Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210009875
FORET DOMANIALE DE BELVAL, BOIS ET MARDELLES DE SAINT-PIERREMONT

(n° régional : 00000388)

Commentaires généraux

La ZNIEFF regroupant les bois de l'Excommunière, de Culée Brisette et du Grand Dieulet (Forêt Domaniale de Belval) ainsi que le bois et les mares de Saint-Pierremont se situe entre les communes de la Besace, la Berlière, Saint-Pierremont et Yoncq dans le département des Ardennes (région naturelle des Crêtes préardennaises).

Les deux types forestiers dominants sont la chênaie-charmaie mésotrophe et la chênaie acidiphile aux arbres âgés, avec un taillis bien développé. La strate arborescente comprend le chêne sessile, le chêne pédonculé, le merisier, le hêtre, le bouleau verruqueux et le charme. La flore est riche et diversifiée et comprend la petite pyrole (inscrite sur la liste rouge des végétaux de Champagne-Ardenne), le millepertuis élégant, le maïanthème à deux feuilles, la laîche à pilules et de nombreuses fougères (fougère femelle, polystic dilaté, etc.). Les talus et le chemins forestiers recèlent deux espèces protégées, l'une au niveau national, la campanule cervicaire (médioeuropéenne rare en France) et la seconde au niveau régional, le lycopode en massue (seule station connue en dehors de l'Ardenne primaire), tous les deux étant inscrits sur la liste rouge régionale.

L'aulnaie et l'aulnaie-frênaie ont colonisé les fonds de vallons : on peut y observer diverses laîches (laîche maigre, laîche espacée, laîche pendante, laîche allongée, etc.), le scirpe des bois et au niveau des nombreuses sources, la cardamine amère, la dorine à feuilles opposées et la dorine à feuilles alternes .

L'intérêt de la ZNIEFF est également dû à la présence de mares souvent colonisées par les lentilles d'eau (lentille à trois lobes et petite lentille d'eau) ; l'une d'elles est totalement recouverte de sphaignes (phénomène rare en dehors de l'Ardenne primaire) sur une quarantaine de cm de profondeur.

Le massif forestier est parcouru par tout un réseau de ruisseaux et de ruisselets temporaires collectant les eaux de surface (d'octobre à juin suivant les précipitations). Leur entomofaune est particulièrement remarquable : elle recèle un éphémère rare en Europe, lié au ruisseaux argileux plus ou moins temporaires, Metreletus bolcanicus, ainsi qu'une phrygane, Oligostomis reticulata, en danger d'extinction dans plusieurs pays européens (Allemagne, Belgique, Pays-Bas) et un névroptère assez peu fréquent, l'hémérobe aquatique. C'est de plus une zone de frayère pour la lotte de rivière. Les Odonates sont également bien représentés avec une population de demoiselles particulièrement bien diversifiée (agrion jouvencelle, agrion élégant, agrion à larges pattes, petite nymphe au corps de feu, leste fiancé, caloptéryx éclatant, caloptéryx vierge, etc.) et certaines libellules telles que l'anax empereur, la cordulie bronzée, la libellule déprimée, la libellule à quatre taches et l'orthétrum réticulé. Les sauterelles et criquets possèdent deux espèces rares inscrites sur la liste des Orthoptères de Champagne-Ardenne, le conocéphale des roseaux et le criquet ensanglanté, ainsi que d'autres plus communs, comme par exemple le conocéphale bigarré, la decticelle bariolée, la decticelle cendrée, le criquet des clairières, le criquet des pâtures, etc. Une douzaine d'espèces de papillons de jour a été répertoriée, dont le damier de la succise protégé en France (depuis 1993) et en Europe (annexes II de la directive Habitats et de la convention de Berne), inscrit dans le livre rouge de la faune menacée en France (catégorie "en danger d'extinction"). Il figure également, avec le petit collier argenté, sur la liste rouge régionale des Lépidoptères.

Le site abrite une des plus belles populations de salamandre tachetée des Ardennes : protégée au niveau national, elle est inscrite sur la liste rouge des amphibiens de Champagne-Ardenne. La forêt est fréquentée par de nombreuses espèces d'oiseaux, notamment certains pics (pic noir, pic mar inscrit sur la liste rouge régionale en tant que nicheur rare), rapaces (zone de chasse de l'autour des palombes, épervier d'Europe) et passereaux forestiers (pouillot siffleur, grosbec casse noyaux, etc.). Le putois et le muscardin sont également présents sur le site.

La ZNIEFF est dans un bon état général de conservation, mais elle est menacée par le drainage et les enrésinements.

Commentaires sur la délimitation

La délimitation de la ZNIEFF est fonction des limites naturelles des boisements les plus riches en faune et en flore.