Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210015528
MARAIS TUFEUX DE LA CHENEVIERE ET DES MELINOTS A VOISINES

(n° régional : 00000473)

Commentaires généraux

La ZNIEFF des marais de la Chenevière et des Mélinots occupe un vallon très isolé, encaissé et orienté au nord, sur la commune de Voisines (Plateau de Langres). Les marais, totalement intraforestiers, aux dépôts de tuf variables (non tufeux par place à très tufeux avec encroûtements et entablements), sont divisés en deux parties :

- la Chenevière (partie sud), avec une mosaïque de schoenaie classique à choin noirâtre et de moliniaie diversifiée, des noyaux de fruticées à genévrier ou mésohygrophiles au sein du marais, une frange plus ou moins large et régulière de frênaie-érablaie en bordure. La moitié sud est enrésinée.

- les Mélinots (partie nord), moins boisés et plus étendus que les précédants, avec une prédominance de la schoenaie typique à choin noirâtre et la présence, localement, d'une schoenaie discontinue sur entablements de tuf, d'une jonçaie-schoenaie et d'une moliniaie diversifiée. Quelques rares coulées de cariçaie basse à linaigrette à larges feuilles s'observent également. On remarque un très grand développement, à l'extrémité nord-est, de la lisière à fougère aigle. A la base du marais et dans le ruisseau, on rencontre une cariçaie typique à Carex rostrata. L'évolution dynamique est importante à proximité des canaux de drainage (envahissement de l'extrémité nord des Mélinots par la bourdaine).

La végétation est très caractéristique et abrite quatre espèces végétales protégées : la gymnadénie odorante, fine orchidée à senteur de vanille, l'aconit napel, la renoncule à segments étroits et la linaigette à larges feuilles, en très forte régression. Cette dernière, avec la parnassie des marais, est inscrite sur la liste rouge des végétaux de Champagne-Ardenne. On note aussi la présence de la laîche jaunâtre (Carex flava), espèce rare sur le Plateau de Langres où elle ne se rencontre que dans deux stations. Le site avait été partiellement dénaturé par des fossés d'assainissement et un enrésinement généralisé (qui a échoué pour la plus grande partie, sauf sur les marges et sur la moitié sud de la Chenevière). Aujourd'hui le site est en bon état suite à la mise en oeuvre d'un chantier de réhabilitation, réalisé grâce à la participation de la Fondation de France, qui a permis de débroussailler certaines parties des marais, de couper les résineux et de reboucher les drains.

Commentaires sur la délimitation

La délimitation correspond aux limites de la zone marécageuse située en fond de vallon.