Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 110020005
ETANG DE CROISSY ET ETANG DE BEAUBOURG

(n° régional : 77146002)

Commentaires généraux

Les étangs de Croissy-Beaubourg, situés sur la rive gauche de la vallée de la Marne, reposent sur les marnes au fond d'un léger encaissement. Cernés par des formations boisées, les eaux calmes, regroupant les biotopes aquatiques allant de la mare temporaire à l'étang, offrent refuge, alimentation et site de nidification pour de nombreuses espèces animales rares ou menacées (nidification du blongios nain (à confirmer), nombreuses espèces d'oiseaux aquatiques au passage sur les étangs, ...).

La végétation des rives est surtout dominée par les roselières (s.l.) qui présentent un intérêt patrimonial de niveau régional en abritant des espèces animales et végétales protégées et rares : Ixobrychus minutus, Rallus aquaticus. Les roselières lacustres et terrestres constituent les formations écologiques les plus riches du site. L'atterrissement favorise la formation de groupements terrestres mésotrophes à eutrophes en contact avec les milieux boisés environnants comme les magnocariçaies. Les formations buissonnantes occupent soit des zones sèches, soit des zones marécageuses au sud des étangs (boulaies ou saulaies à Salix purpurea). Dans les stades plus évolués, elles sont remplacées par les aulnaies marécageuses. Les chênaies-charmaies assez fraîches à humides (formations boisées dominantes) présentent différents faciès selon l'activité humaine.

95 espèces d'oiseaux y ont été recensées. Parmi ces espèces, 13 espèces sont inscrites à l'Annexe 1 de la Directive Oiseaux: Nycticorax nycticorax, Ixobrychus minutus, Pernis apivorus, Circus cyaneus, Botaurus stellaris, Alcedo atthis, Dendrocopos medius, Dryocopus martius, Sterna hirundo, Ardea alba, Ardea purpurea, Milvus milvus et Pluvialis apricaria.

Station historique de Limenitis populi et d'Aeschna grandis

Il faudrait prévoir des inventaires complémentaires afin de connaître les statuts biologiques ( reproduction, passage, hivernage) des espèces du plan d'eau et du boisement.

Pour la flore, il faudrait retourner sur site pour confirmer la présence des espèces des zones humides. La pièce d'eau à l'ouest de l'étang de Beaubourg est en partie est en grande partie colonisée par la Jussie à grandes fleurs (Ludwigia grandifolia)

Commentaires sur la délimitation

Les contours englobent les habitats des espèces végétales et animales déterminantes. Les zones urbanisées et les axes de communication sont évitées.