Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210009343
ETANGS DE LA FERMIERE ET DU GLAND A BEAULIEU ET SIGNY-LE-PETIT

(n° régional : 01650006)

Commentaires généraux

L'étang de la Fermière s'étend au nord-ouest de la commune de Beaulieu, à proximité de la Forêt de Signy-le-Petit. La ZNIEFF qui lui correspond a été étendue à l'étang du Gland situé en continuité avec le précédent. Les deux étangs ont une superficie de 15 hectares pour le premier et de 22 hectares pour le second. Cette ZNIEFF I fait partie de la vaste ZNIEFF II des rièzes de Rocroi-Regniowez et zones environnantes.

Les conditions écologiques particulières du lieu (sol acide, sources, climat froid et humide) permettent le développement d'une végétation particulière : ces étangs, à eaux oligotrophes sont très intéressants par la ceinture végétale qui colonise leur pourtour. Elle est constituée par une mosaïque de groupements de petite taille : peuplement pionnier à Eleocharis palustris, végétation semi-immergée oligotrophe à Potamogeton polygonifolius, communauté amphibie vivace à Littorella uniflora, cariçaie rarement exondée à Carex rostrata et Carex vesicaria, prairie subatlantique à Juncus acutiflorus, colonisée par des populations clairsemées de sphaignes, prairie linéaire à Nardus stricta située sur la berge nord de l'étang de la Fermière, alternant avec un groupement à Deschampsia flexuosa et une prairie humide à Molinia caerulea lorsque le talus s'estompe (ces groupements sont pâturés).

Les boisements riverains sont constitués par une boulaie pubescente ouverte sur tourbe, une chênaie pédonculée-boulaie acidiphile à Deschampsia flexuosa, une saulaie et une forêt de bordure du ruisseau du Gland.

Parmi les espèces végétales rares on peut observer la linaigrette vaginée, protégée au niveau régional et quatre autres espèces inscrites sur la liste rouge des végétaux de Champagne-Ardenne : le comaret, le carvi verticillé, le ményanthe trèfle d'eau et la littorelle à une fleur.

Les libellules sont bien diversifiées et renferment trois espèces rares liées aux végétaux et au microclimat particulier du site : la grande aeschne, le sympétrum noir et une grande espèce spectaculaire, la cordulie à deux taches.

La vipère péliade, le lézard vivipare, ainsi que certains batraciens (salamandres, tritons, crapauds et grenouilles) sont attirés par les pièces d'eau qui constituent également un remarquable site de frayère pour certains poissons.

Les oiseaux, sédentaires ou migrateurs trouvent ici un endroit très favorable à leur alimentation ou à leur nidification, notamment le cincle plongeur (ou merle d'eau, inscrit sur la liste rouge régionale des oiseaux menacés) et la grive litorne.

La ZNIEFF est en bon état général de conservation.

Commentaires sur la délimitation

La délimitation correspond aux limites de la zone marécageuse contenant les milieux les plus riches de ce petit secteur.