Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210002014
ESCARPEMENTS, FORT DE CHARLEMONT ET FORT CONDE A GIVET

(n° régional : 01960002)

Commentaires généraux

La ZNIEFF de type I de la falaise et du Fort de Charlemont est incluse dans la vaste ZNIEFF II de la pointe de Givet située à l'extrémité septentrionale du département des Ardennes, dans la région naturelle de la Calestienne. Elle comprend une série de pentes raides escarpements quelques fois entaillés par d'anciennes carrières) surplombant la Meuse, un plateau occupé par le Fort de Charlemont et des escarpements exposés au nord (ancien Fort Condé). Une petite extension a été faite pour englober un éperon rocheux à flore exceptionnelle malgré sa taille réduite (replats à orpins, escarpements à armoise blanche et hélianthème jaune très abondants, fissures à fougères diverses).

La végétation de la ZNIEFF est constituée de différents types de pelouses calcicoles représentatives des groupements sur le calcaire de Givet, de buxaies et de bois thermophiles. On y distingue les types suivants : des pelouses intermédiaires peu recouvrantes du Seslerio-Xerobromion et du Festucions pallentis, un groupement relevant de l'Alysso-Sedion, au niveau des replats rocheux à sols squelettiques, riche en orpins et plantes annuelles, un groupement saxicole (avec capillaire, cétérach, rue de murailles) au niveau des falaises et une buxaie subméditerranéenne (dominée par des fourrés très serrés de buis accompagnés par de nombreux arbustes) trouée de nombreuses clairières rocheuses, ainsi que des boisements thermophiles. Cette végétation thermoxérophile calcicole constitue le meilleur exemple régional de ce type. On y retrouve un lot important d'espèces végétales subméditerranéennes, avec de nombreuses espèces rares, protégées ou en limite d'aire. Quatre espèces bénéficient d'une protection régionale : la phalangère à fleurs de lis, l'aster linosyris (dont l'aire en France est très discontinue), l'armoise blanche et l'hutchinsie des pierres, ces deux dernières étant en limite d'aire septentrionale et très éloignées de leurs stations bourguignonnes ou haut-marnaises. Elles sont toutes inscrites sur la liste des végétaux de Champagne-Ardenne, de même que l'hélianthème des Apennins, une orchidée, l'orchis grenouille (au niveau de la pelouse du Fort Condé), la laîche humble, la luzerne naine et la fétuque des rochers (espèce d'origine centreuropéenne en limite d'aire de répartition).

L'intérêt faunistique est important, la zone hébergeant une bonne diversité d'oiseaux et de mammifères : le Fort Condé constitue un important site d'hivernage pour le vespertilion à moustaches, le vespertilion de Daubenton, la sérotine commune et le vespertilion à oreilles échancrées. Ce dernier est en régression en France, il figure à l'annexe II de la convention de Berne, aux annexes II et IV de la directive Habitats, dans le livre rouge de la faune menacée en France (catégorie "vulnérable") et, avec les trois autres chauves-souris, sur la liste rouge des mammifères de Champagne-Ardenne.

L'intérêt de la ZNIEFF est également géologique : stratotype du Givétien visible au niveau de la falaise de Charlemont et présence, à l'intérieur du Fort Condé, d'un magnifique bioherme de "marbre rouge dit des Flandres". Les fossiles sont particulièrement abondants.

La zone bénéficie de plusieurs types de protection : un Arrêté de Protection de Biotope a été pris sur une partie du site (7 hectares) le 16/07/90, il fait partie des sites classés selon la loi de 1930 et la falaise entre dans le périmètre de la Réserve naturelle de la pointe de Givet (en cours d'officialisation). Il a été proposé, en compagnie de 7 autres ZNIEFF, dans le cadre de la directive Habitats (Pelouses, rochers et buxaie de la pointe de Givet). Le site semble en bon état : une partie n'est pas accessible (propriété privée de l'armée), certains secteurs (Fort Condé) souffrent de la fréquentation humaine (moto-cross, piétinements, pratique des feux).

Commentaires sur la délimitation

Les contours de la ZNIEFF suivent les limites naturelles de la zone la plus riche.