Logos SINP

ZNIEFF 210013036
GRAVIERES ET MILIEUX ENVIRONNANTS ENTRE LE CHEMIN DE NORROIS ET LA PIÈCE D'ISLE À CLOYES ET MATIGNICOURT

(n° régional : 00000399)

Commentaires généraux

Cette ZNIEFF de type I se situe dans la plaine du Perthois et concerne les milieux naturels situés au sud du château de Goncourt (entre le Chemin de Norrois, les Vignottes et les Grands Chicherons) et au nord-ouest de la commune de Cloyes-sur-Marne (gravières et milieux environnants du Mal Tourné, de la Botte et de la Pièce d'Isle). La première délimitation de la ZNIEFF était située plus à l'ouest qu'aujourd'hui et comprenait uniquement la gravière de la Ferlongue à Luxémont-et-Villotte, qui ne fait désormais plus partie de la ZNIEFF ainsi constituée. C'est un vaste ensemble de gravières plus ou moins anciennes, certaines étant en cours d'exploitation, d'autres ayant été abandonnées récemment ou étant en cours de rebouchage. Outre les gravières, la zone comporte des cultures, des friches (groupement de l'Artemisietea), des saulaies à saule blanc ponctuelles et au niveau des plans d'eau, une végétation amphibie des rives exondées à chanvre d'eau et renoncule scélérate et des groupements semi-immergés à myriophylles, petits potamots, grande naïade et petite naïade. Cette dernière est inscrite sur la liste rouge des végétaux de Champagne-Ardenne.

La faune recèle des richesses exceptionnelles, notamment dans le domaine ornithologique. En effet sur les 111 espèces d'oiseaux qui fréquentent le site, 52 espèces y nichent dont douze inscrites sur les listes rouges nationale et/ou régionale comme par exemple la sterne pierregarin qui recherche pour nicher des sites caillouteux, le fuligule morillon, le faucon hobereau et le hibou des marais (nicheurs très rares), le petit gravelot, l'hirondelle des rivages, le vanneau huppé (nicheurs rares), le phragmite des joncs, le tarier pâtre, etc. De nombreux canards y font halte lors de leur migration, on peut ainsi observer le canard siffleur, le canard chipeau, le canard colvert, le canard pilet, le canard souchet, la sarcelle d'été, la sarcelle d'hiver, le garrot à oeil d'or et de façon occasionnelle le canard mandarin et le canard à front blanc. On remarque également de nombreux limicoles attirés par les vases et les graviers exondés : des bécasseaux (minute, cocorli, variable, etc.), des chevaliers (arlequin, gambette, aboyeur, culblanc, sylvain, guignette), etc. Des rapaces survolent souvent le site à la recherche de nourriture (busard des roseaux, busard Saint-Martin et busard cendré, faucon crécerelle et faucon émerillon, épervier d'Europe, balbuzard pêcheur, milan noir, etc.). Les mouettes (mouette rieuse, mouette pygmée, mouette mélanocéphale) et goélands (goéland cendré, goéland brun, goéland argenté, goéland leucophée) sont des hôtes réguliers du site. Les petits passereaux sont également bien représentés (martin-pêcheur, pie-grièche écorcheur, diverses bergeronnettes, rousserolles, etc.).

Le site abrite également plusieurs espèces de batraciens, dont l'une des trois stations du Perthois de crapaud calamite, inscrit sur la liste rouge des amphibiens de Champagne-Ardenne.

Le site, en bon état de conservation, est menacé à moyen terme comme tous ces milieux fugaces.

Commentaires sur la délimitation

Autre : limite communale et chemins d'exploitation.