Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210009369
BOIS DES BATIS DE PUILSIEUX ET BOIS DES RONCES A MAILLY-CHAMPAGNE

(n° régional : 04950006)

Commentaires généraux

La ZNIEFF des bois des Bâtis de Puisieulx et des Ronces est située entre les villages de Mailly-Champagne et de Louvois, dans le Parc Naturel Régional de la Montagne de Reims. Essentiellement forestière, elle fait partie de la grande ZNIEFF de type II du massif boisé de la Montagne de Reims : on y rencontre les principaux type forestiers du secteur, mais aussi certaines pelouses et lisières forestières thermophiles bien caractérisées.

Sur les pentes les plus escarpées et bien exposées se développe la hêtraie calcicole thermophile, avec une strate arborescente composée par le hêtre, le chêne pubescent, l'alisier blanc et l'alisier torminal. La strate arbustive renferme de nombreuses espèces calcicoles (viorne lantane, rosier pimprenelle, cornouiller sanguin, chèvrefeuille camerisier, troène, etc.) et la strate herbacée est bien développée et comprend notamment la laîche des montagnes, la laîche glauque, la mélitte à feuiles de mélisse, l'hellébore fétide... Dans certains secteurs, notamment le long des chemins, la lisière thermophile est bien développée : on y remarque le cytise couché (inscrit sur la liste rouge des végétaux menacés de Champagne-Ardenne), la phalangère rameuse, l'inule à feuilles de saule, le rosier très épineux, le genêt pileux, le genêt des teinturiers, la marjolaine, le solidage verge d'or, etc. Certaines pelouses se maintiennent dans les clairières forestières : on peut y observer le gaillet de Fleurot (endémique franco-britannique figurant dans la liste des espèces prioritaires du livre rouge de la flore menacée en France), la coronille naine, la gentiane germanique, la chlorette perfoliée, le thésion couché, la raiponce globuleuse, l'anémone pulsatille, certaines orchidées (orchis mâle, orchis pourpre, orchis moucheron), etc.

Sur les pentes au conditions thermophiles moins marquées apparaissent la chênaie-charmaie et la hêtraie neutrophile : le chêne sessile, le charme ou le hêtre dominent une strate arborescente qui comprend également le merisier, le frêne, le noisetier, les érables champêtre et sycomore, etc .Dans le tapis herbacé se remarquent l'aspérule odorante, le lamier jaune, le millet diffus, la fétuque hétérophylle, l'ornithogale des Pyrénées, la gesse des montagnes, la parisette, le lierre, le brachypode des bois, la laîche des bois... Ponctuellement se rencontrent, dans les vallons humides, l'aulnaie-frênaie à groseillier rouge... Localement, dans le Bois des Ronces (taillis de charme en fond de vallon, sur craie) se remarque une station à asaret d'Europe (très bien repésenté dans cette petite zone et protégé dans le département de la Marne).

Le plateau est le domaine de la hêtraie-chênaie acidicline caractérisée par le sorbier des oiseleurs, le néflier, le houx, la myrtille, la callune, le maianthème à deux feuilles, le houx, la gesse des montagnes, la luzule poilue, la luzule de Forster et la luzule multiflore. Très localement, à la faveur de conditions plus hydromorphes, cette dernière est remplacée la chênaie pédonculée-boulaie très clairiérée avec une strate herbacée envahie par la molinie bleue et la fougère aigle.

La ZNIEFF est dans un bon état de conservation.

Commentaires sur la délimitation

La délimitation de la ZNIEFF est en grande partie fonction des limites naturelles du secteur boisé le plus intéressant, la limite ouest étant constiruée par la route départementale et la limite sud-ouest s'arrêtant aux contours du bois.