Logos SINP

ZNIEFF 210000725
BOIS ET PELOUSES DES COTEAUX DE TINCOURT

(n° régional : 00000151)

Commentaires généraux

La ZNIEFF des coteaux de Tincourt est située au nord-ouest de la ville d'Epernay, dans le Parc naturel régional de la Montagne de Reims. Elle occupe la moitié supérieure d'une pente escarpée et exposée sud, surplombant la vallée de la Marne d'environ 150 mètres. La végétation est constituée en grande partie par une forêt claire rappelant la chênaie pubescente et la hêtraie sèche, types forestiers rares dans le département de la Marne. Les essences forestières sont constituées par l'alisier de Fontainebleau, endémique ouest-européenne, très rare en France où il est protégé, le chêne sessile, le chêne pubescent, l'alisier torminal, le cormier, le frêne, l'érable champêtre, le robinier faux-acacia et le merisier. Deux orchidées protégées au niveau régional s'y rencontrent : le céphalanthère rouge et le céphalanthère à feuilles en épée. Au niveau des lisières ou à la faveur de trouées dans la végétation forestière, le tapis herbacé s'enrichi en espèces subméditerranéennes ou médioeuropéennes avec notamment le sceau de Salomon odorant, le grémil pourpre-bleu, le dompte-venin officinal, le réglisse sauvage, la coronille bigarée, la gesse sauvage, la grande gesse, la fétuque hétérophylle, la mélittis à feuilles de mélisse, etc. Certaines petites pelouses subsistent encore çà et là. Plusieurs orchidées s'y remarquent : orchis bouc, orchis pourpre, épipactis brun-rougeâtre, platanthère des montagnes et platanthère à deux feuilles. Elles sont accompagnées par une végétation caractéristique des pelouses avec la chlorette perfoliée, le lotier à gousses carrées , le brachypode penné, la phalangère rameuse, la brunelle à grandes fleurs, le séséli des montagnes, l'anémone pulsatille, le genêt des teinturiers, le polygale vulgaire, l'orobanche du gaillet, la petite sanguisorbe, la carline vulgaire, etc. Deux petites mares se remarquent dans la partie sud-ouest de la zone : elles sont situées sur une contre-pente créée à la faveur d'un glissement de terrain. On y trouve de nombreuses espèces hygrophiles telles que le typhe à feuilles étroites, le roseau, l'oenanthe aquatique, l'épilobe hirsute, la renouée amphibie et le rubanier rameux. Le site convient à l'alimentation, la nidification ou au repos de nombreuses espèces d'oiseaux, notamment de divers passereaux (bruant jaune, pouillott fitis, pouillot véloce, grimpereau des jardins, pipit des arbres, troglodyte mignon, etc.). Le lézard des souches fréquente le site : protégé sur tout le territoire national depuis 1993, il est également inscrit à l'annexe IV de la directive Habitats, à l'annexe II de la convention de Berne, dans le livre rouge de la faune menacée en France et sur la liste rouge de Champagne-Ardenne.

La partie ouest de la ZNIEFF a subi de nombreux défrichements pour plantation de vignoble suite au remembrement. Le périmètre initial a été néanmoins conservé (présence d'une flore intéressantes sur les petits talus). Elle est également menacée par les plantations de résineux (boisements), par la densification du couvert forestier et le dynamisme naturel (pelouses et lisières)

Commentaires sur la délimitation

Les limites corespondent à celles des milieux les plus riches du coteau exposé au sud au dessus du village de Tincourt.