Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210000654
BOIS DE RARAY ET DE LA BRUSSE A DRAVEGNY ET ARCIS-LE-PONSART

(n° régional : 00000110)

Commentaires généraux

La ZNIEFF des bois de Raray et de la Brusse, d'une superficie de 112 hectares, est située à la limite des deux départements de la Marne et de l'Aisne, sur les communes de Dravegny et d'Arcis-le-Ponsart. Elle correspond à une butte témoin de la Montagne de Reims qui domine d'environ 50 mètres le plateau environnant.

Deux ensembles forestiers s'y rencontrent, liés à la nature du sol. Un niveau sableux recouvre le sommet de la butte ; c'est le domaine de la chênaie sessiliflore liée aux sols acides. La canopée est constituée par les chênes sessile et pédonculé, le hêtre, le sorbier des oiseleurs (peu courant dans la Marne où on le rencontre essentiellement dans les chênaies acidophiles de la Montagne de Reims ou d'Epernay) et plus rarement par le bouleau verruqueux, le tremble, le néflier et le châtaignier. La strate herbacée comprend la canche flexueuse, la myrtille (rare dans la Marne), le muguet, la germandrée scorodoine, la luzule à nombreuses fleurs et la luzule des bois (assez rares dans le département), la fougère aigle et des mousses (polytric élégant, leucobryum glauque, hypne des bruyères).

Les pentes sont couvertes d'une chênaie-charmaie mésotrophe liée au sous-sol marneux, riche en chênes, charmes, érables champêtres, hêtres et frênes. On peut observer en sous-bois l'iris fétide (assez rare dans la Marne où il est proche de sa limite de répartition vers le nord-est), le lierre, la mélique uniflore, la mercuriale vivace, la laîche des bois, la sanicle d'Europe, etc.

Un niveau très marneux est à l'origine de sources permettant l'apparition de diverses espèces hygrophiles telles que la laîche penchée, la lysimaque vulgaire, etc.

Sur le sommet de la butte, au sein de la chênaie acidiphile subsistent des fragments de lande acide à callune vulgaire, myrtille, genêt à balais, genêt des teinturiers et polygale à feuilles de serpolet.

La faune avienne comprend une trentaine d'espèces communes. Le pic épeiche, le grimpereau des jardins, la sittelle torchepot, la buse variable et divers passereaux (pipit des arbres, loriot, pouillot siffleur, grive musicienne, pinson des arbres, bouvreuil pivoine, etc.) trouvent ici un milieu favorable pour leur nidification. On y a également observé le grand rhinolophe.

Le bois, assez peu exploité, sans grande coupe, est très homogène et en bon état général.

Commentaires sur la délimitation

Les limites de la ZNIEFF correspondent aux limites naturelles du massif forestier