Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210015516
BOIS, PELOUSES ET LANDES RELICTUELLES AU SUD-EST DE QUATRE-CHAMPS

(n° régional : 01950007)

Commentaires généraux

La ZNIEFF des bois, pelouses et landes relictuelles situés au sud-est de Quatre-Champs se localise dans le massif forestier d'Argonne (qui fait par ailleurs l'objet d'une ZNIEFF de type II à laquelle cette ZNIEFF de type I appartient).

Son périmètre a été très fortement modifié en 1999 et élargi pour englober d'une part les prairies et pelouses acidiphiles au nord-ouest de la zone et d'autre part les secteurs forestiers situés à l'est et au sud du village de Toges. Elle abrite une végétation relictuelle de lande à genêt d'Allemagne (Calluno-Genistion) : le genêt d'Allemagne est une espèce continentale protégée au niveau régional, rare en France (où elle n'existe guère que dans l'est et le centre du pays) et en très forte régression en Champagne-Ardenne (unique station des Ardennes, avec une douzaine de pieds maximum en 1997). Cette lande acide comprend également la pédiculaire des bois (rare dans la région), la callune vulgaire, le genêt pileux, l'épervière en ombelle, le millepertuis élégant, la laîche à pilules, la gesse des montagnes, l'agrostide vulgaire, le genêt à balais, etc. Cette végétation relictuelle est unique pour tout le département des Ardennes et dans un état très précaire : située au milieu des plantations d'épicéas et de pins Douglas, elle est condamnée à plus ou moins brève échéance, faute de lumière pour subsister.

Les forêts environnantes sont de deux types : hêtraie à luzule blanche et chênaie acidiphile. Les arbres sont représentés par le chêne sessile, le chêne pédonculé, le hêtre, le merisier, le bouleau blanc et le bouleau pubescent, avec une sous-strate constituée de poirier sauvage, néflier, noisetier, houx et tremble. La strate herbacée comprend la canche flexueuse, la pulmonaire à longues feuilles (espèce subatlantique rare dans les Ardennes), le muguet, le millepertuis élégant, l'épervière de Savoie, la luzule blanche, la gesse des montagnes, la violette de Rivin, la luzule poilue, la laîche des montagnes etc. Les ourlets forestiers (Potentillo erectae-Holcion mollis, non répertorié dans la base de données du logiciel et codé dans la typologie sous l'appellation "groupements mésophiles de hautes herbes des clairières et lisières forestières") sont très intéressants avec le gaillet des bois (espèce médioeuropéenne continentale, proche de sa limite d'aire régionale), l'épervière de Bauhin, l'épervière des montagnes, la fétuque hétérophylle, la raiponce noire, la mélitte à feuilles de mélisse.

Les pelouses et prairies complètent l'intérêt de la ZNIEFF avec deux types oligotrophes de plus en plus rares en Champagne-Ardenne : Violon caninae pour les premières et Molinion caeruleae pour les secondes. La pelouse acidophile, pâturée mais très peu amendée, est typique et bien caractéristique de ce type de milieu : elle est constituée par la violette des chiens (assez rare dans les Ardennes), la fétuque ovine, la fétuque rouge, l'agrostide vulgaire, la houlque laineuse, la danthonie décombante, le polygale à feuilles de serpolet, le polygale vulgaire, l'agrostis des chiens, la canche flexueuse. La moliniaie comprend, outre la molinie bleue, la succise des prés, la potentille tormentille, la bétoine officinale, la laîche pâle, le silaüs des prés, la serratule des teinturiers, la laîche tomenteuse, la laîche faux-panic, l'orchis tacheté...

La ZNIEFF est très menacée dans son ensemble : les surfaces occupées par les landes à genêt d'Allemagne sont extrêmement réduites (à cause de la recolonisation forestière et des plantations) et certaines parcelles forestières feuillues sont enrésinées. Les lisières, prairies et pelouses sont mieux représentées.

Commentaires sur la délimitation

La délimitation de la ZNIEFF suit les limites naturelles des milieux les plus riches.