Logos SINP

ZNIEFF 210020014
ANCIENNES ARDOISIERES DE MONTHERME ET DE DEVILLE

(n° régional : 01770013)

Commentaires généraux

Les anciennes ardoisières de Monthermé et de Deville dans les Ardennes forment un vaste réseau souterrain abritant plusieurs colonies de chauves-souris. La ZNIEFF est constituée par les deux carrières communicantes de Sainte Barnabé ("En Haut" : 500 mètres de galeries, "En Bas" : 200 mètres) situées à Deville , les carrières de l'Echina (vaste carrière souterraine assez peu fréquentée, située sur la rive droite de la Meuse, d'accès difficile et peu connu, 300 mètres de galeries) et de Mal Hanté (300 mètres de galeries, une des ardoisières de première importance pour l'hivernage des chauves-souris le long de la vallée de la Meuse) à Monthermé. Dix espèces de chauves-souris hibernent dans ces anciennes carrières souterraines, elles sont toutes protégées au niveau national depuis 1981 et six sont inscrites sur les annexes II et IV de la directive Habitats : le grand murin, le vespertilion de Bechstein, le grand rhinolophe (proche de sa limite actuelle de répartition vers le nord -ouest), le vespertilion à oreilles échancrées, la barbastelle et le petit rhinolophe (présence occasionnelle pour ces deux dernières espèces). Ils figurent également à l'annexe II de la convention de Berne et dans le livre rouge de la faune menacée en France (catégorie "vulnérable"). Ils sont accompagnés par le vespertilion de Brandt (annexe II de la convention de Berne, annexe IV de la directive Habitats et classé en "espèce rare" dans le livre rouge), qui atteint dans les Ardennes sa limite d'aire occidentale, le vespertilion de Daubenton, le vespertilion de Natterer et le vespertilion à moustaches. Ils sont tous inscrits sur la iste rouge des mammifères de Champagne-Ardenne. Ces quatre ardoisières ont été proposées dans le cadre de la Directive Habitats (site n° 96) et fait partie de la Z.I.C.O. CA 01 du Plateau Ardennais pour la directive Oiseaux. Elles sont très menacées par la fréquentation humaine, occasionnant des dérangements par les promeneurs et les spéléologues (ardoisière de Mal Hanté), des feux dans les cavernes, des dépôts d'ordures (Sainte-Barnabé d'En Haut) et par des éboulements (Mal Hanté, l'Echinat). La demande de protection du site (par pose de grilles appropriées avec le Conservatoire du Patrimoine Naturel de Champagne-Ardenne et l'accord de l'ONF) est en cours depuis plusieurs années (dossier malheureusement très peu avancé).

Commentaires sur la délimitation

La délimitation de la ZNIEFFcorrespond au réseau souterrain abritant les chauves-souris.