Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 110001680
PELOUSE DE LA VALLEE DES MONTS

(n° régional : 91629005)

Commentaires généraux

Les pelouses de la vallée des Monts sont situées à l'ouest du village de Valpuiseaux, au nord du réseau des pelouses sèches du Gâtinais. Elles s'inscrivent dans un paysage de cultures céréalières intensives, entaillé de vallées sèches globalement orientées nord-sud ou est-ouest.

Les milieux ouverts sont constitués de pelouses méso-xérophiles, sur le plateau, avec quelques taches de pelouses xérophiles au niveau de talus de bord de chemin sur le noyau nord, et d'ourlet calcicole se développant en marge des pré-bois constitués majoritairement de Pin sylvestre et de Chêne pubescent.

La Laîche de Haller (Carex halleriana), protégée au niveau régional, se trouve sur les deux noyaux, soit au niveau de petites clairières thermophiles des pré-bois, soit en exposition ouest sur les talus plus xérophiles.

Cette espèce déterminante est accompagnée d'autres espèces compagnes assez rares en Ile-de-France, telles la Globulaire ponctuée (Globularia bisnagarica), l'Anémone pulsatille (Pulsatilla vulgaris), le Lin à feuilles étroites (Linum tenuifolium) ou la Germandrée des montagnes (Teucrium montanum).

Les stades d'ourlet et de pré-bois accueillent l'Epipactis de Muller (Epiactis muelleri) et le Limodore à feuilles avortées (Limodorum abortivum), deux espèces rares et déterminantes pour les ZNIEFF de l'Essonne.

Le caractère relictuel de ces pelouses, lié à sa position sur le plateau où se trouvent beaucoup de cultures, est plutôt menaçant ici. En bordure de culture, les pelouses tendent à se rudéraliser (notamment au sud de la ZNIEFF). Des tas de pierre, l'entrepôt et le passage de matériel agricole dans ce même secteur dégradent ces pelouses.

Enfin, la progression des ligneux et la fermeture progressive des pré-bois réduit encore la surface des pelouses méso-xérophiles.

Géologie : Calcaire d'Etampes.

Commentaires sur la délimitation

Les pelouses relictuelles et les pré-bois qui les bordent constituent la totalité de la ZNIEFF et renferment les espèces déterminantes qui se répartissent sur les deux noyaux.