Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210000107
LA COTE DEBOUT, LA COTE L'ECHELLE, AMBRONVAU ET BOCQUEMONT A COLOMBE-LE-SEC ET COLOMBE-LA-FOSSE

(n° régional : 00000010)

Commentaires généraux

Les pelouses de Colombé-le-Sec et Colombé-la-Fosse occupent le rebord du plateau et de façon relictuelle certaines pentes bien exposées (occupées majoritairement par le vignoble champenois). La ZNIEFF correspondante est éclatée en quatre sites principaux regroupant les pelouses les plus représentatives du secteur situées en haut des pentes de la Côte l'Echelle, la Côte Debout, Bocquemont et Ambronvau. Elles sont de type Chloro perfoliatae-Brometum et bien représentatives de ce type de groupement, avec le brome érigé, la fétuque de Leman, la laîche glauque, le brachypode penné, le peucédan herbe-aux-cerfs, la petite centaurée, la molinie bleue, l'inule à feuilles de saule. de nombreux végétaux d'origine méridionale ou montagnarde sont représentés (anémone pulsatille, cytise retombant, gentiane ciliée et gentiane d'allemagne, séséli des montagnes, germandrée des montagnes, brunelle blanche, hélianthème jaune, lin à feuilles ténues, globulaire, genêt des teinturiers, etc.) ainsi que des orchidées variées (orchis militaire, orchis pourpre, orchis bouc, orchis moustique et orchis pyramidal, platanthère à deux feuilles, listère ovale, acéras homme-pendu, épipactis brun rougeâtre, ophrys abeille, frelon et mouche). S'y rencontre également une orchidée protégée au niveau régional, la gymnadénie à odeur de vanille (assez bien représentée ici) et une espèce inscrite sur la liste rouge des végétaux de Champagne-Ardenne, l'odontite jaune. Les pelouses sont plus ou moins envahies de pins, de broussailles et de chênaies pionnières (accrues feuillues).

Le secteur est favorable à l'entomofaune, notamment les Lépidoptères et les Orthoptères, avec 8 espèces inscrites sur la liste rouge des insectes de Champagne-Ardenne. On peut citer par exemple pour les papillons, le fadet de la mélique, pour les sauterelles, le platycleis à taches blanches, la decticelle et l'éphippiger, pour les criquets, l'oedipode turquoise, du criquet italien, etc.

Les nombreux pierriers qui parsèment la ZNIEFF conviennent particulièrement bien aux lézards et aux serpents, notamment le lézard vert (en limite d'aire de répartition), le lézard des murailles et la vipère aspic, tous trois inscrits sur la liste rouge régionale des reptiles.

Le site est propice à l'alimentation, à la nidification et au repos de nombreuses espèces d'oiseaux (33 espèces différentes y ont été relevées). Deux secteurs se distinguent tout particulièrement : la Côte l'Echelle accueille le pouillot de Bonelli (nicheur très rare et en régression) et la Côte Debout abrite l'alouette lulu (très localisée et rare en Champagne-Ardenne), ces deux espèces étant inscrites sur la liste rouge des oiseaux menacés au niveau régional. Ils sont accompagnés du tarier pâtre, de l'alouette des champs, de la tourterelle des bois, de l'hypolaïs polyglotte, du pouillot fitis, de la linotte mélodieuse, du chardonneret élégant, etc.

Cependant diverses menaces pèsent sur la ZNIEFF, les contours de celle-ci ont d'ailleurs été profondément modifiés et sa superficie fortement réduite (de plus de la moitié) suite aux importantes modifications du milieu qu'elle a subi (développement du vignoble, décharges sauvages ou consécutives à la création des chemins de remembrement, moto-cross, envahissement par les ligneux). Ce qui reste est en assez bon état bien que menacé par le dynamisme naturel (embroussaillement, accrues feuillues et essaimage des pins). Toutefois une partie du site est louée par le Conservatoire du Patrimoine Naturel de Champagne-Ardenne et une gestion conservatoire sera bientôt entreprise.

Commentaires sur la délimitation

La délimitation de la ZNIEFFest fonction de la limite de la végétation naturelle (notamment pelouses et boisements) les plus riches du coteau ; elle est limitée dans sa partie inférieure par la présence des terres agricoles.