Logos SINP

ZNIEFF 210000719
FORET ET LANDES DU BOIS GUILLAUME A VINDEY

(n° régional : 00000147)

Commentaires généraux

Le Bois Guillaume est situé sur le territoire communal de Vindey, dans le département de la Marne, à quatre kilomètres au sud-ouest de Sézanne. La ZNIEFF regroupe la partie départementale du Bois Guillaume (propriété du Conseil Général de la Marne) et une petite zone au sud-est de celui-ci qui présente une végétation de landes (pâtis) et de mares.

Le principal peuplement forestier du Bois Guillaume est la chênaie sessiliflore des sols acides, relativement rare dans cette région : elle se présente sous forme de taillis sous futaie avec le chêne sessile dominant largement une strate arborée (constituée par quelques hêtres, châtaigniers, charmes et tilleuls à petites feuilles) et une strate herbacée acidiphile où l'on peut observer la canche flexueuse, le muguet, la tormentille, la germandrée scorodoine, la raiponce bleue (endémique médioeuropéenne, proche de sa limite de répartition vers l'ouest), etc. Quelques plantations de pins sylvestres, d'épicéas et de sapins de Douglas sont disséminées çà et là.

Les pâtis de Vindey abritent une végétation très particulière, la lande mésophile, qui s'est mise en place à la suite des pratiques pastorales (clairières ouvertes pour le pâturage) abandonnées depuis. Celle-ci, installée à l'extrémité sud-est de la ZNIEFF, est de type Calluno-Genistion et renferme de nombreuses espèces des climats océaniques adaptées aux sols très acides du site (callune vulgaire, genêt des teinturiers, genévrier commun, molinie bleue, millepertuis élégant, épervière en ombelle, laîche pâle, etc.). Des résineux (essentiellement pins sylvestres introduits au début du vingtième siècle) accélèrent le processus de recolonisation forestière.

Dans les mares existant sur la lande se sont développés divers groupements aquatiques se rattachant notamment aux groupements du Nanocyperion, du Potamion et du Littorellion.

Certaines espèces rares se rencontrent sur le territoire de la ZNIEFF : deux sont protégées en France, l'alisma à feuilles de graminées (non revu depuis 1980, douteux) et la gratiole officinale, une est protégée au niveau régional, le flûteau fausse-renoncule. Les deux premières font également partie de la liste rouge des végétaux de Champagne-Ardenne, de même que l'utriculaire vulgaire, plante carnivore représentée au niveau des petites mares oligotrophes et le scirpe à nombreuses tiges, en limite d'aire de répartition.

La ZNIEFF accueille une faune diversifiée mais quantitativement peu importante du fait de la structure végétale (taillis sous futaie relativement clair) et de la fréquentation humaine et motorisée.

Elle renferme une population avienne essentiellement forestière, avec divers rapaces (bondrée apivore, autour des palombes, buse, chouette hulotte, hibou moyen-duc), des grives (draine, musicienne), le pic vert, etc.

Le triton crêté se rencontre aux niveau des mares : protégé sur tout le territoire national, il est inscrit aux annexes II et IV de la directive Habitats, à l'annexe II de la convention de Berne, il figure dans le livre rouge de la faune menacée en France (catégorie vulnérable) et sur la liste rouge régionale.

La ZNIEFF a été proposée dans le cadre de la directive Habitats (site n°23 : landes et mares de Sézanne et de Vindey). Une étude préalable à la mise en oeuvre d'une gestion écologique et sylvicole du Bois Guillaume a été effectuée par le Conservatoire du Patrimoine Naturel de Champagne-Ardenne en 1994 et a mis en lumière les menaces pesant sur le site : fermeture rapide des landes, fréquentation humaine relativement importante avec de nombreuses nuisances (moto et 4X4 tout terrain, dépôts ponctuels d'ordures, etc.). La zone est néanmoins encore en bon état.

Commentaires sur la délimitation

Les limites sont celles de la végétation la plus riche et la plus représentative.