Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 110001675
PELOUSES DE LA ROCHE ET DU CHANGE

(n° régional : 91137006)

Commentaires généraux

Les pelouses de la Roche et du Change sont localisées à l'extrémité sud du vaste réseau de pelouses du Gâtinais. Les milieux naturels (boisements et pelouses) qui s'y trouvent sont fortement imbriqués dans les cultures ce qui explique que la ZNIEFF soit scindée en 3 noyaux.

Considéré d'intérêt phyto-écologique fort en 1991, cette ZNIEFF comporte une diversité de pelouses moins importante que toutes les autres du réseau. On y trouve cependant 8 espèces déterminantes pour l'Essonne, dont 3 protégées au niveau régional.

La première est l'Hutchinsie (Hornungia petraea), espèce typiquement pionnière présente ici au niveau de secteurs de sol nu. Elle est accompagnée du Micrope dressé (Bombycilaena erecta, AR), espèce non protégée mais déterminante.

Les deux autres, ainsi que le reste des espèces déterminantes, sont localisées au niveau des pelouses non pionnières présentes sur tous les noyaux. On note ainsi le Lin français (Linum leonii, PR), méso-xérophile et la Cardoncelle molle (Carduncellus mitissimus, PR), plus mésophile. Les secteurs de pelouses plus rase abritent des espèces non protégées mais déterminantes comme la Véronique couchée (Veronica prostrata, R) ou la Globulaire ponctuée (Globularia bisnagarica, AR).

Les orchidées sont également bien représentées avec notamment l'Orchis brûlé (Orchis ustulata, TR).

Les secteurs les plus ourlifiés des pelouses ou des abords des chemins de pré-bois n'accueillent pas d'espèces déterminantes mais des espèces peu communes qui augmentent la biodiversité de la ZNIEFF : la Noix de terre (Bunium bulbocastanum, TR), la Luzerne en faucille (Medicago falcata, R) ou encore la Vesce à feuiles étroites (Vicia tenuifolia, R).

Le boisement du noyau sud de la ZNIEFF abrite quant à lui la Googyère rampante (Goodyera repens, AR).

Le cortège lié à l'entomofaune est beaucoup plus riche que ne l'est celui lié à la flore. Si la majorité des espèces présentes sont assez bien représentées dans le secteur de pelouses du Gâtinais, ce n'est pas le cas du Criquet des Grouettes (Omocestus petraeus), gravement menacé d'extinction en Ile-de-France et dont la sauvegarde dépend du maintien de vastes pelouses rases.

Parmi les Lépidoptères typiques des milieux calcicoles ouverts, les plus remarquables sont la Lupérine des Fétuques (Luperina nickerlii), la Vendurette (Calamia tridens), la Zygène de la Bruyère (Zygaena fausta, PR), le Petit Agreste (Arethusana arethusa, PR) et la Larentie sillonnée (Cataclysme riguata, VU), espèce très rare et remarquable pour l'Ile-de-France.

La richesse floristique et entomologique de ce site est très menacée par le contexte agricole : les pelouses sont régulièrement grignotées par les agriculteurs et considérées comme des zone d'entrepôt (matériel agricole, tas de pierres et déchets divers). Une pelouse en ZNIEFF au nord de celle-ci a d'ailleurs été supprimée car complètement rudéralisée.

La fermeture des milieux est l'autre menace qui pèse sur ce site.

Géologie

Feuille : Malesherbes. La Roche Ouest : molasse du Gâtinais, glissant sur le calcaire d'Etampes qui la supporte. La Roche Est : calcaire de pithiviers.

Commentaires sur la délimitation

La ZNIEFF est entourée de cultures qui servent donc de délimitation.