Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210009516
MARAIS DE LA COMBE DU NEBROT A VIVEY

(n° régional : 05020008)

Commentaires généraux

La ZNIEFF de la combe du Nébrot occupe un vallon encaissé et orienté au nord. Les versants de la combe sont boisés et portent notamment une hêtraie sèche caractéristique du plateau d'Auberive, avec une orchidée, Epipactis leptochila, assez rare pour le département. Un petit marais intraforestier, divisé en trois parties, occupe le fond et les bas de versants d'une combe ouverte au nord, il a été altéré par les plantations et les drainages (il a été dégradé et assèché dans sa partie centrale et sa partie aval). C'est un marais moyennement tufeux, à encroutements peu marqués. Le marais amont est mouillé, avec dominance de la schoenaie sous différentes formes : schoenaie type à choin noirâtre, schoenaie rase à choin ferrugineux, jonçaie-schoenaie à swertie perenne ; de belles lisières à Aconit et fougère aigle s'y développent ; la moliniaie de bordure est fragmentaire. Le marais central est très embroussaillé, de type magnocariçaie, planté en aulnes. Le marais aval est plus sec, à moliniaie dominante : moliniaie à flore diversifiée, broussailles à épine-vinette sous les pins et les épicéas, quelques noyaux de schoenaie et de cariçaie à Carex rostrata. On note la présence de 3 espèces protégées , le choin ferrugineux (protection nationale), la swertie perenne et l'aconit napel (protection régionale).

L'entomofaune montre la même particularité biogéographique montagnarde qu'une partie de la flore, avec l'agrion de Mercure, libellule protégée en France et en Europe (convention de Berne), inscrite sur les listes rouges française et régionale, présente dans l'annexe II de la directive Habitats, les cordulégastres annelé et bidenté, d'origine montagnarde, inscrits sur la liste rouge des insectes de Champagne-Ardenne.

Le site, altéré par les plantations il y a 35 ans, est resté cependant en bon état en amont, en liaison avec l'abondance des sources et dépôts de tuf, les aulnes et les épicéas ne survivant qu'en périphérie. Une gestion serait indispensable pour conserver les secteurs les plus intéressants des autres partie du site, gestion difficile à envisager puisque le marais est en propriété privée. Il fait partie de la grande ZNIEFF de type II du massif forestier d'Auberive est et sud.

Commentaires sur la délimitation

Les limites de la ZNIEFF suivent les contours du secteur le plus riche du vallon.