Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210000744
RIEZE DE LA SOURCE DU RUISSEAU DU GLAND A REGNIOWEZ

(n° régional : 01650004)

Commentaires généraux

La ZNIEFF de la rièze de la source du Gland (ou marais de Louvière) est située en aval des sources du même nom, au sud-ouest de la commune de Regniowez, dans le département des Ardennes. Elle est contiguë à la ZNIEFF du Bois des Hingues qui présente les mêmes caractéristiques. Elle fait partie de la vaste ZNIEFF II des rièzes de Rocroi-Regniowez et zones environnantes.

Les conditions écologiques particulières du lieu (sol acide, sources, climat froid et humide) permettent le développement d'une végétation particulière constituée par une mosaïque de milieux rares : tourbières et moliniaies acides, prairies humides à Juncus acutiforus, landes à Erica tetralix. Les boisements sont représentés par la chênaie pédonculée à molinie qui domine, la forêt marécageuse sur tourbe (proche de l'Alnion glutinosae), la boulaie pubescente à molinie et la saulaie linéaire de bord du ruisseau. Des pâturages et des prairies de fauche s'y rencontrent également. De nombreuses espèces végétales rares ou/et protégées sont présentes sur le site : deux bénéficient d'une protection nationale, le dryoptéris à crêtes (une des plus belles stations du nord-est de la France) et le rossolis à feuilles rondes et trois sont protégées au niveau régional, la linaigrette vaginée (espèce arctique très rare en plaine), l'orchis des sphaignes (microendémique du nord-ouest de l'Europe, présente en France uniquement dans le nord des Ardennes) et le saule rampant. Ces deux derniers sont inscrits sur la liste rouge des végétaux menacés de Champagne-Ardenne, de même que le comaret, le ményanthe trèfle d'eau, l'arnica des montagnes, la prêle des bois, la bruyère à quatre angles et le carvi verticillé. Le site est particulièrement intéressant pour son importante population de Dryopteris cristata (plusieurs centaines de pieds). La présence de Dryopteris carthusiana mêlé à la population a favorisé l'apparition du rare hybride entre ces deux fougères, Dryopteris x uliginosa déterminé en 1996 par M. Bizot.

Les libellules sont très diversifiées et renferment des espèces rares inscrites sur la liste rouge régionale des Odonates : la grande aeschne, le sympétrum noir, le sympétrum jaune d'or, le cordulégastre annelé et la cordulie à deux taches (grande libellule spectaculaire) fréquentent la rièze.

De nombreuses fauvettes aquatiques peuvent également s'y observer, favorisées par la présence d'une haute strate herbacée hygrophile mais non inondée (rousserolle effarvatte, rousserolle verderolle, phragmite des joncs). Le site est par ailleurs connu comme étant un dortoir important à hirondelles.

Une partie de la rièze, la Louvière, bénéficie d'un arrêté préfectoral de protection de biotope d'une superficie de près de 7 hectares. La ZNIEFF a été proposée dans le cadre de la directive Habitats (site n° 25 : rièzes du plateau de Rocroi), elle fait aussi partie du site ZICO CA 01 (plateau ardennais) de la directive Oiseaux. Le site est encore en bon état, mais très menacée par la dynamique forestière (colonisation rapide du milieu par le bouleaux).

Commentaires sur la délimitation

Les limites correspondent en partie aux sommières forestières délimitant les secteurs majeurs, à la départementale D.32 (au sud-est de la ZNIEFF) et aux limites naturelles des milieux marécageux acides pour la limite nord-est de la zone.