Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210013049
ANCIENNES CARRIERES ENTRE BOSSANCOURT, ECLANCE ET ARSONVAL

(n° régional : 00000412)

Commentaires généraux

La ZNIEFF dite des anciennes carrières souterraines, située entre Bossancourt, Eclance et Arsonval, au sud-est du département de l'Aube, d'une superficie de 335 hectares, se localise sur le plateau calcaire et les versants surplombant la vallée de l'Aube, ainsi qu'au niveau de plusieurs petits vallons. Dans la partie haute du village de Bossancourt et à l'extrême nord-ouest de la commune d'Arsonval, le sol est truffé de carrières souterraines (dont certaines communiquent entre elles) ou de carrières à ciel ouvert. Exploitées depuis le dix-huitième siècle pour l'exploitation de la pierre de taille calcaire, elles sont aujourd'hui abandonnées. Elles constituent un important réseau de galeries inclus dans le périmètre de la ZNIEFF qui a été créée en grande partie pour la population importante de chauve-souris qu'elle abrite.

La végétation est constituée essentiellement par des forêts feuillues ou résineuses, des broussailles, des pelouses calcaires, des déblais boisés des anciennes carrières et des cultures. Les boisements sont variés : chênaie-hêtraie-charmaie sur le plateau (avec le sorbier des oiseleurs, l'érable sycomore, l'érable plane et l'érable champêtre), chênaie thermophile (à alisier blanc, cormier, mélitte à feuilles de mélisse et laîche de Haller) sur les versants bien exposés et boisements secondaires de recolonisation (= autres bois décidus du code CORINE biotopes) à chêne sessile, hêtre, alisier blanc en mélange avec des pins noirs et des pins sylvestres.

Les pelouses, en mosaïque avec les fruticées, subsistent au niveau de petits éboulis, dans les pinèdes discontinues, les chênaies de recolonisation : on y rencontre de nombreuses espèces caractéristiques avec le peucédan herbe-aux-cerfs, la germandrée feuilles de chêne, la globulaire, le lin à feuilles ténues, la polygale du calcaire, l'hélianthème jaune, des orchidées diverses (orchis mâle, orchis pourpre), etc. Les arbustes comprennent le cerisier de Sainte-lucie, le genévrier, la viorne lantane, la lauréole, le chèvrefeuille à balais...

Une espèce présente dans la ZNIEFF est inscrite sur la liste rouge des végétaux de Champagne-Ardenne : il s'agit du cynoglosse d'Allemagne.

Mais le principal intérêt du site concerne les dix espèces de chiroptères présentes sur le site lors de leur hibernation. Protégées en France depuis 1981, inscrites à l'annexe II de la convention de Berne, six sont mentionnées à l'annexe II de la directive Habitats et font partie du livre rouge de la faune menacée en France (catégorie vulnérable). La population chiroptérologique est constituée du grand rhinolophe, du petit rhinolophe, du vespertilion à oreilles échancrées, du grand murin, du vespertilion de Bechstein (annexe II de la directive Habitats), du vespertilion à moustaches, du vespertilion de Natterer, de l'oreillard et du vespertilion de Daubenton (annexe IV de la directive Habitats), ces deux derniers fréquentant les sites de façon plus occasionnelle. Les carrières d'Arsonval et de Bossancourt constituent un site exceptionnel par la diversité des espèces, leur degré de rareté et le nombre d'individus : c'est le plus important gîte d'hibernation du petit rhinolophe actuellement connu dans la moitié nord de la France, l'une des sept plus importantes colonies d'hibernation du grand rhinolophe pour la moitié nord du pays. De plus, le site a été et est redevenu un gîte de mise-bas pour ce dernier.

Située dans le parc naturel Régional de la Forêt d'Orient, la ZNIEFF a été proposée comme site à inclure dans le futur réseau Natura 2000. Une partie de celle-ci est protégée par un Arrêté préfectoral de Protection de Biotope pris le 10/07/97 sur près de 170 hectares à Bossancourt, Dolancourt et Arsonval.

Une convention de gestion a été établie avec le Conservatoire du Patrimoine Naturel de Champagne-Ardenne : dans un premier temps des grilles de protection ont été posées à l'entrée de certaines galeries afin d'assurer la tranquillité des sites d'hibernation. D'autres opérations ont également été décidées, comme par exemple l'enlèvement des dépôts d'ordures, la consolidation de certaines galeries, le dégagement de certaines entrées, etc.

Commentaires sur la délimitation

La délimitation de la ZNIEFF suit le bas du coteau pour la limite sud (limite inférieure) et les contours naturels des milieux les plus riches pour le reste.