinais. Son intérêt phyto-écologique a été considéré exceptionnel en 1991.

Le noyau correspondant au lieu-dit " l'Eglise " est le plus richement diversifié, tant pour les formations végétales qui y sont présentes que par les espèces qu'il abrite. L'autre noyau, " le Chemin Blanc ", garde malgré tout un intérêt notable car des espèces protégées y ont été observées en 1991.

Au total, 19 espèces déterminantes, dont 6 protégées au niveau régional, sont présentes sur ce site.

L'une d'elles, l'Hutchinsie (Hornungia petraea, PR) est présente au niveau de groupements pionniers à l'ouest de la ZNIEFF (carrière de sables de Fontainebleau), mais également sur les rochers calcaires affleurant. Ces groupements sont le plus souvent en mosaïque avec les pelouses sablo-calcaires. Les espèces déterminantes les plus remarquables que l'on y rencontre sont le Buplèvre aristé (Bupleurum baldense, TR), l'Anémone pulsatille (Pulsatilla vulgaris, AR) ou l'Armoise champêtre (Artemisia vulgaris, AR).

La particularité du noyau ouest tient à la grande superficie de sa pelouse xérophile, malheureusement très fréquentée. Elle offre malgré tout un cortège bien caractéristique enrichi par la présence de la Trinie glauque (Trinia glauca), protégée au niveau régional et de la Véronique couchée (Veronica prostrata, R).

Les pelouses méso-xérophiles et mésophiles se retrouvent dans les deux noyaux et abritent notamment la Cardoncelle molle (Carduncellus mitissimus), protégée en Ile-de-France et l'Orchis brûlée (Orchis ustulata, TR). Par contre, le Lin français (Linum leonii), la Violette des sables (Viola rupestris) et l'Ophrys petite-araignée (Ophrys sphegodes subsp. araneola), toutes trois protégées au niveau régional, ne se retrouvent que sur le noyau ouest.

Les orchidées, des plus communes aux rares sont également bien représentées sur ces types de pelouse.

Le reste des espèces déterminantes se trouve dans les formations d'ourlets, on y note le Limodore à feuilles avortées (Limodorum abortivum, R), le Mélampyre à crêtes (Melampyrum cristatum, AR) et une belle population de Phalangère rameuse (Anthericum ramosum, R) au niveau des pré-bois très clairs de Pins sylvestres du noyau situé à l'est.

La vaste pelouse rase du noyau Ouest est tout à fait favorable à une population abondante de criquets et tout particulièrement le Criquet des grouettes (Omocestus petraeus) et le Criquet rouge-queue (Omocestus haemorrhoidalis). C'est le seul site à réunir ces deux espèces gravement menacées d'extinction et tributaires de ces vastes pelouses rases. Autres éléments remarquables et peu rencontrés ailleurs, le Fourmilion longicorne (Distoleon tetragrammicus), espèce xérothermophile menacée par la disparition des milieux ouverts, et la Mantispe styrienne (Mantispa styriaca), également dépendante de pelouses xérothermophiles mais surtout de pineraies claires à Pins sylvestres.

Les Lépidoptères menacés forment un cortège souvent rencontré sur les sites du Gâtinais mais néanmoins bon indicateur de pelouses ouvertes. Citons les plus remarquables, à savoir la Zygène de la Bruyère (Zygaena fausta) et le Flambé (Iphiclidus podalirius) parmi les protégés au niveau régional ou encore l'Arlequinette jaune (Emmelia trabealis), en forte régression en Ile-de-France.

La liste des Coléoptères observés en 1996 est par contre décevante : seul le Tenebrionidae Asida sabulosa (en Liste Rouge Ile-de-France) est typique des pelouses rases.

Les menaces principales qui pèsent sur cette ZNIEFF sont de deux types : une surfréquentation à l'ouest (village de Valpuiseaux proche) et une rudéralisation du noyau Est.

La menace de fermeture des pelouses est également importante.

Géologie

Feuille Malesherbes. Partie haute : calcaire d'Etampes, partie basse : sable avec colluvions de calcaire.

Commentaires sur la délimitation

Le noyau ouest de la ZNIEFF est limité par des cultures qui le bordent au sud, à l'est et à l'ouest. Au nord, la répartition des formations végétales est limitée par le village de Valpuiseaux.

Le noyau situé à l'est est simplement limité par les cultures qui l'entourent.