Logos SINP

ZNIEFF 210014784
BOIS DE LA CHARMOISE, DES BATIS ET FORET COMMUNALE A VERZENAY, VERZY ET PRUNAY

(n° régional : 04950007)

Commentaires généraux

La ZNIEFF des bois de la Charmoise et des Bâtis occupe un plateau et une partie de ses pentes au sud des villages de Verzenay et de Verzy. Elle a été légèrement agrandie en 2000 vers l'est pour prendre en compte la mare du parking des pins qui possède une fougère protégée au niveau régional, le thélyptéris des marais (également inscrit sur la liste rouge des végétaux menacés de Champagne-Ardenne).

Les types forestiers représentés sont surtout :

- la chênaie sessiliflore acide et la pinède claire acidiphile de substitution sur le plateau (où se remarque la pyrole intermédiaire, protégée au niveau régional et uniquement connue en Champagne-Ardenne dans deux stations qui sont les seules de toute la plaine française). La strate herbacée est dominée par la molinie bleue, la danthonie décombente et l'agrostis des chiens. On y remarque aussi la raiponce noire, endémique médioeuropéenne, située non loin de sa limite d'aire de répartition (à l'ouest de la Montagne de Reims), la luzule des bois, la myrtille, le muguet.

- la chênaie-charmaie neutrophile sur les versants, avec la mélique penchée, l'anémone des bois, le lierre, le lamier jaune, la petite pervenche...

- l'aulnaie-frênaie à laîche allongée et laîche pendante (et ponctuellement l'aulnaie à blechnie en épi) dans les zones marécageuses.

Les arbres rencontrés sont le chêne pédonculé, le chêne sessile, le merisier, le hêtre, le bouleau verruqueux, l'aulne glutineux, le pin sylvestre et le frêne.

Cette zone forestière est d'une grande diversité écologique, car elle est associée à des mares (correspondant certainement à d'anciens trous d'exploitation de la meulière) et à des milieux relictuels de landes à callune dans les clairières et le long des chemins limono-sableux. Cette végétation de type atlantique, devenue très rare dans le département de la Marne, renferme de nombreuses espèces et notamment la myrtille, la pédiculaire des bois, la callune fausse bruyère, le rosier très épineux, la petite scutellaire, le millepertuis couché (ce dernier le long des chemins fangeux en compagnie du scrirpe sétacé). Sur les bords des mares se remarquent le jonc couché et le rubanier nain, protégé en Champagne-Ardenne et inscrit sur la liste rouge régionale. Ponctuellement, sur placage de sphaignes, on peut observer une petite plante carnivore, la drosère à feuilles rondes (protégée en France), espèce caractéristique des tourbières acides.

La ZNIEFF est fréquentée par divers papillons (citron, petit sylvain, demi-deuil, myrtil, tristan, procris, céphale), criquets (criquet des clairières, criquet mélodieux, criquet des pâtures...) et sauterelles (decticelle cendrée, grande sauterelle verte).

Les amphibiens sont bien représentés avec dix espèces répertoriées : des grenouilles (grenouille verte, grenouille rousse et grenouille agile, proche de sa limite septentrionale de répartition), des crapauds et des tritons (triton ponctué, triton palmé et triton alpestre, inscrit à l'annexe III de la convention de Berne). Trois espèces font partie de la liste rouge régionale : la salamandre tachetée, le triton crêté et le sonneur à ventre jaune (ces deux derniers étant inscrits à l'annexe II de la convention de Berne, aux annexes II et IV de la directive Habitats et dans le livre rouge de la faune menacée en France, catégorie "vulnérable").

La faune avienne, bien que ne recelant pas de rareté est bien diversifiée : on peut y observer la buse variable, la grive draine, le pic vert, la mésange huppée, ainsi que le pigeon ramier, le pouillot véloce, le geai des chênes, le troglodyte mignon, le bouvreuil pivoine, le grimpereau des jardins, etc. Malheureusement, l'inventaire avifaunistique entrepris en 2000 n'a pu être réalisé sur la totalité de la surface à prospecter, certains secteurs étant devenus inaccessibles depuis la tempête du 26/12/99.

Le site est fréquenté par les grands mammifères (sangliers et chevreuils) et certains carnivores (martre, renard, blaireau et chat sauvage, inscrit à l'annexe II de la convention de Berne et sur la liste rouge régionale des mammifères).

Commentaires sur la délimitation

La délimitation de la zone suit les contours naturels de la zone la plus riche.